Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Jasper Philipsen : patron des sprinteurs ?

Avec 3 victoires lors des trois premiers sprints massifs, Jasper Philipsen semble s’être imposé comme le nouveau roi du sprint. Cependant, certaines critiques envers ses courses sont émises par certains adversaires. Malgré cela, le Belge de la formation Alpecin-Fenix ne compte pas s’arrêter là sur ce Tour, et rêve probablement d’une deuxième victoire d’affilée sur les Champs-Elysées.

Partagez ce post

Jasper Philipsen sur le podium après sa victoire à Nogaro lors de la 4ème étape. (Photo Sipa/Daniel Cole)

3 victoires en 1 semaine

Dès le début de ce Tour de France, Philipsen a frappé fort. Lors de la première arrivée au sprint à Bayonne, le Belge s’est adjugé la 3ème étape. Dès le lendemain, Philipsen s’est à nouveau imposé à Nogaro. Imposant ainsi sa force et son explosivité, Philipsen semble être le meilleur sprinteur de ce début de Tour. Il a même remporté une troisième victoire lors de la première semaine en remportant le sprint à Bordeaux. Lors de cette 7ème étape, Philipsen a ainsi rejoint Marcel Kittel et Mark Cavendish dans le cercle fermé des cyclistes ayant remporté les trois premiers sprints massifs d’une édition du Tour. Malgré ses succès, Jasper Philipsen s’attire certaines critiques…

Jasper Philipsen remportant sa 3ème victoire d’étape à Bordeaux devant Mark Cavendish (Photo : AFP/Archives – Marco BERTORELLO)

Un sprinteur trop dangereux ?

Après ses 3 victoires, la colère grimpe chez certains adversaires, jugeant les sprints de Philipsen dangereux. Dès la troisième étape, il avait dû attendre quelques minutes après la fin de la course pour être certain d’en être le gagnant. Les commissaires avaient en effet revisionner les images du sprint puisque le vainqueur de l’étape avait dévié de sa trajectoire et gêné le sprint de Wout Van Aert. La victoire avait finalement bien été confirmé, mais les débats ont repris de plus belles lors des étapes suivantes.

Dès le lendemain à Nogaro, c’est le poisson-pilote Van der Poel, coéquipier de Philipsen, qui avait lui été sanctionné. Au cours d’un gros effort permettant à Philipsen de remporter le sprint, Van der Poel avait en effet jouait des coudes avec le sprinteur Biniam Girmay. Les commissaires ont sanctionné Van der Poel mais n’ont pour autant pas retiré la victoire à Philipsen.

A Bordeaux lors de la 7ème étape, Philipsen a quitté la ligne de son sprint pour se diriger vers la droite où ses adversaires Cavendish et Girmay roulaient. Ce dernier, coureur de la formation Intermarché-Wanty, a été contraint de freiner en plein sprint. Son coéquipier Lilian Calmejane l’a félicité pour son podium sur Twitter, tout en dénonçant le comportement de Philipsen. Le manager du sprinteur érythréen s’est lui insurgé du sprint de Philipsen et du manque de sanction « Il faut qu’il y ait 50 mecs à terre pour qu’on sanctionne ».

Malgré toutes ces critiques, aucune sanction n’est tombé sur Jasper Philipsen, qui compte bien s’adjuger de nouvelles victoires lors de ce Tour.

D’autres victoires à venir ?

Samedi à Limoges, Jasper Philipsen s’est incliné pour la première fois lors d’un sprint sur ce Tour. C’est le Danois Mads Pedersen qui l’a emporté devant le Belge. Jusqu’à la fin du Tour, il reste 3 étapes qui devraient être favorables à des sprinteurs. La 11ème étape ainsi que la 19ème étape sont majoritairement plates malgré quelques côtes. Enfin, la 21ème et dernière étape finira comme tous les ans sur l’avenue des Champs-Elysées. C’est une arrivée mythique que tous les sprinteurs souhaitent remporter.

Mais pour monter sur le podium devant l’arc de Triomphe, il faudra d’abord résister et ne pas finir trop en retard lors des étapes de montagne, toujours très difficiles pour les sprinteurs. A Paris, Jasper Philipsen pourrait remporter sa deuxième victoire d’affilée aux Champs-Elysées. S’il parvient à terminer le Tour, il pourrait même monter sur le podium avec le maillot vert du meilleur sprinteur. Il en est l’actuel détenteur et possède plus de 100 points d’avance sur ses concurrents. La fin de Tour de France de Jasper Philipsen s’annonce donc pleine de promesses !

Auteur / autrice

1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share