BMW: le pionnier du moteur thermique

Les constructeurs doivent y passer : l’étape de l’électrification. BMW, N°1 des constructeurs Premium avec 2 213 795 de véhicules vendus en 2021, et pionner du moteur thermiques (diesel et essence) ne fait pas exception à la règle. Cette décision est grandement encouragé par la Commission Européenne avec l’interdiction des ventes de véhicules thermiques à partir de 2035.
La gamme BMW électrique en 2021 (crédit : BMW Group)

Treize véhicules électriques sur nos routes d’ici 2023

À l’occasion de l’annonce des résultats de BMW en 2021, le constructeur bavarois a confirmé la présence de 13 modèles électriques (en comptant Mini) d’ici 2023. Dans un premier temps, son approche se veut avant tout pragmatique. Le pionnier du moteur thermique cible, selon les segments les volontés des consommateurs. Cette stratégie, appelée « Power of Choice » permet de décliner une gamme électrique. Une solution rapide, tout en réduisant les coûts de développement importants.

Le « Pouvoir de choisir » en français, est aussi un avantage pour le client BMW, car elle lui permet d’adapter son choix en fonction de ses besoins.

Nouvelles BMW i4 eDrive40 et BMW i4 M50 - actualité automobile - Motorlegend
BMW i4 dérivés de la BMW série 4, pionnier du moteur thermique (Source: Mortorlegend)

« En tant qu’acteur de l’industrie, nous ne pourrons répondre aux besoins de mobilité actuels et futurs qu’en adoptant une approche technologique ouverte pour toutes les formes de motorisation »

La déclaration de Oliver Zipse, PDG du BMW Group, lors de l’annonce des résultats financiers en décembre dernier.

La « Neue Klass », un nouveau virage en 2025

La deuxième étape de son offensive technologique se matérialisera à compter de 2025 par le lancement d’une nouvelle gamme de produits, symbolisée par l’appellation “Neue Klasse” (Nouvelle classe), en référence au virage majeur amorcé par la marque dans les années 60 (BMW 1500, 1600…).

En effet, cette « Neue Klasse » permettra à BMW d’avoir une plateforme (ou châssis) capable de supporter des groupes électriques, mais aussi hybrides et même hydrogène. De plus, , le géant allemand disposera d’une plateforme à fond plat, sans tunnel de transmission. C’est un indispensable pour optimiser l’espace destiné aux batteries, pour maximisées l’autonomie et le volume à bord. Les véhicules électriques actuellement dans la gamme BMW sont sur des plateformes destinées aux thermiques.

Cette nouvelle plateforme est un enjeu de taille pour BMW qui a investi près de 11 milliards d’euros uniquement en R&D sur ce projet.

Et la voiture thermique alors ?

Moteurs six-cylindre en ligne essence de la BMW M4 et M3 de nouvelle génération (crédité : Autoplus)

Contrairement à beaucoup de constructeurs, BMW, pionner du moteur thermique, n’arrêtera pas le développement de ses moteurs avant 2030. Effectivement, c’est une décision surprenante car d’autres constructeurs tels que : Audi ou encore Mercedes arrêteront définitivement leurs développements plus tôt.

Cette décision s’explique par la volonté de laisser un maximum d’options ouvertes. Effectivement, malgré le durcissement des normes antipollution, les ingénieurs munichois travaillent sur des moteurs de dernière génération allant de 3 à 8 cylindres ce qui permettrait de préserver l’offre au catalogue des véhicules thermiques. L’autre objectif est de laisser choisir au maximum le client BMW.

Le biocarburant (ou appelé e-fuel) encourage BMW à ne pas arrêter leur développement. En effet, cette solution permettra la sauvegarde de ses moteurs. Ce ce serait un carburant « révolutionnaire » qui ne proviendrait pas d’énergies fossiles mais bien naturelle. Il serait compatible avec les moteurs essences actuels et futurs.

De plus, le gouvernement allemand a d’ailleurs confirmé un grand intérêt pour cette solution permettant une autre alternative au full électrique.

Par ailleurs il a annoncé que tous les véhicules thermiques vendus en 2035, qui sont compatibles avec le « e-fuel » seront autorisé. En outre, malgré l’interdiction de la Commission Européenne, l’Italie devrait prendre la même direction que l’Allemagne. Les deux pays ne veulent pas tout miser sur 100% électrique pour l’avenir.

https://www.automobile-magazine.fr/toute-l-actualite/article/32321-le-moteur-thermique-bmw-y-croit-encore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
Groupe Avril & le végétal
Lire plus

Le groupe Avril mise sur le végétal

Après avoir vu ses ventes d’origine animale décroître ses dernières années, le groupe change de stratégie. C’est avec une vision plus « green » que Avril joue la carte du développement de ses huiles alimentaires. Une augmentation due à une volonté d’internationalisation dans le secteur végétal.
Lire plus

Fin des hostilités entre Suez et Véolia.

Il aura fallu près de 8 mois de négociations aux deux entreprises françaises pour trouver un accord. En effet, c’est le 30 août 2020 où Antoine Frérot a annoncé le grand projet en tant que PDG de Véolia : absorber Suez pour créer en France le ‘’champion mondiale de la transformation écologique’’.
Total
0
Share