Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Formule 1 : Nico Hülkenberg, Der Hulk

En formule 1, on parle souvent ces derniers temps des très bonnes performances de Lewis Hamilton la saison dernière, ou encore de celles de Fernando Alonso depuis 2023 et ce malgré leur âge (39 et 42 ans). Cependant, s'il y a bien un pilote qui réalise de bonnes prestations, avec une monoplace jugée pourtant comme étant la pire de la grille en termes de performances au début de la saison, c'est bien Nico Hülkenberg.

Partagez ce post

Nico Hülkenberg sous les couleurs de l’écurie Haas. (crédit : Nico Hülkenberg)
Nico Hülkenberg sous les couleurs de l’écurie Haas. (crédit : Nico Hülkenberg)

En formule 1, on parle souvent ces derniers temps des très bonnes performances de Lewis Hamilton la saison dernière, ou encore de celles de Fernando Alonso depuis 2023 et ce malgré leur âge (39 et 42 ans). Cependant, s’il y a bien un pilote qui réalise de bonnes prestations, avec une monoplace jugée pourtant comme étant la pire de la grille en termes de performances au début de la saison, c’est bien Nico Hülkenberg. Âgé de 36 ans, le pilote a pu prendre 4 points depuis le début de la saison, malgré la présence des cinq écuries de haut de tableau à savoir Red Bull, Ferrari, Mclaren, Aston Martin et Mercedes. Dans cet article, nous allons évoquer le début de saison de Nico Hülkenberg, ainsi que son avenir dans la discipline.

Des performances notables depuis son retour en 2023

Il est vrai qu’on ne peut pas comparer Nico Hülkenberg avec des pilotes comme Fernando Alonso (2 titres de champions du monde) et Lewis Hamilton (7 titres). Mais, malgré une monoplace ayant de gros soucis de fiabilité et un rythme de course plutôt mauvais, Nico Hülkenberg arrive à tirer son épingle du jeu. Arrivé en 2023 après une “pause” depuis la saison 2019 et malgré deux courses en 2020 et 2022 en tant que pilote réserve chez Racing Point et Aston Martin, il prend le second baquet de l’écurie américaine Haas au côté de Kévin Magnussen. Contre toute attente, il bat son coéquipier pendant la saison 2023 sur l’ensemble de la saison en qualification et en course et inscrit le triple des points de Magnussen (9).

En 2024, on s’attendait à une saison plus complexe pour l’allemand. Dès la présentation de la monoplace, Ayao Komatsu le nouveau team principal annonçait qu’Haas avait la pire monoplace de la grille. Encore une fois, Hülkenberg nous surprend en inscrivant quatre points, notamment avec une belle course en Australie où il termine à la 9ème position. Il ne faut pas sous-estimer ses performances cette saison, car sur les cinq écuries de haut de tableau et sans contre performances de leurs pilotes, ces derniers prennent facilement les dix premières places. Nico Hülkenberg permet étonnament de maintenir son écurie dans la course pour la 6ème place du championnat constructeur, contre l’écurie Toro Rosso.

Son avenir en Formule 1

Alors qu’il y a de très bons pilotes en fin de contrat cette saison (Sainz, Gasly, Ocon…), Sauber annonce avoir recruté Nico Hülkenberg pour un contrat allant jusqu’à au moins 2026 (la date de fin n’a pas été annoncée). Une très bonne pioche pour les deux parties. Pour l’écurie Sauber qui va devenir Audi en 2026, recruter un pilote allemand lui permettra de faire la promotion de son pilote, tout en attirant de nouveaux investisseurs. C’est aussi un très bon choix stratégique, car Hülkenberg est un pilote qui a de l’expérience dans la discipline. Il pourra donc apporter des informations et des conseils supplémentaires, notamment dans l’analyse de données pendant la préparation pour un grand prix. La communication d’Audi est simple. L’écurie se veut compétitive cherchant à s’imposer en milieu de tableau et fait aussi le choix d’un pilote allemand. Du côté de Nico Hülkenberg, c’est le meilleur choix possible aussi! Malgré le fait que Sauber n’a pas marqué de point depuis le début de la saison, l’arrivée d’Audi qui prépare sa monoplace depuis 2022 devrait lui permettre d’avoir une meilleure voiture, surtout en vue de la nouvelle réglementation pour 2026 où les voitures rouleront à base de biocarburant. Conduire une monoplace de milieu de tableau peut être une opportunité pour Hülkenberg de décrocher son premier podium. Enfin, conduire sous Audi, marque allemande, représente pour lui une fierté nationale dans sa carrière de pilote.  

Même si cela peut paraître comme une régression pour 2025, Nico Hülkenberg a fait un très bon choix en signant chez Sauber. On attend avec impatience de savoir quel line up présentera Audi en 2026 (si en 2025 Sauber décide de prolonger soit Valtteri Bottas soit Zhou Guanyu), où même dès 2025 si Sauber fait le choix de prendre un autre pilote. L’avenir de l’allemand semble être tout tracé, nous promettant une belle évolution que l’on continuera à suivre !

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share