Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

L’actu écolo de la semaine du 6 mars

Retour de la pluie, fonte de la banquise, abattage de requins… voici les principales infos sur l’écologie qui ont marqué la semaine du 20 au 26 février 2023.

Partagez ce post

La pluie fait son retour en France après une période de sécheresse hivernale historique. @ DenisDoukhan / Pixabay

Les cinq infos de la semaine :

  • La pluie fait son retour en France

Après une sécheresse hivernale historique, la pluie est de retour en France. Et les précipitations pourraient durer car, depuis mercredi, un phénomène de « rivière atmosphérique » est observé. Un couloir d’air chaud et humide en provenance des Antilles traverse la France d’Ouest en Est. Cela amène beaucoup de pluie et de vent. Cependant, cette pluie tant attendue ne suffira pas à résoudre les problèmes de sécheresse des sols. En février, 80% des nappes phréatiques avaient des niveaux inférieurs à la normale. Il faudrait des pluies continues pendant plusieurs semaines pour les remplir à des niveaux satisfaisants.

Sources : France 3, Actu.fr, TF1

  • De nouveaux problèmes de corrosion identifiés sur plusieurs réacteurs nucléaires

Suite à des révélations du site d’informations Contexte, trois fissures ont été détectées par EDF au niveau de soudures de tuyauterie de secours dans des réacteurs nucléaires des centrales de Penly (Seine-Maritime) et de Cattenom (Moselle). Deux de ces fissures sont liées à un phénomène de « corrosion sous contrainte », un problème identifié depuis 2021 dans les centrales nucléaires. Ces nouvelles fissures ont la particularité d’être plus grandes que celles observées jusque-là. EDF va devoir procéder à la vérification de 200 soudures sur l’ensemble du parc nucléaire français. Ceci pourrait conduire à la prolongation des arrêts de plusieurs réacteurs.

Sources : Le Monde, Franceinfo, Le Figaro

  • Une vingtaine de cadavres de dauphins découverts sur les plages des Landes

Ce week-end, une vingtaine de dauphins ont été découverts échoués sur les plages du département des Landes. Ces plages se situent entre Mimizan et Tarnos. Selon Pelagis, l’observatoire de la faune marine, au moins 23 cadavres de cétacés ont été dénombrés. Plusieurs de ces individus présentent des traces de capture. Ils auraient été pêchés accidentellement par les chalutiers avant d’être rejetés à l’eau.

Sources : France Bleu, Le Figaro, Franceinfo

  • Volte-face de l’Allemagne sur l’interdiction des voitures thermiques au sein de l’Union européenne d’ici 2035

Le Parlement européen et le Conseil des ministres s’étaient mis d’accord au sujet de l’interdiction de la vente des voitures à moteur thermique au sein de l’Union européenne d’ici 2035. Cependant, l’Allemagne a changé d’avis au dernier moment et a décidé de bloquer l’accord. Elle souhaite désormais conditionner son vote à la proposition par la Commission européenne d’une nouvelle mesure autorisant la poursuite de la vente de véhicules thermiques fonctionnant aux hydrocarbures de synthèse (aussi appelés e-carburant). Plusieurs pays, comme l’Italie, la République Tchèque, la Hongrie (…) ont rejoint la position de l’Allemagne. De son côté, la France dénonce un tel retournement de situation.

Sources : Le Monde, Vert, Ouest France

  • La banquise de l’Antarctique atteint un nouveau record de fonte

En février 2023, la taille de la banquise de l’Antarctique n’a jamais été aussi basse, selon les mesures du National Snow and Ice Data Center (un observatoire américain). Ces mesures ont été confirmées par celles de l’observatoire européen Copernicus. Avec 1,79 million de kilomètres carrés, elle aurait atteint son étendue minimum pour l’année. Un tel record de fonte (depuis le début des mesures, il y a 45 ans) est lié aux effets du réchauffement climatique, provoqué par les activités humaines. Et, en retour, la fonte de la banquise contribue à renforcer le changement climatique car l’eau reflète moins les rayons du Soleil que la glace.

Sources : Libération, BFM TV, 20 Minutes

Le chiffre de la semaine : 11,7%

Le Parlement européen et le Conseil des ministres ont trouvé un accord pour réduire la consommation d’énergie des pays de l’Union européenne d’ici 2030 de 11,7% en plus de qui était déjà prévu dans le scénario européen en 2020. La réévaluation de cet accord sur l’efficacité énergétique fait partie du Pacte vert proposé par la Commission européenne en juillet 2021. Ces mesures doivent permettre une baisse des émissions de gaz à effet de serre en Europe de 55% d’ici 2030 (par rapport aux niveaux de 1990).

Sources : Vert, Actu Environnement, Batiactu

La citation de la semaine : « La France et le gouvernement sont totalement opposés à la mise en œuvre de cette interdiction d’engins de fond dans les aires marines protégées »

Telle est la réponse d’Hervé Berville, secrétaire d’État chargé de la mer, à une question d’un sénateur centriste. Ce dernier s’inquiétait des conséquences sur les pêcheurs français de la proposition de la Commission européenne d’interdire le chalutage de fond dans les aires marines protégées. Cette technique de pêche inflige d’importants dégâts à la biodiversité marine en raclant sans distinction les fonds marins.

Sources : Public Sénat, Ouest France, Actu.fr

L’animal de la semaine : le requin-tigre

Un requin-tigre. @ Albert kok / Wikmedia commons

Le requin-tigre (galeocerdo cuvier) est une espèce de poisson cartilagineux vivant dans les eaux tropicales des océans Indien et Pacifique. D’une taille d’environ 3 à 4 mètres, il doit son nom aux rayures sombres dessinées le long de son corps. Ces rayures font penser à un tigre. Surnommé l’« éboueur des mers », le requin-tigre a la particularité d’avoir un régime alimentaire très varié, allant des carapaces de tortue aux oiseaux de mer en passant par les déchets humains. S’il peut avoir un comportement agressif, l’activité du requin-tigre contribue aussi à la préservation des prairies sous-marines.

Ces dernières semaines, deux attaques de requin ont eu lieu sur la plage du Château-Royal de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, faisant un blessé et un mort. L’animal, de grande taille, pourrait être un requin-tigre ou un requin-bouledogue. Face à ce funeste évènement, les plages ont été fermées et les activités nautiques interdites. Les autorités ont mené une campagne d’abattage de requins. Dix-huit animaux ont été tués, dont un contenant des restes humains. Cependant, une telle opération d’abattage, qui ne permet pas d’éviter tout risque d’attaque contre l’homme, a été dénoncée par plusieurs associations locales. En 2022, l’Union internationale contre la conservation de la nature (UICN) a considéré qu’il s’agissait d’une « mesure inefficace ».

Sources : Le Monde, Le Figaro, Géo

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share