Finale Coupe de France : Angers au bout du suspens (5-4 a.p)

La traditionnelle finale de la Coupe de France de hockey sur glace avait lieu ce dimanche 30 janvier 2022 du côté de l’Aren’Ice, à Cergy. Les Ducs d’Angers, actuels deuxièmes du championnat étaient opposés aux Rapaces de Gap. Huit ans après son dernier sacre dans la compétition, Angers s’affiche un peu plus comme une des têtes d’affiche du hockey français.

Une finale inédite

L’an dernier, la Coupe de France n’avait pas été à son terme en raison de la pandémie de Covid-19 qui ne cesse toujours pas de perturber nos quotidiens et le sport aujourd’hui. Le double tenant du titre (2019 et 2020), Amiens n’aura pas enchaîné une troisième victoire d’affilée en 2022. Les Angevins ne sont pas des novices dans cette compétition. Les Ducs avaient déjà soulevé la Coupe de France à deux reprises (2007 et 2014) avant la troisième ce dimanche 30 janvier 2022.

Du côté des Rapaces de Gap, c’est seulement la deuxième fois de leur histoire qu’ils se hissaient en finale de la compétition. Déjà défaits en 2018 (2-0) contre Lyon, les Gapençais n’ont pas réussi à décrocher leur premier titre en Coupe de France. Une nouvelle déception pour les Rapaces qui n’ont pas démérités et auraient pu s’offrir cette coupe après avoir été menés 4 buts à 2 durant la rencontre et revenus ensuite.

Un parcours semé d’embûches

Pourtant, tout n’a pas été si simple jusque-là pour les deux pensionnaires de Ligue Magnus. Le premier tour n’a été qu’une formalité pour les deux équipes. Avec la victoire des Angevins contre Tours, équipe de Division 1 (6-0). Et la victoire de Gap sur glace de Montpellier (Division 1), 3 buts à 1.

C’est au deuxième tour que les choses se sont compliquées. Notamment pour les Rapaces qui sont tombés contre une vaillante équipe d’Épinal, pensionnaire de D1. Après avoir mené 2-0, les joueurs d’Eric Blais se sont fait peur en voyant revenir les Spinaliens à deux buts partout. C’est Fabien Colotti qui était venu libérer Gap à 20 secondes de la fin du match. Pour les Ducs, le deuxième tour de cette Coupe de France avait comme un air de finale. Opposés à Amiens, double vainqueur lors des deux éditions précédentes, les Angevins d’Ethan Goldberg rentraient directement dans le vif du sujet. Devant son public de l’Ice Parc venu en nombre, Angers allait cherche la victoire à cinq minutes du terme par l’intermédiaire de Robin Gaborit (encore lui…).

Pour les quarts de finale, Gap se retrouvait à nouveau face à une équipe de D1, les Corsaires de Nantes. Dernière équipe de cette division encore en lice à ce stade, les Nantais auront craqué et laisseront filer la victoire à Gap sur le score de 6-2. Opposés à Nice, tombeur au tour précédent des Brûleurs de Loups, Angers a bataillé jusqu’aux tirs au but. En s’imposant 3-2 au bout de la nuit, les Ducs s’offraient une nouvelle place en demi-finale.

Reportées plusieurs fois après de nombreux cas de Covid, les demi-finales ont eu lieu le 9 et 16 janvier dernier. Les Gapençais retrouvaient les Diables Rouges de Briançon, dernier de Magnus. Dans ce derby des Hautes-Alpes serré, les Rapaces ont pris le meilleur. Face à une vaillante équipe Briançonnaise, les coéquipiers de Romain Gutierrez se sont imposés logiquement 2-0. Dans l’autre demi, les Ducs affrontaient Bordeaux. Un duel qui a vite tourné à l’avantage des Angevins dès la fin du deuxième tiers (2-0). Le score ne bougera plus et l’affiche de la finale opposait les Rapaces aux Ducs.

Une finale à suspens

Les deux écuries se sont affrontées trois fois cette saison en championnat. Et ce sont les Gapençais qui mènent 2-1 dans ces confrontations. Au classement, Angers est deuxième avec 62 points tandis que Gap se classe 6e avec 48 points. Plus irréguliers dans les résultats que leurs adversaires, les Rapaces devraient filer en play-offs tout de même sans trop de souci. Mais sur une finale, tout est jouable le temps d’une rencontre. Délocalisée à Cergy (prévue initialement à l’AccorHotel Arena de Paris), cette finale avait des avant-goût de phase finale.

