Boycott de la Coupe du Monde : déjà fini ?

Avant le début de la compétition, une large partie de la population, dont beaucoup de passionnés de football, expliquait pourquoi ils se sentaient obligés de boycotter un événement entaché par le deuil de milliers de travailleurs et source de “gaspillage écologique” dans un pays qui discrimine les femmes et les minorités. Après plusieurs semaines de compétition, qu’en est-il réellement de ce boycott ? Retour en chiffre sur mondial après 56 matchs disputés et où le sport semble avoir dépassé les principes.

Un boycott éphémère, qu’on le veuille ou non

Certains n’ont toujours pas cédé à la pression, d’autres n’auront finalement pas duré longtemps avant de s’installer confortablement devant un match de cette flamboyante équipe de France. Bien que les avis soient toujours partagés, la tendance actuelle et les chiffres d’audiences prouvent une chose : la Coupe du Monde rassemble toujours autant de téléspectateurs. Qu’on le veuille ou non, plus de 12,5 millions de téléspectateurs ont assisté au premier match des Bleus contre les Australiens. Un nombre comparable à celui du premier match des Bleus au Mondial 2018, là encore contre l’Australie (12,6 millions), qui avait eu lieu un samedi à midi. Des chiffres pratiquement similaires qui peuvent interroger sur l’ampleur finalement minime d’un soi-disant boycott qui parait aujourd’hui vite oublié.

Même si certains tiennent encore face à la tentation d’allumer leur télé pour voir briller Kylian Mbappé, il est vrai que la grande majorité de l’opposition a déjà vite mis à la corbeille des principes pourtant fermement affirmés avant le début de cette Coupe du Monde. Avec en moyenne 4 matchs par jour pendant les dix premiers jours de compétition, il était sans doute difficile d’y échapper. 

Le parcours, pour l’instant, sans embûche de la France aide surement aussi ces opposants à mettre de coté leurs principes et leurs valeurs. Pour beaucoup, le fautif c’est la FIFA qui n’aurait jamais dû accepter d’organiser un tel événement dans ce pays. Pour d’autres, il est encore temps d’agir pour montrer aux médias que cette Coupe du Monde est un flop et n’est suivie par personne. Une chose est sure elle a bien lieu et offre pour le moment un spectacle parfait sur et en dehors du terrain.

Des chiffres qui montent en puissance

A la suite de sa qualification en quarts de finale de la Coupe du monde dimanche après sa victoire face à la Pologne (3-1) les audiences ont une nouvelle fois révélées un chiffre élevé : 14,32 millions de téléspectateurs sur TF1. Diffusée en clair, la rencontre a donc fait l’objet d’une très forte audience ou TF1 a en effet enregistré 68,9 % de part d’audience. À titre de comparaison, le 8e de finale contre l’Argentine, en 2018, avait rassemblé en moyenne 12,5 millions de téléspectateurs, soit 72 % de part d’audience pour TF1 à l’époque. Des chiffres qui interrogent, le boycott existe-t-il réellement ? Les fans auraient-ils finalement craqué sous la pression de l’amour du football ? Une chose est sure, les hommes mentent, pas les chiffres. 

À en croire les chiffres révélés match après match par Médiamétrie, les chaînes peuvent souffler : le boycott tant redouté n’a finalement pas eu lieu, ou en tout cas ne se fait pas ressentir.

 « Nous ne sommes pas surprisLa Coupe du Monde est un rendez-vous très fédérateur en télévision, les Français suivent donc massivement cette compétition, et notamment leur équipe nationale. Ils savent faire la part des choses et comprennent que suivre la compétition ne signifie pas cautionner ce qu’il s’est passé là-bas depuis l’attribution en 2010. »

Directeur des sports de TF1

Un soutien partout en France

Malgré l’interdiction de fan zones dans tout le pays, les passionnés trouvent toujours un moyen de suivre leur équipe. Les bars font cartons pleins et les gérants le disent, ne pas diffuser les matchs serait un suicide économique pour tous ces bars. 

Alors certes, la programmation particulière de ce Mondial, à une période de l’année davantage propice aux soirées passées télécommande en main qu’autour d’un barbecue ou d’un verre en terrasse, est évidemment un autre facteur faussant la comparaison avec les précédentes éditions. 

Néanmoins, cette Coupe du Monde rassemble la grande majorité des Français et aura fait rapidement oublier les principes moraux de certains supporters. Espérons maintenant que l’Équipe de France continuera son chemin jusqu’en finale et permettra aux Français de fêter dignement une troisième étoile bien méritée.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Lire plus

La catégorie GTE Pro aux 24h du Mans 

Ce week-end, l’affiche des 24h du Mans se caractérise par un duel entre 3 constructeurs en catégorie GTE pro. Il s’agit de Ferrari, Corvette et Porsche : 3 marques mythiques ayant déjà inscrit leur nom au palmarès de l’épreuve sarthoise. Ces trois marques nourrissent des ambitions de victoire si bien que le spectacle promet d’être sensationnel lors de cette 90e édition.
Lire plus

Le XV tricolore : un exploit à la française

Après une défaite amère, qui a dû mal à passer, face aux Anglais le 13 mars, à Twickenham, les Bleus n’ont pas pour autant relâché la pression et le désir de donner le meilleur d’eux-mêmes. Samedi dernier, c’est à domicile sur la pelouse du Stade de France que le XV français a accueilli le Pays de Galles.
Lire plus

Exploit du XV de France : un Crunch remporté et un Grand Chelem validé !

Les rugbymans français ont réalisé un exploit hier. En l’emportant face à l’ennemi de toujours anglais, les Bleus ont remporté le 70ème Crunch de l’histoire. Mais bien plus important, les hommes de Fabien Galthié ont inscrit une nouvelle ligne au palmarès de l’Équipe de France, avec un 10ème Grand Chelem remporté ! 12 ans après, le XV de France remporte le tournoi des 6 Nations, réalisant un sans-faute avec 5 victoires en autant de match. Retour sur ce dernier match, synonyme de consécration pour une équipe qui a fait rêver tout le public français !
Lire plus

Le monde du sport appelle au boycott sur les réseaux

Du vendredi 30 avril au lundi 3 mai, une grande partie du monde du sport s’est éteinte des réseaux sociaux. Plusieurs sportifs et clubs, majoritairement anglais, ont initié vendredi soir dernier, à un mouvement de boycott. Cet acte qui a duré tout le week-end, avait pour but de protester face aux différentes injures présentes en ligne, notamment le racisme. Afin de lutter contre ces insultes discriminatoires, le monde du sport s’est mobilisé à travers un black-out total sur les réseaux sociaux.
Total
0
Share