Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Cyclisme : Les Français font peau neuve

Depuis le 1 août, la période du mercato est ouverte pour les équipes du World Tour. Les transferts s'enchaînent au sein du peloton. Parmi les coureurs qui ont quitté leur formation pour une autre, plusieurs Français ont choisi de se lancer dans un nouveau challenge. Tour d’horizon à un mois de la reprise.

Partagez ce post

Le Français Warren Barguil quitte les couleurs d'ARKEA. (crédit : Ouest France)
Le Français Warren Barguil quitte les couleurs d'ARKEA. (crédit : Ouest France)

Comme chaque année à cette période, le mercato bat son plein dans le peloton World Tour. Pas moins de 140 coureurs ont déjà trouvé nouvelle chaussure à leur pied. Primoz Roglic a par exemple rejoint Bora Hansgrohe tandis que Mikel Landa a signé chez Soudal-Quick Step. Les coureurs français ont également animé ce grand chassé-croisé pour prendre un nouveau départ.

Warren Barguil, un retour aux sources

Chez Arkéa-Samsic depuis 2019, Warren Barguil a fait le choix de quitter la formation bretonne pour rejoindre DSM-Firmenich PostNL. Une équipe qu’il connait bien et dans laquelle il a effectué ses débuts professionnels en 2013. Et c’est sous ce maillot que le coureur français a connu ses heures de gloire. D’abord en 2013 où il s’est révélé au grand public en remportant deux victoires d’étape sur la Vuelta, puis en 2015 en terminant à la quatorzième place de son premier Tour de France. Mais c’est surtout sur la Grande Boucle 2017 que Warren Barguil a montré toute l’étendue de son talent. Hauteur d’une édition mémorable, il avait terminé en tête du classement de meilleur grimpeur et s’était imposé lors de deux étapes de montagne. En faisant son retour dans l’équipe néerlandaise, le coureur cycliste de 32 ans tentera de relancer sa carrière, lui qui peine à réellement s’illustrer depuis quelques saisons.

Victor Lafay, l’heure de la confirmation

Révélation du dernier Tour de France, Victor Lafay s’est quant à lui engagé dans l’équipe Decathlon-AG2R La Mondiale. Après six années chez Cofidis, le coureur de 27 ans a décidé de continuer sa carrière dans une formation française alors qu’il était courtisé par Ineos. Seul vainqueur d’étape français sur le Tour de France 2023, il est certain que le Haut-Savoyard voudra confirmer sa bonne forme sous ses nouvelles couleurs. Pour cela, il pourra compter sur l’arrivée de Bruno Armirail, autre français, dans l’équipe de Vincent Lavenu. Le spécialiste du contre-la-montre a signé un contrat de deux ans chez Decathlon-AG2R La Mondiale

Arnaud Démare déjà victorieux

Arnaud Démare a également décidé de prendre un nouveau départ après plus de dix ans passés à la FDJ et une saison 2022/2023 très compliquée. En colère contre son directeur sportif à la suite de sa non-sélection au départ de la dernière Grande Boucle, son contrat n’a pas été renouvelé par son équipe. Le sprinteur français a donc rejoint la formation Arkéa-Samsic dès le premier jour du mercato pour se relancer. Il s’est très rapidement adapté à sa nouvelle vie professionnelle en remportant deux victoires d’étape au mois d’octobre. La première sur le Tour de Vendée et la seconde quatre jours plus tard à Paris-Bourges. Arnaud Démare avait alors déclaré : « C’est beaucoup d’émotions, j’ai vraiment galéré ces derniers temps. » Le triple champion de France sur route a semble-t-il aperçu le bout du tunnel, à la plus grande joie de ses supporters. Il ambitionne d’atteindre les 100 victoires d’étape en professionnel (94 aujourd’hui) sous ses nouvelles couleurs.

Le sprinteur Arnaud Démare sous les couleurs d’Arkéa-Samsic. (Source : Ouest France)

D’autres ont raccroché les pédales

Thibaut Pinot a mis un terme à sa carrière professionnelle. (Source : Canal+)

Pour certains, la nouvelle aventure se fait loin du vélo. Thibaut Pinot et Nacer Bouhanni, coureurs emblématiques de leur génération, ont décidé de tirer leur révérence. Au lendemain de la dernière course de sa carrière, Thibaut Pinot avait déclaré au micro de RMC : « J’ai envie de profiter un peu de la vie. Voyager, prendre le temps de faire les choses. Après, je verrai vraiment ce que je vais faire. » Pour l’instant, le Franc-comtois savoure l’instant présent. Il a récemment été aperçu avec deux bières à la main dans le parcage parisien lors de la rencontre de Ligue des champions Paris-Dortmund. En revanche, pour Pierre-Luc Perrichon, qui a pris sa retraite après 12 saisons chez les professionnels, l’avenir est dans le cyclisme. En effet, l’ex-coureur de la team Cofidis souhaite ouvrir sa propre structure professionnelle d’ici 2025.

Auteur / autrice

  • Noah Kaision

    Etudiant en journalisme à Vichy, je suis un grand passionné de sport et plus particulièrement de football et de cyclisme. J'écris dans la rubrique sport de CS Actu pour transmettre ma passion à travers mes articles. Bonne lecture !

    Voir toutes les publications
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share