Un blocage inédit dans le canal de Suez interrompt une partie du commerce mondial.

Plus de 10% du commerce mondial transit par le canal de Suez. Ce mardi 23 mars 2021, le ‘’Ever Given’’ s’est échoué en travers de cette voie d’eau clé, pas plus large de 300 mètres, couloir inévitable entre l’Asie et l’Europe. En 3 jours, le porte-conteneurs panaméen bloque l’accès à près de 300 navires qui envisagent déjà un changement de cap…

Une banale rafale de vent souffle le 23 mars sur le navire de 400 mètres et c’est tout le commerce mondial qui se retrouve bloqué. C’est l’une des routes commerciales les plus empruntées du monde: le canal de Suez en Égypte voit passer en temps normal plus de 50 bateaux par jour venant principalement d’Asie. Pourtant, le canal perd 400 millions de dollars par heure soit 5 milliards de dollars par jour à ce moment. Le porte-conteneurs s’est, en effet, retrouvé en travers de la voie ne laissant aucun espace pour laisser passer ne serait-ce un remorqueur de 10 mètres de long. 

Un porte-parole de BSM, compagnie gestionnaire du bateau, a affirmé que l’accident a été provoqué par des ‘’vents forts’’ sans préciser si ces vents avaient déporté le navire ou si les tempêtes de sable avaient réduit sa visibilité. Le porte-conteneurs construit en 2018 venait de Chine pour se rendre à Rotterdam aux Pays-Bas. Il est l’un des plus grands des mers ; long de 400 mètres, large de 59 et haut comme un immeuble de 20 étages. Il compte à son bord une trentaine d’hommes et quelque 22 000 containers de 20 pieds soit 12 mètres. 

Des retards considérables…

Le canal reliant la Mer rouge à la Méditerranée compte désormais plusieurs centaines de navires à l’arrêt, principalement aux 2 entrées du canal. La compagnie danoise Maersk, dont 7 navires sont à l’arrêt sur place, a fait savoir mercredi à ses clients que plusieurs options alternatives étaient mises en examen. Son principal concurrent CMA CGM, dont les navires empruntent 700 fois par an le canal, affirmait, jeudi matin, n’en avoir aucun engagé dans la voie d’eau au moment de l’incident. 

Une image contenant carte

Description générée automatiquement
Emplacement des navires en attente le 26 mars 2021.

La seule possibilité pour relier l’Europe à l’Asie soit au Moyen-Orient consiste dans ce cas à mettre le cap vers Bonne-Espérance, à la pointe du Sud de l’Afrique, soit un détour de plus de 9 000 kilomètres et une dizaine de jours de voyage supplémentaires. Le blocage de ce couloir essentiel de la mondialisation risque de ralentir considérablement un commerce maritime déjà en sous capacité pour répondre à la demande, avec des prix du fret qui ont été multipliés par 6 ou 8 en quelques mois. Le canal de Suez concentre à lui seul entre 10 et 12% du volume de commerce mondial chaque année, un chiffre qui suit la hausse des échanges commerciaux entre l’Asie et l’Europe. 

Les cours du pétrole ont bondi de presque 6% dans la seule journée du mercredi, portés par la crainte sur l’approvisionnement en or noir. En effet, 9% des produits pétroliers transportés en mer transitent par ce canal et l’oléoduc Sumer qui est situé à proximité. ‘’Le canal de Suez prend de l’importance pour le transport de produit pétroliers depuis la Russie et les États-Unis vers l’Asie.’’ affirmait en 2019  l’agence gouvernementale américaine.

Un problème à régler au plus vite.

Compte tenu de ces circonstances, il semblerait qu’un déballastage ou un allègement des capacités en combustibles soit envisageable mais délicat, là encore pour des questions de stabilité et de résistance de la structure de la coque. La solution pourrait donc passer par un enlèvement d’un certain nombre de boîtes en pontées. Ce qui, compte tenu de la hauteur des baies de conteneurs, va nécessiter une très grande grue, dont le nombre est relativement restreint. Les sauveteurs comptent également sur la marée dont les coefficients vont augmenter à partir de la semaine prochaine. 

‘’Plusieurs fois par an, des porte-conteneurs s’échouent le long du canal mais cet accident est inhabituel car il bloque tout le trafic’’. Effectivement, le bateau ne laisse aucun passage et s’est échoué dans une des parties les plus étroites des 164km du canal. 

Le début d’une longue enquête.

Le capitaine du Ever-Given a indiqué qu’aucun endommagement ni aucune pollution n’avaient été constatés, que tout le personnel du bateau était sain et sauf, et qu’une enquête sur les circonstances de l’accident allait commencer le plus tôt possible. C’est un énorme coup dur pour la compagnie taïwanaise EverGrenn Marine qui va encourir de lourdes amendes. Il est effet plus facile d’accuser le vent que de reconnaître pour l’instant une erreur humaine. Or, il est surprenant que des vents allant à une vitesse en dessus de 40 nœuds déportent un navire de 220 000 tonnes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Total
0
Share