L’actu écolo de la semaine

Neige artificielle, COP15, taxe carbone … voici les principales infos sur l’écologie qui ont marqué la semaine du 12 au 18 décembre 2022.
Arrivée des militants écologistes sur le site Lafarge de la Malle à Bouc-Bel-Air, près de Marseille, samedi 10 décembre 2022. (DR)
Arrivée des militants écologistes sur le site Lafarge de la Malle à Bouc-Bel-Air, près de Marseille, samedi 10 décembre 2022. (DR)

Les dix infos à retenir :

Nous avons ajouté des informations concernant la semaine passée, étant donné que nous n’avions pas publié d’article.

  • Une action écologiste contre Lafarge

200 activistes écologistes ont pénétré sur un site du cimentier Lafarge près de Marseille. Au cours de cette opération de grande ampleur, qualifiée d’« action criminelle » par l’entreprise, les militants ont saboté de nombreuses machines. Ils se sont notamment attaqués aux fours, responsables d’une importante pollution atmosphérique. Les activistes ont également rappelé que le groupe Lafarge a récemment reconnu avoir aidé des organisations terroristes en Syrie entre 2013 et 2014. Plusieurs membres du gouvernement ont dénoncé la violence de l’action contre Lafarge.

Sources : Libération, France 3, L’Humanité

  • De la neige artificielle pour une compétition de biathlon crée la polémique

Une manche de la Coupe du monde de biathlon a été organisée au Grand-Bornand (Haute-Savoie) du 15 au 18 décembre. Si les épreuves ont vu briller Norvégiens et Suédois, c’est un autre aspect de la compétition qui a fait parler. La raison de la colère ? L’acheminement de neige artificielle en grand quantité par camions. Une opération nécessaire pour les organisateurs face à des pistes sans neige naturelle. Mais dénoncé comme absurde sur les réseaux sociaux, la neige manque du fait du réchauffement climatique, que la pollution des transports ne fait que renforcer.

Sources : L’Equipe, Ouest France, Franceinfo

  • Marine Tondelier élue secrétaire générale d’EELV

Avec 47% au premier tour puis 91% au second tour, Marine Tondelier est devenue la nouvelle secrétaire générale d’Europe Ecologie Les Verts (EELV). Conseillère municipale à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), elle succède à Julien Bayou à la tête du parti écologiste. Les électeurs l’ont préférée aux candidats soutenus par Yannick Jadot ou Sandrine Rousseau. Marine Tondelier défend une continuité avec les précédentes directions et souhaite plus de liberté par rapport aux autres partis de gauche. Ainsi, elle a affirmé à plusieurs reprises que son parti allait présenter une liste indépendante aux prochaines élections européennes, en 2024

Sources : Le Monde, Le Figaro, Libération

  • Mise en place d’un « bonus réparation »

Jeudi dernier, le « bonus réparation » est entré en vigueur. Ce dispositif vient de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) de 2020. Il vise à inciter les consommateurs à faire réparer leurs appareils électriques et électroniques plutôt qu’à en acheter des neufs. Ainsi, en emmenant un appareil chez un réparateur labellisé « QualiRépar », il sera alors possible d’obtenir une remise de 10 à 45 euros.

Sources : Vert, Le Monde, Franceinfo

  • La fin du ticket de caisse repoussée au 1er avril 2023

Il s’agit d’une autre mesure prévue par la loi anti-gaspillage de 2020 : la fin de l’impression systématique des tickets de caisse. Avec cette mesure, il faudra demander son ticket si on souhaite l’avoir lors du passage en caisse. Prévue pour le 1er janvier 2023, l’entrée en vigueur vient finalement d’être repoussée par décret au 1er avril prochain. La raison : les commerçants ont encore besoin de temps pour s’adapter. Avec la forte inflation, les consommateurs ont aussi besoin de vérifier les prix sur les tickets de caisse.

Sources : Vert, Les Échos, Le Monde

  • Le Conseil d’État annule le décret sur la fin des emballages plastiques

Fin 2021, l’État avait mise en place une interdiction des emballages plastiques pour certains fruits et légumes. Depuis le 1er janvier 2022, des produits comme les courgettes, concombres, pommes ou encore poires ne peuvent alors plus être vendus sous plastique. Seulement, le Conseil d’État vient d’annuler cette décision car il a jugé la liste de fruits et légumes incorrecte. Le gouvernement doit donc faire une nouvelle proposition de décret.

