Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

F2/F3 : le nouveau monde

En profitant d’une meilleure exposition grâce à la nouvelle vague populaire de la Formule 1, la F2 et la F3 ont aussi le vent en poupe. Depuis 2021, un nouveau format a été instauré afin de réduire considérablement les coûts : augmenter le nombre de courses tout en ayant moins de manches et donc en évitant des déplacements inutiles. Cependant, la donne a bien changé pour les deux catégories de l’antichambre de la Formule 1.

Partagez ce post

La F2 et la F3 seront à nouveau réunies avec la catégorie reine du sport automobile en 2023.

Période faste

À l’image de la catégorie reine, la F2 et la F3 ont aussi profité de la vague de popularité portée par une nouvelle génération de spectateurs, davantage consommateurs de contenus, notamment via les réseaux sociaux. Néanmoins, le promoteur, Bruno Michel, ne souhaite pas faire de ses deux championnats un copier-coller de la F1. Il se doit de garder un contrôle sur le calendrier afin que celui-ci ne devienne pas aussi chargé que celui des Grands Prix.

Certes, la F2 et la F3 ont bénéficié du regain d’intérêt de la F1 depuis l’arrivée de Liberty Media en 2017. Mais les deux championnats ont également contribué à leur propre rayonnement. Ainsi devenus indispensables pour atteindre le sommet du sport automobile, la Formule 2 et la Formule 3 offrent un spectacle alléchant avec deux courses par weekend animées par les aspirants de la catégorie reine.

Bruno Michel a bien l’intention de faire poursuivre le rayonnement de ses deux championnats

Un intérêt international grandissant

L’engouement autour de ces deux catégories est tel que les demandes des promoteurs des Grands Prix pour les accueillir ne cesse d’augmenter. En effet, la F2 et la F3 se rendront jusqu’en Australie pour la première fois de leur histoire. Jamais les deux championnats n’étaient allés aussi loin. La Formule 3 se déroulera également à Monaco, preuve supplémentaire que la discipline a le vent en poupe en ce moment.

Grand cru 2023

Pour doper encore plus la nouvelle popularité de ses championnats, Formula Motorsport Limited pourra s’appuyer sur son cru 2023 très relevé, notamment en F2 où les prétendants au titre se bousculent. Les redoublants de la catégorie comme Jack Doohan, Ayumu Iwasa, ou le triplant Théo Pourchaire sont les grands favoris. Les nouveaux venus, les « rookies », auront aussi sans doute leur mot à dire. Parmi eux, on trouve de nombreux talents issus de la Formule 3 tels que le champion français 2022 Victor Martins, Isack Hadjar, Zane Maloney ou encore Oliver Bearman.

En F3, la donne devrait être sensiblement la même. Franco Colapinto et Zack O’Sullivan repartent pour un tour et deviennent des candidats clairs pour le titre. Mais la jeune garde ne compte pas se laisser faire avec de nombreuses arrivées depuis la FRECA, le championnat classé en-dessous de la F3. Que ce soit en F2 ou en F3, la saison 2023 s’annonce donc palpitante dans les antichambres de la F1.

Beaucoup de prétendants au titre mondial sont attendus en F2 et F3 cette année, renforçant ainsi le dynamisme des deux championnats

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share