Dès le début, ce sont les Rapaces qui ont rapidement pris les devants. En menant 2-0 au bout d’un quart d’heure de jeu, les résidents de l’Alp’Aréna semblaient avoir fait le plus dur. Dans un premier tiers où les Rapaces semblaient maîtriser leur sujet, les Angevins sont revenus à deux buts partout en l’espace d’une minute. Par l’intermédiaire de Halley et Bouchard, les Ducs recollaient au moment parfait avant de rentrer aux vestiaires. Au terme d’un premier tiers qui a offert un beau spectacle aux 2 000 spectateurs présents, Angers et Gap se quittaient sur le score de 2-2.

Au retour des vestiaires, les Rapaces ont complètement plongé et ont encaissés 2 buts en moins de cinq minutes. Ces “trous d’air” ont permis aux Ducs de reprendre les devants en menant désormais 4 buts à 2. C’est à la 30e minute de jeu que le coach des Rapaces a demandé un temps mort qui a changé la physionomie du match. Après ce dernier, le match a tourné en la faveur de Gap avec plus de maîtrise et d’impact. A la 34e minute, l’attaquant des Ducs et de l’équipe de France, Nicolas Ritz écope de 2+10 minutes de pénalité pour coup de tête. La tension est donc rapidement montée à l’Aren’Ice de Cergy ce dimanche. Et c’est Benjamin Lagarde qui en a profité pour permettre aux siens de revenir à 4-3. Pour leur premier powerplay de la soirée, les Rapaces étaient ultra-réalistes et revenaient dans le match. A peine 30 secondes plus tard, Gap recolle à 4-4 avec un but de l’expérimenté Julien Correia.

Dans le troisième tiers, les deux équipes reste au coude à coude et filent en prolongation pour la décision finale. A noter tout de même la belle discipline des Rapaces pénalisés seulement 4 minutes dans le match.

Place donc à la prolongation pour se jouer le titre. Au hockey, les deux équipes disposent de cinq minutes pour se départager. En cas de but, le match se termine. Autrement dit, c’est ce qu’on appelle la “mort subite”. Dans cet overtime, les deux équipes se rendent coup pour coup. Au bout de 2 minutes et 43 secondes dans cette prolongation, c’est Robin Gaborit qui délivre Angers. Le peuple angevin exulte en tribune, les Ducs remportent leur troisième Coupe de France. Malheureusement, les Rapaces échouent une nouvelle fois en finale.

Mais tout reste à faire pour cette équipe gapençaise qui a su surprendre cette saison en Magnus. Il faudra aussi compter sur Angers en fin de saison. Les Ducs ont encore prouvé qu’ils pouvaient venir se frayer une petite place entre les deux mastodontes du hockey français ces dernières saison (Grenoble et Rouen). La fin de saison nous réserve encore de belles surprises et les play-offs devraient être palpitantes. Angers prouve à nouveau qu’il faudra compter avec les Ducs pour la bataille finale pour le titre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Lire plus

« Philousports », la star de Twitter, nous a quitté

Philippe, plus connu sous le surnom de « Philou », était devenu une célébrité sur l’un des réseaux les plus utilisés du monde, Twitter. Connu pour ses tweets décalés, l’une des figures du sport version pop culture est décédé à l’âge de 49 ans, à la suite d’une maladie (myopathie) qu’il traînait depuis un certain temps. Ce samedi 19 juin 2021, une vague d’émotions et de messages sur les réseaux s’est produite à la suite du décès du Marseillais.
Lire plus

JO 2021 – Handball : l’heure de vérité approche

L’heure des tirages au sort a sonné ! À l’approche des Jeux olympiques (JO) d’été de Tokyo, qui débuteront le 23 juillet prochain au Japon, les instances du sport international se doivent d’organiser le calendrier de leurs disciplines. Le handball n’a pas échappé à la règle. Maintenant, que les douze formations qui participeront aux deux tournois (féminin et masculin) sont connues, la Fédération Internationale de Handball (IHF) a pu leur donner rendez-vous. Organisée au siège de l’IHF, à Bâle, la cérémonie aura lieu le 1er avril 2021 sur les coups de 10 heures. Pour l’occasion, les douze sélections ont été réparties en six chapeaux de deux équipes. À la suite du tirage, elles seront reversées dans deux groupes de six formations qui s’affronteront lors de la première phase de compétition le 24 juillet pour les hommes et le 25 juillet pour les femmes. Les équipes de France de handball seront donc bientôt fixées...
Total
0
Share