Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

région pays de la loire

L’actu écolo de la semaine du 6 février

Erosion du littoral, pêche durable, incendies au Chili... voici les principales informations sur l'écologie de ce début de moi de février.

Partagez ce post

La destruction de l'immeuble Signal, symbole de l'érosion du littoral, a commencé. @actu.archi / Twitter

Les cinq infos de la semaine :

  • L’immeuble Signal, symbole de l’érosion du littoral, va être détruit

L’immeuble Signal est un ancien bâtiment situé à Soulac-sur-mer (Gironde), au bord de l’océan Atlantique. Avec la montée des eaux, accélérée par le réchauffement climatique, il est devenu le symbole de l’érosion du littoral. Alors que l’immeuble était à environ 200 mètres de l’eau dans les années 1960, le trait de côte s’est progressivement rapproché. Il a atteint le bâtiment lors d’une tempête en janvier 2014. Les résidents ont dû l’évacuer et ont, depuis, été indemnisés. La destruction de l’immeuble a démarré le 3 février.

Sources : Franceinfo, Le Monde, Sud Ouest

  • Avis favorable pour le projet d’A69 entre Toulouse et Castres

Le projet d’autoroute A69 prévoit depuis les années 1990 la construction d’une autoroute permettant de relier Castres à Toulouse. Ce chantier, classé en 2019 par l’État comme « priorité nationale », est très critiqué pour les destructions d’espaces naturels et agricoles qu’il prévoit. De plus, il est critiqué pour son inutilité (une nationale existe déjà entre les deux villes). La commission d’enquête chargée d’évaluer l’impact environnemental du projet vient de rendre un avis favorable. Mais elle a tout de même souligné ses « conséquences lourdes et définitives ».

Sources : Franceinfo, 20 minutes, La Dépêche

  • L’agriculteur Paul François, pionnier de la lutte contre les pesticides, agressé à son domicile

Victime de l’herbicide Lasso, Paul François est un agriculteur charentais qui a mené pendant plusieurs années un combat contre les producteurs de pesticides. En 2020, il a réussi à faire définitivement condamner l’entreprise Monsanto (rachetée depuis par Bayer). Il a aussi créé l’association Phyto- Victimes, qui vient en aide aux agriculteurs victimes de produits toxiques. Une enquête vient d’être ouverte suite à l’agression de cet agriculteur dans son garage : selon son avocat, deux hommes encagoulés l’ont violenté et ligoté avant d’essayer de lui faire avaler un liquide. Les agresseurs l’auraient menacé de la manière suivante : « On en a marre de t’entendre et de voir ta gueule à la télé. »

Sources : Le Monde, Mediapart, La Charente libre

  • Le porte-avions Foch coulé par le Brésil au mépris des risques environnementaux

Le porte-avions Foch (renommé Sao Paulo), ancien navire français racheté par le Brésil en 2000, a été envoyé par le fond au milieu de l’océan Atlantique. La raison : ce vieux bateau était devenu vétuste et trop complexe à remorquer. Ce naufrage volontaire a soulevé une importante polémique, car le porte-avions Foch était rempli de produits toxiques (notamment de l’amiante) et est dangereux pour la vie marine : plusieurs ONG ont dénoncé un « crime environnemental » du Brésil.

Sources : Libération, Le Figaro, Les Echos

  • Le Chili touché par de violents incendies

D’importants incendies sévissent depuis le 1er février dans le centre-sud du Chili. Au 10 février, ces feux de forêt ont tué 24 personnes et détruit 373 000 Ha ainsi que 1 250 habitations. 5 600 pompiers chiliens sont mobilisés pour lutter contre les flammes et plusieurs pays, dont la France, ont apporté leur aide. Selon le Président chilien Gabriel Boric, ces incendies pourraient avoir été causés intentionnellement. Ils sont favorisés par les monocultures forestières ainsi que par les fortes chaleurs observées dans la région ces dernières semaines.

Sources : Le Monde, Franceinfo, La Croix

Le chiffre de la semaine : 25%

Selon le rapport annuel de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer), un quart des poissons pêchés en France en 2021 étaient issus de populations surpêchées ou effondrées. Mais il est aussi possible de voir le verre à moitié plein : 51% des poissons pêchés venaient de stocks « durables ». Un chiffre qui ne fait que progresser depuis plusieurs années. Mais il reste encore loin de l’objectif européen de 100% de poissons pêchés durablement qui était prévu pour 2020.

Sources : Vert, Europe 1, Le Monde

La citation de la semaine : « Mon souhait, c’est que nous n’ayons pas seulement un scénario qui consiste à penser qu’on va tenir l’Accord de Paris »

À l’occasion d’une conférence sur l’adaptation au changement climatique, le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a déclaré que la France devait prendre en compte un deuxième scénario, plus « pessimiste », de réchauffement climatique de +4°C d’ici à 2100 (par rapport aux niveaux préindustriels). Cette annonce marque une rupture avec l’objectif de +2°C (voire de préférence +1,5°C) fixé par l’Accord de Paris en 2015 et qui apparaît de plus en plus comme inatteignable. Selon l’ONU, on se dirigerait plutôt, pour l’instant, vers un réchauffement global de +2,8°C d’ici la fin du siècle.

Sources : Franceinfo, France Inter, Ouest France

L’animal de la semaine : la barge rousse

Les barges sont des oiseaux connus pour être de grands migrateurs. @Fraceinfo / Twitter

La barge rousse (limosa lapponica) est un oiseau limicole, c’est-à-dire qu’il vit dans la vase. D’où son bec long, fin et recourbé, qui lui permet de chercher des insectes dans le sol visqueux. En été, la barge rousse arbore un plumage brun-roux caractéristique. Cet oiseau est célèbre pour être un grand migrateur. Chaque automne, il se déplace de la toundra arctique à l’hémisphère sud.

En octobre 2022, une barge rousse a parcouru 13 560km sans s’arrêter. L’oiseau a volé pendant 11 jours pour passer de l’Alaska à l’île de Tasmanie, au sud de l’Australie. Ce parcours impressionnant, suivi grâce à une balise GPS, lui vaut d’entrer dans le livre Guinness des records. Elle détrône ainsi le précédent record, de 13 000km parcourus sans s’arrêter, détenu par… une autre barge rousse !

Sources : Geo, RTL, Libération

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share