Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

F1 – Le week-end monégasque

Le week-end dernier, se déroulait l’historique Grand Prix de Monaco. L’édition 2023 a une nouvelle fois était perturbée par la météo.

Partagez ce post

Mercedes : la voiture B est enfin là

Après une philosophie reprenant le concept de la W13, Mercedes s’est vite rendu compte que son concept de « zéro pods » ne fonctionnait toujours pas. Les innovations étaient attendues pour le Grand Prix d’Imola. Cependant, avec les intempéries qui ont frappé la région, le Grand Prix avait du être annulé. 
On retrouve alors la W14B sur les rues monégasques avec un concept de ponton se rapprochant d’Aston Martin. S’ajoute à ca, une nouvelle suspension avant ammené afin de dynamiser le train avant qu’Hamilton n’appréciait pas. Une chose est sûre, cette W14B était attendue jeudi. Mercedes avait caché ses monoplaces jusqu’au dernier moment. 

Hamilton a tout de suite apprécié le package apporté par Mercedes : 

« Ce n’est pas l’endroit idéal pour tester des évolutions mais la voiture avait l’air globalement bien, a-t-il développé. Dommage de ne pas être aussi proche qu’espéré mais j’ai vraiment senti les améliorations et je suis reconnaissant pour ça”.

L’équipe.fr

Malgré un crash en FP3, Hamilton se placera en septième position lors des qualifications. 

Alonso : jusqu’au bout 

Si il y avait une grosse chance de décrocher sa 33eme victoire en F1, c’est bien lors du GP de Monaco qu’Alonso espérait ce résultat. Avec des chronos tres proche du double champion du monde en titre, Alonso était un sérieux prétendant à la pole position et donc la victoire dans les rues de la principauté. Malheureusement, l’Espagnol échoue à la deuxième place derrière Verstappen pour quelques millièmes de seconde. Leclerc finissant P3 écope d’une penalité de 3 places sur la grille suite à une gène en qualification sur Norris. 

La météo à Monaco

La course s’élance et les leaders restent en position. On retrouve alors Verstappen devant Alonso suivi d’Ocon et de Sainz. Le pilote Ferrari continue à mettre la pression sur Ocon jusqu’au contact. Dans la descente vers le port, l’espagnol rate son freinage et vient percuter l’Alpine. Sainz repart en ayant perdu aucune place mais il a malheureusement endommagé son aileron avant lors de ce contact. 

Les radios s’excitent de partout lorsque les informations météorologiques arrivent sur le circuit : la pluie va faire son apparition sur la course. Verstappen alors en Médium annonce a son écurie que ses pneus sont morts. Le pilote néerlandais doit alors continuer son relais sur ce train de médium avant de rentrer chausser des intermédiaires pour la pluie. Il effectuera un relais de 55 tours avant de rentrer. 

Lorsque la piste devient trop glissante, les premiers pilotes se font piéger : Sainz sort de la piste à Mirabeau et se voit alors dépasser par Leclerc. Plus tard, ca sera Russell qui sortira au même endroit et écopera d’une penalité pour un retour en piste dangereux entraînant un contact entre lui et Perez alors à un tour. 

Un résultat prévisible 

Comme prévu depuis le debut du weekend, c’est Verstappen qui s’impose dans les rues de la principauté devant Alonso et notre français Ocon. Hamilton remonte a la quatrième place devant son coéquipier qui est suivi de Leclerc, Gasly, Sainz, Norris et Piastri.

La plus mauvaise opération reste pour Perez victime d’un crash en Q1 qui finira hors des points sur cette manche. Il voit son écart avec Verstappen grandir à 39 points. Quant au constructeur, Mercedes n’est plus qu’a 1 point d’Aston Martin alors deuxième du championnat 

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share