MAD : Deux expos 100% mode à voir absolument

Le Musée des Arts Décoratifs héberge en ce moment deux expositions époustouflantes qui ne manqueront pas d’ébahir les férus de mode.
Photo de l’exposition “Thierry Mugler, Couturissime” au Musée des Arts Décoratifs

Le Musée des Arts Décoratifs héberge en ce moment deux expositions époustouflantes qui ne manqueront pas d’ébahir les férus de mode.

La première, proposée jusqu’au 24 avril 2022, s’intitule « Couturissime », et retrace le parcours du célèbre couturier Thierry Mugler.

La seconde : « Cartier et les arts de l’Islam, aux sources de la modernité », disponible au MAD jusqu’au 20 février 2022, met en lumière les inspirations islamiques qui se cachent dans un bon nombre de collections Cartier.

Retour sur ces deux expositions marquantes :

Thierry Mugler, Couturissime

Après avoir poussé la porte surmontée de l’imposant écriteau jaune « Thierry Mugler couturissime », l’univers audacieux et décalé du fameux créateur nous happe et nous transporte instantanément.

Des pièces mondialement plébiscitées sont exposées, c’est le cas notamment de l’armure métallique portée par l’incroyable Lady Gaga dans son clip Paparazzi. Mais ce n’est pas tout : de nombreuses autres créations sont exposées et nous permettent de nous plonger dans les collections phares de la Maison : « Les Insectes » (1997), « Anniversaire des 20 ans » (1995-1996), ou encore « La Chimère » (1997-1998). 

Sont également proposées diverses vidéos archives de défilés où l’on aperçoit des mannequins souriantes, ravies de participer aux mises en scènes époustouflantes de Thierry Mugler. 

Mais l’exposition nous dévoile également d’autres facettes du directeur artistique aux multiples talents : nommément la photographie. En effet, l’artiste était l’un des seuls créateurs à photographier lui-même les clichés de ses campagnes promotionnelles, clichés associant grâce, élégance et une pointe de séduction.

Enfin, impossible de clôturer ce récit sans parler de l’expérience olfactive proposée : il est possible de sentir différentes fragrances aux effluves singulières, bien évidemment signées Mugler.

Cartier et les arts de l’Islam, aux sources de la modernité

Mais ce n’est pas tout, après s’être plongé dans l’univers de l’excentrique Mugler, vous pourrez également accéder à une autre exposition toute aussi intéressante, qui retrace les influences des arts de l’islam sur la production de bijoux et d’objets précieux de la célèbre maison Cartier.

En effet, au début du XXe siècle, alors que l’art occidental, en manque d’inspiration, est en plein déclin, Louis Cartier, lui, est persuadé que l’association des arts occidentaux et orientaux dans une même œuvre ouvrirait une nouvelle ère dans le domaine artistique.  

L’exposition présente donc les diverses inspirations qui ont mené aux créations de bijoux phares Cartier, comme par exemple divers diadèmes reprenant l’architecture présente dans les mosquées.

Certains bijoux achetés en Inde étaient revendus après l’ajout de différentes pierres, tandis que d’autres (même si la pratique paraît aujourd’hui fortement discutable) étaient revendus comme tels en Occident à des prix exponentiels, bien entendu.

Ainsi, cette exposition fera taire tous ceux convaincus que l’art ne se limite qu’à l’expression du caprice et de la folie de ses créateurs. Pour la Maison Cartier, on dénote une réelle recherche derrière chaque œuvre.  

Pour couronner le tout, le Musée des Arts Décoratifs, en plus de proposer deux expos super cools, est accessible gratuitement pour les jeunes de 26 ans et moins. Alors, à ce prix-là, on ne se prive pas et on fonce au musée !  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
photo du film "the father"
Lire plus

The Father : le portrait angoissant d’une maladie complexe

La 93ème cérémonie tant attendue des Oscars a eu lieu ce Lundi 26 avril à Los Angeles. Parmi les films récompensés on retrouve notamment « The Father » de Florian Zeller, écrivain, scénariste et réalisateur français. Remportant l’oscar du meilleur scenario adapté ainsi que celui du meilleur acteur pour la performance époustouflante de Anthony Hopkins, le film emporte également les cœurs des spectateurs.
Total
0
Share