Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

F1 – Le spectacle nocturne de Bahreïn

Après de longues spéculations, des hauts et des bas en essais hivernaux, la saison 2023 débute officiellement à Bahreïn !

Partagez ce post

Formule 1

On lâche enfin les chevaux

Durant les essais, beaucoup ont caché leur jeu afin de ne pas montrer la pleine puissance de leur monoplace. Cependant, Aston Martin en a décidé autrement. L’écurie était au cœur des spéculations sur les essais avec un rythme au niveau des Ferraris et surtout devant les Mercedes. On retrouve alors Alonso en tête des essais libres 2 et 3 juste devant les Red Bull. De quoi faire encore plus monter la « hype » autour de l’écurie Anglaise.

En qualification, on peut enfin laisser les pilotes parler avec la pleine puissance de leurs machines. En Q1, Gasly ne passe pas en Q2 avec son Alpine. Son tour est annulé et il part dernier. On retrouve ensuite les deux rookies De Vries sur Alpha Tauri et Piastri chez Mclaren. Magnussen ne passe pas sur sa Haas et celui-ci est devancé par le dernier rookie Logan Sargeant sur Williams.

En Q2, c’est Albon, Tsunoda, Zhou, Bottas et Norris qui sont éliminés. A noter que les Alfa Romeo sont séparées par 0.030s.

Pour la Q3, les deux Redbull s’emparent de la première ligne suivis des deux Ferrari. Alonso a tout de même placé son AMR23 en 5eme position (+0.628) devant Russell (+0.632) et Hamilton (+0.676). Stroll signe une huitième position avec son poignet encore fragile devant Ocon et Hulkenberg.

La frénésie Aston Martin

Lors du départ, Leclerc prend un bon envole avec ses nouveaux pneus softs et passent directement Perez. Sainz tente lui aussi mais en vain. Derrière, c’est Hamilton qui prend le dessus sur Alonso et Russell. A noter que Bottas passe de la onzième place à la huitième. On a eu peur du côté de chez Aston puisque Stroll manque d’harponer son coéquipier au virage 4.

Les stratégies se mettent en place, mais Alonso se montre très présent derrière la Mercedes de Russell. Il finit par le dépasser et s’envole vers Hamilton. Stroll quant à lui, devient une menace pour la Mercedes.

Alonso finira par dépasser Hamilton dans une bataille d’anthologie avec un depassement osé à l’intérieur dans le virage 10. Alonso terminera la course en 3eme position juste derrière les Redbull. Les rumeurs plaçant Aston sur les devants étaient donc fondées et le championnat est officiellement lancé pour eux.

Fernando Alonso célébrant son podium

Ferrari / Mercedes : le debut d’un calvaire 

Leclerc était bien placé dans la lutte pour un podium. On pensait tous que l’année 2022 avait servi de leçon pour l’écurie italienne mais… Des problèmes sont apparus dès le premier Grand Prix. Leclerc est contraint à l’abandon sur une problème mécanique. Ce problème est surement du à une cause humaine… le câblage de la voiture n’a pas été fait correctement. Après son abandon, Sainz quant à lui s’est plaint du marsouinage de sa monoplace. Par ailleurs, la Ferrari était la seule monoplace à rebondir avec l’Alpine.

Fred Vasseur pense que ce premier Grand Prix a montré les faiblesses de cette monoplace et que dès Jeddah, celle-ci devrait être plus compétitive.

« J’ai dit à l’équipe, il y a une ou deux semaines que le championnat ne se terminerait pas à Bahreïn à cause des résultats. C’est vrai encore aujourd’hui que l’équipe a connu une situation bien de loin la meilleure, mais la chose la plus importante maintenant est de pouvoir avoir une image plus claire de la situation et de mieux comprendre où nous sommes plus faible. »

Source : motorsinside.com

De l’autre côté, Mercedes ne sait pas où aller. Toto Wolff s’est exprimé en disant que « ce fut l’un des pires jours de course, ce n’était vraiment pas bien ». Il continue en disant : “Je pense que nous devons être beaucoup plus radicaux, beaucoup plus radicaux dans nos choix plutôt que d’espérer gagner trois dixièmes.”

La Mercedes W14 sous les lumières du circuit

Le concept de zéro ponton sur cette Mercedes n’a pas l’air de faire les effets escomptés. Mais Russell intervient et vient expliquer que ce concept n’a rien à voir avec les performances de la voiture. Tout se passe sous la voiture. Ils ont fait un grand pas en avant en stoppant complètement le Marsouinage sur cette W14 mais le fait est que celle-ci est toujours trop loin des Redbull.

 S’ajoute à ca, un Lewis Hamilton qui n’a pas été écouté sur le developpement de la W14.

« Je sais ce dont une voiture a besoin. Je sais ce dont une voiture n’a pas besoin »

Lewis Hamilton

Le reste de la grille 

On ne savait pas où placer Alpine. Maintenant oui. Après une élimination en Q1 et une pluie de pénalités, l’écurie française est bien loin de cette 4eme place au classement constructeur. Gasly s’est battu avec des voitures comme les Alpha Tauri ou bien même les Alfa Romeo. Espérons que cette monoplace retrouve du poil de la bête afin de remonter la pente.

Alfa Romeo est pour l’instant la meilleure « autre équipe » derrière les 4 top teams. Bottas a fait une très belle course sans se soucier des pilotes derrière lui. Alpha Tauri manque cruellement de vitesse de pointe alors que Williams arrive à mettre un petit point sur ce Grand Prix. 

La déception reste bien évidemment Mclaren. Un abandon pour Piastri suite à un problème de volant mais surtout un Land Norris qui se bat avec sa voiture pour au final finir dernier. Les efforts que vont devoir faire Mclaren sont colossaux. La suite, ca sera en Arabie Saoudite avec le tracé rapide de Jeddah.

Classement constructeurs
Classement pilotes

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share