Sources : Le Monde, Les Échos, 20 Minutes

  • Ouverture d’une nouvelle mine de charbon en Angleterre

Le gouvernement de Rishi Sunak vient d’autoriser la construction d’une nouvelle mine de charbon au large de la mer d’Irlande. Ce projet vise à exploiter 2,8 millions de tonnes de charbon chaque année dans les sous-sols du Nord-Ouest de l’Angleterre. S’il devrait permettre la création de 500 emplois, beaucoup dénoncent son non-sens écologique. En effet, le charbon est une ressource de moins en moins exploitée et qui est très polluante.

Sources : Ouest France, Reporterre, Le Monde

  • L’Union européenne interdit l’importation de produits issus de la déforestation

Le Parlement européen et les États membres de l’Union européenne se sont accordés pour interdire l’importation de produits contribuant à la déforestation. Des aliments comme le cacao, le café, le soja ou encore la viande bovine ne pourront plus être exportés dans l’Union européenne si leurs producteurs ont contribué à l’endommagement des forêts après 2020.

Sources : Le Monde, Reporterre, France 24

  • Mise en place d’une taxe carbone aux frontières de l’Union européenne

L’Union européenne a trouvé un accord afin de créer le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières (MACF). Cela va permettre de taxer les importations venant des pays étrangers dans les secteurs les plus polluants (acier, ciment, électricité …). En donnant un prix au carbone, ce dispositif permettra d’inciter les États à émettre moins de gaz à effet de serre, qui sont la principale cause du dérèglement climatique. Les exportateurs vont devoir déclarer leurs quantités d’émissions des 2023. Mais le MACF n’entrera en vigueur qu’en 2026 ou 2027.

Sources : Le Monde, Le Figaro, Les Échos

  • Début des négociations de la COP 15

Après la COP27 sur le climat … la COP15 sur la biodiversité ! Plusieurs fois reportée à cause de la pandémie, la 15e conférence des parties sur la biodiversité a ouvert le 7 décembre à Montréal. Elle est organisée par le Canada et la Chine. La mesure phare qui va être débattue par les 195 États présents est la protection de 30% de la surface du globe d’ici à 2030.

Sources : Vert, Le Monde, Libération

La citation de la semaine : « Avec notre appétit sans limite pour une croissance économique incontrôlée et inégale, l’humanité est devenue une arme d’extinction massive. »

Pour l’ouverture de la COP15 sur la biodiversité, António Guterres a prononcé un vibrant discours contre la disparition des espèces animales et végétales. Beaucoup de scientifiques considèrent cette érosion de la biodiversité comme la « sixième extinction de masse ». Comme l’a rappelé le secrétaire général des Nations Unies, elle est causée par les activités humaines : destruction des espaces naturels, changement climatique, pollution, commerce d’espèces … António Guterres a alors imploré les négociateurs présents d’éviter un « suicide collectif ».

Sources : Le Monde, Libération, Reporterre

Le chiffre de la semaine : 100

Le gouvernement a annoncé une prime de 100€ pour les nouveaux covoitureurs à partir de 2023. Les nouveaux inscrits sur une plateforme de covoiturage pourront gagner 25€ lors de leur premier trajet. Puis, 75€ leur seront versés si 9 trajets sont réalisés au cours des 3 mois suivants. Avec cette mesure, le gouvernement souhaite développer le covoiturage, une pratique à la fois économique et écologique. Il souhaite dépasser les 3 millions de trajets quotidiens d’ici 5 ans.

Sources : Ouest France, 20 Minutes, Le Figaro

L’animal de la semaine : le dugong

Le dugong est un animal marin en danger d’extinction. @Twitter / Christian Bidonot

Le dugong est un animal marin vivant dans les eaux d’Afrique de l’Est et du Nord-Est de l’Australie. Cet imposant mammifère peut peser jusqu’à 400kg. Surnommé la « vache de mer », il possède un long musant lui permettant de brouter les végétaux dans les fonds marins.

Le dugong est menacé d’extinction : il ne resterait qu’un millier d’individus dans le monde. L’UICN vient de le classer comme « vulnérable ». Selon elle, l’animal souffre à cause des activités humaines : braconnage, pêche accidentelle ou encore réchauffement climatique. En pleines négociations de la COP15, son cas symbolise donc l’érosion de la biodiversité qui est en cours.

Sources : Libération, Huffing Post, Geo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Lire plus

Le vrac s’invite dans vos paniers :

Est-ce une nouvelle mode qui pointe le bout de son nez ? Ou une envie de consommer différemment de façon plus responsable ? Les motivations sont aussi bien écologiques qu’économiques. Cette consommation plaît de plus en plus ces derniers temps.
Total
0
Share