Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

2022, la fin d’un règne ? Le CAC 40 chute et Netflix n’y échappe pas

Cela fait maintenant plusieurs semaines que le CAC 40 est à la baisse.

Partagez ce post

https://images.bfmtv.com/h9KPehBeROATWVkPM0y5_82K8zI=/0x0:1280x720/images/USA-Today-Le-titre-Netflix-chute-de-7-08-a-Wall-Street-par-Gregori-Volokhine-21-04-1011644.jpg

CAC 40, une chute brutale du marché parisien ce vendredi 21 janvier 2022

La chute a commencé depuis la découverte du variant Omicron (novembre 2021), qui entraina une baisse de 4,75%. Ce vendredi le baromètre du marché parisien était à – 1,05% (selon BFM bourse). Un creux qui marque le signe d’un resserrement monétaire. En effet, les investisseurs redoutent le sujet d’une politique restrictive de la FED. Il fera l’objet d’un débat la semaine du 23 janvier 2022 lors de la réunion de la banque centrale.

Un début d’année très dure pour les grands groupes du CAC 40 avec des rechutes très lourdes : Airbus – 2%, ArcelorMittal -7,3 et -5% pour Alstom. De même pour les groupes technologiques -2,3% pour Worldline, -2% pour Teleperformance, -1,8% pour Capgemini et STMicro. Mais également le luxe avec -1,9% pour Kering. C’est donc à Paris que la majorité des groupes phares se retrouve dans le rouge. Or quelques-uns y échappent comme Danone (+0,6%) et Carrefour (+0,4%) ou encore LVMH qui reste stable. D’autres subissent le reflux des cours pétroliers comme Vallourec (-6,6%), TechnipFMC (-4,2%), Schlumberger (-3,4%).

2022, les prix flambent et Netflix déconcerté

Au rayon des changes, il y a l’augmentation de la valeur de la monnaie unique avec une hausse de la valeur de 0,29% égale à 1,1345 dollar.

Wall Street au plus bas avec l’essoufflement de Netflix qui s’effondre à plus de 22%. Cela s’explique par la diminution des abonnements ces dernières semaines. Les investisseurs ne sont pas au rendez-vous. En raison des plateformes concurrentielles comme Disney+, HBO Max (filiale d’AT&T) ainsi que Amazon Prime ou encore Youtube qui rend difficile à netflix de se diversifier. Un creux qui n’était pas arrivé depuis 2010. Cette chute engendre la perte de 40 milliards de dollars de capital boursier. Les anciens utilisateurs sont cependant toujours des consommateurs fidèles conférant de bonnes audiences depuis 2020-2021. Grâce aux succès des séries les recettes sont toujours impressionnantes: 607 millions contre 374 millions estimées. De plus, l’inflation a fait augmenter le prix des abonnements aux USA. L’option la moins chère est passée à 9,99 dollars et la plus chère à presque 20 dollars.

Chute de Netflix, en partie causée par ses concurrents
Netflix et ses concurrents

La baisse de la part de marché à venir, chute de Netflix dans quelques années

Netflix investi dans beaucoup de séries, qui ne voit parfois pas le jour et cela leur coute très cher. Netflix va également devoir voir sa part de marché diminuer avec les plateformes émergentes. Initialement la plateforme créée par Reed Hastings et Marc Randolp avait une très grande part de marché. Il possédait près de 50% des recettes (toutes plateformes de streaming confondues) mais devrait être divisé par 2 d’ici 2 ans.

Pour suivre la bourse en direct: https://www.boursorama.com/bourse/forum/1rPALNTG/detail/459925341/

Lien de l’image mise en avant: https://images.bfmtv.com/h9KPehBeROATWVkPM0y5_82K8zI=/0x0:1280×720/images/USA-Today-Le-titre-Netflix-chute-de-7-08-a-Wall-Street-par-Gregori-Volokhine-21-04-1011644.jpg

Auteur / autrice

  • Elise Bontemps

    Actuellement en fin d’année d’études de DUT Gestion des entreprises et des administrations, j’ai pour ambition de poursuivre mes études en école de commerce ou de communication. Un petit plus sur moi ; j’ai toujours été passionnée par la littérature et les activités créatives.

    Voir toutes les publications
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share