Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Andy Murray, la persévérance à l’état pur

Avec ses trois titres en Grand Chelem et ses deux médailles d'or olympiques, Andy Murray a marqué l'histoire du tennis. Mais sa carrière a également été marquée par une longue blessure. Malgré cela, il a réussi à revenir sur le circuit et à continuer à jouer au plus haut niveau.

Partagez ce post

D’ailleurs, Andy Murray, aujourd’hui âgé de 35 ans, a frôlé un nouveau trophée ce samedi mais a finalement échoué en finale de l’ATP 250 de Doha contre Daniil Medvedev (4-6, 4-6). Un titre qui aurait fait du bien à l’Écossais, qui n’a pas remporté le moindre trophée en simple sur le circuit ATP depuis octobre 2019…

Un numéro 1 mondial au temps du Big Three

Andy Murray a commencé sa carrière professionnelle en 2005. Au fil des ans, il a accumulé de nombreux titres et a connu des performances remarquables. En 2012, il a remporté son premier titre du Grand Chelem à l’US Open, battant Novak Djokovic en finale après un combat de 4h58 (7-6[10], 7-5, 2-6, 3-6, 6-2). L’année suivante, il a remporté Wimbledon, devenant ainsi le premier Britannique à remporter ce tournoi depuis Fred Perry en 1936. Il a répété cette performance en 2016, battant Milos Raonic en finale.

En plus de ses titres du Grand Chelem, il a remporté deux médailles d’or olympiques, en simple à Londres en 2012 et à Rio en 2016. Cette même année, Andy Murray s’emparait même quelques semaines de la place de numéro 1 mondial, devant Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal. Sans doute la plus belle période de sa carrière.

Andy Murray après sa victoire en finale des JO 2016 contre Del Potro (Source : Getty Images

Une carrière stoppée par sa hanche

Cependant en 2017, sa carrière a pris un tournant dramatique. Il a subi une blessure à la hanche qui l’a empêché de jouer pendant de nombreux mois. Après avoir tenté de revenir à la compétition, il a finalement subi une opération en janvier 2018. Malgré cela, sa douleur persistait et il a dû subir une seconde opération en 2019. Cette période difficile a mis en doute l’avenir de sa carrière. Le Britannique avait d’ailleurs annoncé, en larmes, la fin de sa carrière juste après l’Open d’Australie 2019. Mais finalement, Andy Murray a continué à travailler dur pour revenir sur le circuit.

Andy Murray avant sa grosse opération à la hanche – Photo : @AndyMurray

En juin 2019, Murray faisait son retour après plusieurs mois de rééducation, en participant à des tournois en double. Il en a d’ailleurs remporté un, au Queens, avec Feliciano Lopez. De quoi lui redonner espoir pour la suite. À partir d’août 2019, Andy Murray commençait à retrouver un bon niveau. Passé par des Challengers et des ATP 250, Andy Murray a effectué un travail incommensurable pour revenir après sa blessure. Et ça a payé, puisqu’il a fini par remporté le tournoi ATP d’Anvers en battant Stanislas Wawrinka en finale.

Murray à Antwerp, 20/10/2019 (Source : AP)

Un retour finalement payant

Son retour sur le circuit a évidemment été salué par tous les passionnés de tennis, fans et joueurs. Andy Murray est connu pour son caractère combattif sur le terrain et son éthique de travail acharné. Il est également respecté pour sa défense tenace et sa capacité à revenir dans les matchs difficiles. C’est notamment ce qui marque sa saison 2023, avec des statistiques complètement folles.

Andy Murray a disputé 8 matchs cette saison avant son tournoi à Dubaï. Un bilan largement positif pour le Britannique qui n’a perdu qu’à deux reprises dont une fois en finale du tournoi , qui a la particularité de n’avoir remporter aucun de ces 6 matchs sans encaisser un set. Encore plus, il a remporté la moitié de ces matchs (3, contre Berrettini, Sonego et Lehecka) en sauvant au minimum une balle de match… Et ses autres victoires de 2023 ont été très compliqué, notamment contre Thanasi Kokkinakis à l’Open d’Australie (après avoir été mené 6-4, 7-6, 5-2)…

Daniil Medvedev et Andy Murray, 25/02/2023 (Source : Al Omari/Reuters)

Andy Murray est un exemple de persévérance et de détermination face à l’adversité. Malgré sa longue blessure à la hanche, il a continué à travailler dur pour revenir sur le circuit et à jouer au plus haut niveau. Son palmarès exceptionnel et son caractère combatif sur le terrain font de lui l’un des joueurs de tennis les plus admirés de tous les temps… À partir de lundi, il sera 52e au classement ATP. Son meilleur classement depuis sa longue blessure !

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share