L’actu écolo de la semaine

Incendies, chasse, charte … voici les principales infos sur l’écologie qui ont marqué la semaine du 11 au 18 septembre 2022.
Un civil aide à éteindre des feux lors d’un incendie de forêt à Saumos, dans la banlieue ouest de Bordeaux, dans le sud-ouest de la France, le 13 septembre 2022. © PHILIPPE LOPEZ / AFP

Les cinq actus de la semaine :

  • De nouveaux incendies en Gironde

Fini les vacances, par les feux de forêt. Ces événements climatiques dramatiques qui ont accompagné les fortes chaleurs pendant tout l’été se poursuivent. Cette semaine, la Gironde, déjà lourdement touchée les mois précédents, a de nouveau été marquée par des départs de feu. Un incendie dans le parc régional du Médoc a détruit plus de 3700 hectares et a conduit au déplacement de plus de 1800 personnes.

Sources : France Bleu, Midi Libre, Le Monde

  • Le Sénat propose 30 mesures pour une chasse plus sécurisée

Un an après une pétition pour une chasse moins dangereuse ayant dépassée les 100 000 signatures, le Sénat a présenté 30 pistes pour rendre la chasse plus sécurisée. Renforcement de l’examen du permis de chasse, formation des chasseurs aux premiers secours, taux d’alcoolémie maximal … ces propositions ont été dénoncées comme « liberticides » par Willy Schraen, le président de la Fédération nationale de la chasse. De leurs côtés, de nombreux écologistes ont critiqué la proposition du Sénat de mettre en place un délit d’entrave à la chasse. Le Sénat a également rejeté la proposition d’un jour national sans chasse, souhaitée par 82% des Français en 2017.

Sources : Le Figaro, Libération, IFOP

  • Une charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence climatique

Une « charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence écologique » a été lancée cette semaine. Lors de sa présentation mercredi soir à Paris, une cinquantaine de rédactions – dont notamment Vert, Reporterre, RFI, France 24 ou encore Mediapart – ainsi que plus de 500 journalistes l’avaient déjà signée. Après les catastrophes climatiques de cet été, la charte propose 13 recommandations invitant les journalistes à mieux traiter les enjeux climatiques : enquêter sur les origines du problème climatique, s’interroger sur son traitement médiatique, se former aux enjeux climatiques, consolider l’indépendance des rédactions, réduire les émissions carbones de ces dernières … À noter qu’il ne s’agit simplement que de recommandations déontologiques : rien ne permet de forcer les signataires à les respecter.

Sources : Vert, France Info, Le Monde

  • La Parlement européen dénonce les projets de TotalEnergies en Afrique

Les eurodéputés ont majoritairement voté une résolution d’urgence critique vis-à-vis de deux projets pétroliers en Afrique menés par l’entreprise française TotalEnergies : Tilenga et Eacop. L’un prévoit de forer du pétrole en Ouganda. L’autre a pour objectif d’exporter cet « or noir » jusqu’en Tanzanie par un gigantesque pipeline chauffé de 1500km de long. Le Parlement européen a pointé du doigt le fait que ces projets portent atteinte aux écosystèmes et aux populations locales. Les eurodéputés ont également demandé la libération immédiate des opposants aux projets arrêtés sans raison dans les pays concernés. C’est la première fois que l’Union européenne dénonce les agissements de TotalEnergies en Europe. Cependant, le texte voté n’a pas de valeur contraignante.

Sources : Le Monde, France Info, Libération

  • En Australie, une loi historique sur le climat

C’est un petit pas pour l’écologie, mais un grand pas pour l’Australie. Le Parlement australien a voté une loi importante sur le changement climatique : elle fixe un objectif de réduction de 43% des gaz à effet de serre par rapport aux taux de 2005 d’ici 2030. En soi, cette loi n’a rien de révolutionnaire. Mais elle est considérée comme historique pour un pays comme l’Australie. C’est un des plus grands exportateurs d’énergies fossiles au monde, et il s’est rarement soucié des enjeux environnementaux. Un tel changement a été permis par le retour du parti travailliste d’Anthony Albanese au pouvoir en mai dernier. Celui qui est désormais premier ministre avait promis de mettre en place cette loi lors de la campagne électorale.

Sources : Mediapart, Les Echos, France 24

La citation de la semaine : « Je n’ai jamais vu un carnage climatique de cette ampleur. »

Ces mots sont ceux d’Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations Unies. Il était en déplacement au Pakistan, un pays qui a connu de terribles inondations ces dernières semaines. Les pluies torrentielles ont recouvert un tiers du Pakistan, détruit 1,7 million d’habitations et causé la mort de plus de 1 300 personnes. Les moussons sont habituelles dans cette région du monde. Mais une étude a prouvé que le dérèglement climatique, lui-même causé par les activités humaines, a probablement aggravé la catastrophe au Pakistan.

Sources : Vert, Le Figaro, France Info

Le chiffre de la semaine : 100%

Comme le pourcentage du capital de l’entreprise Patagonia cédé par son fondateur, Yvon Chouinard, à deux organisations écologiques : le Patagonia Purpose Trust, un fonds chargé de veiller au respect des valeurs écologiques de l’entreprise, et l’association Hold Fast Collective, qui va récolter les bénéfices de la marque. La valeur de l’entreprise Patagonia est de 3 milliards de dollars. Pourquoi un tel cadeau ? « La Terre est maintenant notre seul actionnaire », écrit Yvon Chouinard dans une lettre explicative. Plutôt que d’enrichir ceux qui le sont déjà, l’entrepreneur et aventurier préfère que sa marque contribue à la préservation des ressources naturelles.

Sources : Ouest France, Le Monde, The New York Times

L’animal de la semaine : le blaireau européen

Le blaireau est reconnaissable à sa tête barrée de noir et de blanc.

Le blaireau européen (Meles meles) est un animal discret qui réside dans nos forêts. Si son apparence est plutôt remarquable – ce mammifère peut peser jusqu’à 20kg – son mode de vie principalement nocturne explique qu’on le voit rarement. On peut plus facilement observer ses imposants terriers, qui peuvent compter des dizaines d’entrées. Cette semaine, le blaireau a été au cœur de l’actualité car une pétition demandant l’interdiction de son déterrage a atteint les 100 000 signatures. Le déterrage est une technique de chasse violente et très discutée. Elle consiste à faire entrer un chien dans le terrier du blaireau de manière à l’attirer vers la sortie et à le récupérer ensuite à l’aide de pinces … avant de le tuer. En atteignant les 100 000 signatures, la pétition créée par le naturaliste Marc Giraud va permettre le lancement d’une action parlementaire au Sénat.

Sources : Public Senat, Sciences et avenir, Le Mag des Animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
Lire plus

BMW: le pionnier du moteur thermique

Les constructeurs doivent y passer : l'étape de l'électrification. BMW, N°1 des constructeurs Premium avec 2 213 795 de véhicules vendus en 2021, et pionner du moteur thermiques (diesel et essence) ne fait pas exception à la règle. Cette décision est grandement encouragé par la Commission Européenne avec l'interdiction des ventes de véhicules thermiques à partir de 2035.
Total
0
Share