Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Canicule en Espagne : les effets d’une sècheresse historique

L’Espagne ainsi que la péninsule ibérique est touchée d’une forte vague de chaleur inédite à cette période de l’année. Cette canicule aux maximales de 40°C affectent fortement les différentes régions du pays au niveau économique.

Partagez ce post

Jordi Boixareu, ZUMA Wire, Journal Le Temps

Une canicule précoce impacte fortement le pays

Depuis le 27 avril 2023, une vague de chaleur issue d’Afrique touche toute la péninsule ibérique. Dans cette zone, l’Espagne est durement impactée. C’est un évènement inédit pour le pays puisque la température atteint des pics de chaleur pouvant aller jusqu’à 40°C. Alors que les années précédentes, les températures s’élevaient à 15°C en dessous de celles-ci.

Cet évènement est dû au réchauffement climatique qui bouleverse la situation atmosphérique. L’Espagne est victime d’anticyclones hyper tropicaux retenant des remontées d’air chaud issu du Maghreb. Avec le temps et l’accroissement du réchauffement climatique, ils seront de plus en plus nombreux à remonter vers l’Europe.

À cette période de l’année, les sols, les vergers et autres espaces verts devraient être verdoyants. Cependant, ces zones sont aujourd’hui asséchées par cette canicule inédite. Selon l’ONU, après 3 années d’aridité due au manque de précipitation, 74% du territoire espagnol est menacé par la désertification.  

tropicaltidbits.com

Les effets de cette canicule sur l’Europe

Cette canicule de touche pas seulement l’Espagne. Des pays tels que le Maroc, l’Italie, ou le Portugal sont également impactés par cette vague de chaleur. Elle va non seulement affecter l’Europe au niveau de la température ambiante mais aussi au niveau social, économique voire même politique.  Cette vague de chaleur va avoir des conséquences au niveau de la gestion de l’eau. Cela va impacter le domaine du tourisme, de l’agriculture ou bien même de la santé.

La canicule impacte aussi les sols et déstabilise le secteur agricole. L’aridité des sols et le manque d’eau empêche la production de produits céréaliers tels que le blé, l’orge ou bien des produits maraîchers tels que la tomate.  L’Espagne est  le 4ème producteur agricole en Europe. De plus, il dispose d’une position dominante au niveau du vin des fruits et des olives. C’est pourquoi l’Europe toute entière va être économiquement impactée par cet évènement météorologique.

La canicule va également pénaliser le secteur du tourisme à cause du manque d’eau et de l’assèchement des lieux touristiques. Pour la ville de Séville en Andalousie, le tourisme représente 30% de l’économie. Cependant, cette sécheresse précoce au début de la saison touristique inquiète la population. En effet,  la population locale compte sur cet été pour retrouver une situation touristique et économique similaire à celle d’avant la pandémie du Covid-19.

Des mesures d’adaptation  pour l’Europe

Afin de pallier aux contraintes agricoles, des procédures à l’échelle européenne ont été engagées et ce, notamment à travers la politique agricole commune. Ainsi, une demande de fonds a été effectuée auprès de la Commission pour limiter les conséquences de cette sécheresse. De plus le gouvernement s’est engagé à réduire de 25 % l’impôt sur le revenu des agriculteurs afin de remédier aux crises récentes telles que la Guerre en Ukraine.

Il est possible que le réchauffement climatique implique une délocalisation progressive au fil du temps. En effet, les tendances climatiques étant bouleversées, les zones cultivables pour certains produits pourraient avec le temps, ne plus être appropriées. Ainsi, il sera nécessaire de relocaliser les cultures et donc de bouleverser les habitudes des productions nationales.

Dans les mois à venir, l’Europe risque alors de subir une inflation sur les produits espagnols tels que l’olive et ses dérivés ou bien en ce qui concerne les productions céréalières. Suite à la Guerre en Ukraine et la crise énergétique, la canicule est un autre facteur de la crise économique qui pourrait fortement impacter le continent européen.

Auteur / autrice

  • Maëlle Vinet

    Actuellement étudiante en Master de langues, relations internationales et sciences politique en anglais, italien et russe à Angers. Ayant rejoint Cs Actu en mars, je porte un grand intérêt aux questions environnementales et géopolitiques actuelles. Linkedin: https://www.linkedin.com/in/ma%C3%ABlle-vinet-a21733228/

    Voir toutes les publications
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share