Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Jos Verstappen : Roi de l’info et de l’Infox

Figure de la Formule 1 et père de Max Verstappen, champion du monde en titre, Jos Verstappen est devenu une figure indissociable de son fils sur les circuits. Omniprésent dans les paddocks aux côtés de son fils, mais également par ses déclarations régulièrement polémiques, Jos Verstappen ne semble jamais laisser de répit au monde de la F1. Retour sur les scandales et déclarations problématiques du père du triple champion du monde…

Partagez ce post

Max et Jos Verstappen dans les paddocks de Formule 1 (Crédits : Sports Auto Moto)

Qui est Jos Verstappen ?

Né le 4 mars 1972 à Montfort aux Pays-Bas est un pilote automobile néerlandais. Après avoir commencé sa carrière en karting à l’âge de 8 ans, il devient champion des Pays-Bas de karting en 1983 et 1984 avant d’être champion du Benelux en 1986 puis d’Europe en 1989. 

En 1993, il intègre la Formule 3. La même année, son manager Huub Rothengatter lui obtient un test au sein de l’écurie Footwork Racing. A la suite de ce test, il est recruté par Benetton Formula comme pilote d’essai. 

Entre 1994 et 2003, il dispute 107 Grand Prix en catégorie reine, pour deux podiums et 17 points marqués. En parallèle, Jos Verstappen forme et gère la carrière de son jeune fils Max, né en 1997. Compétiteur né, Jos formate son fils à la victoire et rien d’autre conformément au principe du “I race hard, but fair” (Je pilote dur mais juste).

Jos Verstappen : diffuseur de rumeurs du Paddock

Alors que Max Verstappen remporte facilement la première manche de la saison à Bahreïn, c’est davantage son père qui fait parler de lui. En proie à un scandale autour d’un “comportement inapproprié” de la part de Christian Horner envers une employée, Red Bull se retrouve plus que jamais au centre de l’attention. Bien que Horner ait été blanchi le 28 février dernier, Jos Verstappen a déclaré dans une interview accordée au “Daily Mail” que l’équipe allait “exploser” si Horner ne quittait pas immédiatement ses fonctions. 

Il y a des tensions ici tant qu’il reste en poste. L’équipe risque de se déchirer. Ça ne peut pas continuer comme ça ! Ça va exploser. Il joue les victimes, alors que c’est lui qui est à l’origine des problèmes” a déclaré l’ancien pilote néerlandais. Ce véritable coup de massue asséné au patron britannique vient radicalement trancher avec la prise de position modérée de son fils quelques jours auparavant : “Si le patron de l’équipe disparaît pour une raison quelconque pendant une ou deux courses, il ne se passera pas grand-chose, car tout le monde sait ce qu’il a à faire […] Les choses commenceront évidemment à changer si l’un des chefs de file n’est plus là mais nous ne pensons pas à cela”.

En parallèle de ces tensions, Jos Verstappen a été aperçu à Bahreïn en pleine discussion avec Toto Wolff, patron de l’écurie Mercedes. De quoi alimenter davantage les rumeurs d’un possible départ de Max Verstappen pour l’écurie allemande en cas de problèmes internes chez Red Bull. Mais une rumeur peut en cacher une autre, Jos Verstappen a également laissé entendre que le contrat de son fils, porté jusqu’en 2028, comportait une clause lui permettant de partir dès 2025. En cas de départ, le triple champion du monde serait suivi par Adrian Newey, ingénieur en chef de l’écurie et ambassadeur Ford, futur motoriste de l’équipe en vue de la saison 2026. Rumeur d’autant plus prise au sérieux que le second baquet Mercedes demeure encore à pourvoir suite à l’annonce du départ de Lewis Hamilton chez Ferrari la saison prochaine. 

Christian Horner et Jos Verstappen dans l’hospitalité Red Bull (Crédits: Motorsports.com)

Le navire Red Bull apparaît alors plus que jamais sabordé. Le départ de Max Verstappen serait synonyme de perte de leur jeune prodige, présent depuis 2016 mais également de leur futur motoriste en vue des évolutions que va connaître la Formule 1 en 2026. Par ses déclarations, Jos Verstappen ne semble pas vouloir éteindre l’incendie ravageant l’écurie de Milton Keynes.  

Mais ces prises de paroles polémiques, sont loin d’être les premières du père du triple champion du monde en titre. En 2019, Verstappen père avait déjà entretenu la rumeur d’un potentiel départ de son fils de l’écurie autrichienne si elle n’était pas en mesure de lui fournir une monoplace en mesure de concourir pour le titre. L’année suivante, en raison de la pandémie de Covid-19, le paddock avait été interdit à toute personne extérieure aux écuries. Situation qui n’a naturellement pas plu au néerlandais, qui n’a pas caché sa frustration au micro de Ziggo Sport. Les déclarations du père viennent régulièrement troubler l’idylle sportif que connaît le fils sur les circuits de Formule 1.

Une omniprésence dans les Paddocks

Depuis 2016, Jos accompagne son fils sur les circuits à travers le monde. Il est régulièrement aperçu dans le paddock Red Bull Racing, pour soutenir son fils. Mais cette omniprésence n’est-elle pas justement la source du problème ? Par sa présence, quasi-permanente auprès de son fils dans le paddock Red Bull, Jos Verstappen est en contact perpétuel avec les collègues et patrons de l’écurie. 

Connu pour son tempérament provocateur, Jos Verstappen n’hésite plus à défier les patrons de Red Bull pour permettre à son fils de connaître la carrière la plus tranquille possible. Toutefois, le personnage reste très mystérieux et n’a jamais révélé son degré d’implication dans l’écurie autrichienne. Son omniprésence laisse cependant penser qu’il pourrait être au courant de dossiers qui ne le concernent pas, faisant de lui le douzième homme de l’écurie aux taureaux. 

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share