Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Coupe du monde U20 : La vague bleue déferle sur les Blacks

Submergés ! Voilà ce qu’ont été les Baby Blacks. Pour leur second match dans ce mondial sud-africain, les Bleuets ont surclassé leur adversaire (35-14), ce jeudi 29 juin au Paarl Gymnasium. Impressionnant, ils filent maintenant vers les demi-finales.

Partagez ce post

Baptiste Jauneau et les Bleuets dominent les Baby Blacks et filent en demi-finale. (Photo by Thinus Maritz Steve Haag Sports / Icon Sport)
Baptiste Jauneau et les Bleuets dominent les Baby Blacks et filent en demi-finale. (Photo by Thinus Maritz Steve Haag Sports / Icon Sport)

Historique ! Dans un match qui a tenu toutes ses promesses, les Bleuets ont surclassé leur adversaire néozélandais et envoyé un message fort à la concurrence. Les doubles tenant du titre tricolore, qui se sont imposés sur le large score de 35-14, ont fait preuve d’une solidarité exemplaire et d’une aisance technique remarquable. 

Une première mi-temps de rêve 

Pour leur deuxième rencontre dans cette Coupe du monde sud-africaine, après leur victoire facile contre le Japon avec douze essai inscrit (75-12), les Français sont entrés parfaitement dans la partie. Au contraire des All Blacks qui ont eu beaucoup de mal à mettre leur jeu de passes en place, déstabilisés par une pluie battante ayant rendu le terrain du Paarl Gymnasium boueux. À la 8ème minute, les Bleuets ont ouvert la marque grâce à Théo Attissogbe, à la conclusion d’une belle action collective menée par les trois-quarts (7-0). 

Puis, Posolo Tuilagi, le deuxième ligne de l’USAP, a fait parler sa puissance en aplatissant le ballon dans l’en-but, sur un ballon porté côté droit (14-0, 20ème minutes). Le Catalan a impressionné par sa capacité à percer la défense et s’est mué en un véritable leader, capable de faire avancer son équipe. Franck Azéma, son futur manageur à Perpignan, n’a pas tari d’éloges à son sujet : « Il est vraiment différent. C’est un phénomène […]. Il est malin et sait s’adapter. Il absorbe la pression. Posolo est à la fois capable d’enchaîner et d’avancer, mais aussi d’être très présent dans les tâches obscures », a-t-il déclaré dans les colonnes de L’Indépendant. 

Baptiste Attissogbé a ensuite parachevé la très bonne première mi-temps des Français (21-0, 32ème minutes). Compact défensivement, avec seulement deux placages manqués, et sûr de leur plan de jeux, les joueurs de Sébastien Calvet ont surclassé les Baby Blacks dans tous les secteurs du jeux. Une véritable démonstration de sérénité et de maîtrise. 

Une seconde mi-temps accrochée 

En début de seconde mi-temps, la machine française s’est un peu enrayée, malgré un deuxième essai pour Tuilagi (28-0, 44ème minutes). Émoussés et enchaînant les fautes défensives, les Bleuets ont subi les multiples attaques de leur adversaire, plus frais physiquement. En supériorité numérique après un carton jaune à l’encontre du maitre à jouer Français, Jauneau, les “Kiwis” sont revenus dans la partie grâce à un essai de pénalité (28-7, 59ème minutes) et à Lakai (28-14, 66ème minutes). 

Finalement, la rencontre s’est clôturée sur un score de 35 -14, avec un dernier essai inscrit par l’avant, Liufau (68ème minutes). On retiendra de cette confrontation le réalisme et la solidarité dont ont fait preuve nos Bleuets, bien décidés à conserver leur titre, pour une troisième édition consécutive. 

Premiers de leur groupe avec dix points et déjà qualifiés pour les demi-finales, les tricolores retrouveront le Pays de Galles pour leur dernier match de poule, mardi 4 juillet. 

À lire aussi : Le règne toulousain se prolonge

Auteur / autrice

  • Maïlys Boireau-Saint-Marc

    Étudiante en Master de Littératures Langues Patrimoines et Civilisation à L'Université d'Angers, je porte un grand intérêt à l'actualité ainsi qu'aux mondes de l'Art et du sport. Je souhaite poursuivre mes études dans le journalisme et vous souhaite bonne lecture !

    Voir toutes les publications
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share