Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Eredivisie : Le cauchemar de l’Ajax Amsterdam

Club mythique du championnat néerlandais qu’elle a remporté à trente-six reprises, l’Ajax Amsterdam vit une crise sans précédent. La raison : le club effectue son pire début de saison depuis 1965 avec seulement huit petits points remportés en neuf matchs.

Partagez ce post

L'Ajax Amsterdam vit un moment de crise historique. (crédits : Getty Images)
L'Ajax Amsterdam vit un moment de crise historique. (crédits : Getty Images)

Qu’elle semble bien loin l’époque où l’Ajax atteignait les demi-finales de la Ligue des Champions, en 2019. Héroïques, les Ajacides avaient auparavant éliminé le Real Madrid et la Juventus en proposant un jeu époustouflant. Aujourd’hui, il ne s’agit plus que de bons souvenirs. En effet, l’Ajax signe un début de saison catastrophique et occupe les dernières places du championnat néerlandais.

Un début de championnat proche du zéro

La saison avait pourtant bien commencé pour les coéquipiers de Branco van den Boomen qui s’étaient imposés sans forcer face à l’Héracles (2-0), pour leur premier match de championnat. Rien alors ne laissait présager les performances qui allaient suivre. Pourtant, après ce succès, le club d’Amsterdam a coulé sous les mauvais résultats. Tout a commencé dès la deuxième journée par un match nul 2-2 contre Excelsior malgré une nette domination des Ajacides. Ces derniers ont récidivé deux semaines plus tard avec un nouveau match nul décevant face à Sittard (0-0). Mais la suite est bien pire. En effet, l’Ajax Amsterdam a ensuite enchainé une série de cinq défaites consécutives en championnat, ce qui l’a conduite à la dernière place du classement : une première face à Twente (3-1) le 17 septembre, puis une véritable claque reçue à domicile contre Feyenoord (0-4) suivie par deux revers contre Alkmaar (1-2) et Utrecht (4-3). La dernière défaite s’est elle déroulée lors du derby face au PSV, où l’Ajax s’est fait humiliée 5-2 par son rival de toujours.

Cette énième contre-performance a mené au limogeage de son entraîneur Maurice Steijn. John van’t Schip a alors été nommé pour assurer l’intérim jusqu’à la fin de la saison. L’ancien joueur de l’Ajax a permis à ses joueurs de retrouver le chemin de la victoire dès son premier match sur le banc, avec un succès 2-0 face à Volendam, le 2 novembre. Grâce à cette première victoire toutes compétitions confondues depuis le 24 août dernier, le club a pu sortir de la zone rouge. Mais cette petite bouffée d’oxygène est bien loin d’avoir effacé les doutes et les inquiétudes. En effet, l’Ajax Amsterdam ne parvient pas à faire mieux en Europa League où elle pointe à la dernière place de son groupe, malgré son statut de favori.

La colère des supporters  

Cette crise provoque évidemment la colère des fans qui ne sont pas habitués à ce genre de situation. La tension monte donc au sein du club. Le 24 septembre dernier, la rencontre contre Feyenoord a définitivement été arrêtée lorsque des supporters de l’Ajax ont jeté des fumigènes et des feux d’artifice sur la pelouse alors que leur équipe était menée 3-0. Certains ont aussi décidé de saccager la Johan Cruyff Arena, ce qui a forcé la police à intervenir. Les supporters sont aussi frustrés par rapport à la direction du club. En effet, ils reprochent notamment à celle-ci un mercato estival décevant et une mauvaise gestion de certains cas comme celui de Georges Mikautadze. L’ex-buteur messin, recruté pour 16 millions d’euros cet été par le directeur sportif Sven Mislintat avant son limogeage, n’entrait pas dans les plans de l’ancien coach Maurice Steijn et n’a disputé que 165 minutes cette saison, au plus grand désarroi des fans.  Ce climat délétère général inquiète certains ex-joueurs de l’Ajax comme le milieu Rafael Van der Vaart : « Les joueurs ne doivent pas sous-estimer la situation. Il faut se considérer comme un candidat à la relégation. C’est très triste, mais c’est vrai. » Le message est transmis et les supporters de l’Ajax ne souhaitent qu’une chose : voir leur équipe gagner cet après-midi (dimanche 5 novembre 2023, 16h45) contre Heerenveen pour retrouver une lueur d’espoir. 

À lire aussi: GIRONA FC, LE RAYON DE SOLEIL CATALAN

Auteur / autrice

  • Noah Kaision

    Etudiant en journalisme à Vichy, je suis un grand passionné de sport et plus particulièrement de football et de cyclisme. J'écris dans la rubrique sport de CS Actu pour transmettre ma passion à travers mes articles. Bonne lecture !

    Voir toutes les publications
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share