Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

L’actu écolo du mois de mars

Mégabassines, rapport du Giec, nucléaire… voici les principales infos sur l’écologie qui ont marqué la semaine du 13 au 31 mars 2023.

Partagez ce post

Le gouvernement souhaite revenir sur l'interdiction du S-métolachlore, un herbicide notamment utilisé pour les cultures de maïs. @Skitterphoto / Pixabay

Les cinq infos du mois :

Le gouvernement veut revenir sur l’interdiction d’un herbicide critiqué

En février dernier, l’Agence de sécurité sanitaire (Anses) annonçait qu’elle allait interdire le S-métolachlore. C’est un herbicide connu pour contaminer les nappes phréatiques et une partie de l’eau consommée par les Français. Pourtant, un mois plus tard, le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, a déclaré qu’il avait envoyé un courrier à l’Anses pour lui demander de reconsidérer son avis. Cette annonce faite lors du congrès de la FNSEA (premier syndicat agricole), a suscité de nombreuses critiques. Le ministre justifie cette décision pour des raisons de « souveraineté alimentaire ». Il justifie aussi cette décision par la concurrence avec les autres pays membres de l’Union européenne. En effet, là-bas le S-métolachlore n’est pas encore interdit.

Sources : Libération, Le Figaro, Le Point

Une nouvelle manifestation contre la mégabassine de Sainte-Soline, marquée par des violences sans précédent

Les mégabassines sont des grandes retenues d’eau puisant l’eau dans les nappes phréatiques pour être utilisées l’été par certains agriculteurs. Leur principe est critiqué par des militants, agriculteurs et scientifiques. En effet, il repose sur un accaparement de l’eau. Mais c’est accaparement est mal adapté au réchauffement climatique et aux sécheresses à venir. En ce sens, l’eau stockée en surface s’évapore plus et est plus exposée aux contaminations.

Le samedi 25 mars, entre 6 000 et 30 000 personnes se sont rassemblées pour s’opposer à la mégabassine de Sainte-Soline, dans les Deux-Sèvres. La manifestation a été marquée par de violents affrontements. Ces violences avaient lieu entre des groupes radicaux, qui ont incendié plusieurs camions de police, et les forces de l’ordre, qui ont tiré plus de 5000 grenades lacrymogènes mais aussi des grenades GM2L, classées comme armes de guerre. Le bilan : 47 gendarmes blessés et 200 manifestants blessés, dont un est entre la vie et la mort. D’après un enregistrement téléphonique, les forces de l’ordre auraient également retardé l’arrivée des secours.

Sources : Reporterre, Le Monde, Le Figaro

Le Parlement européen propose de renforcer les sanctions contre les crimes environnementaux

Les eurodéputés ont adopté un texte visant à allonger la liste des crimes environnementaux : commerce illégal de bois, épuisement illégal des ressources en eau, violation des lois sur les produits chimiques… Ils proposent également de durcir les sanctions : de quatre à six ans de prison selon la gravité du crime, et « au moins dix ans » en cas d’infraction « entraînant la mort ou des atteintes à la santé et des dommages environnementaux importants ». Ce texte doit désormais être négocié avec les États membres de l’Union européenne, souvent plus réticents à prendre des mesures ambitieuses en matière d’environnement.

Sources : Le Monde, Les Échos, Ouest France

L’ONU adopte une résolution « historique » pour la justice climatique

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution visant à définir par la Cour internationale de justice (CIJ) les obligations des États dans la lutte contre le dérèglement climatique. Cette mesure, portée par l’archipel du Vanuatu, a été qualifiée d’ « historique ». S’ils ne sont pas contraignants, les avis de la CIJ peuvent influencer les tribunaux nationaux à prendre des décisions plus fortes en matière de justice climatique.

Sources : Franceinfo, Le Figaro, France 24

Le Giec publie son sixième rapport de synthèse

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a publié la synthèse de son sixième rapport, après huit ans de travaux. Son résumé pour les décideurs, validé par 195 États, établit que la planète s’est déjà réchauffée de 1,1°C depuis l’ère préindustrielle (1850-1900) et que le niveau de la mer a augmenté de 20 centimètres, essentiellement à cause des activités humaines. Les actions des États pour réduire les émissions de gaz à effet de serre sont pour l’instant insuffisantes. Actuellement, nous sommes sur une trajectoire à +2,8°C d’ici 2100.

Chaque fraction de degré supplémentaire a son importance car elle amplifie les risques de catastrophes naturelles : vagues de chaleur, inondations… Entre 3,3 et 3,6 milliards de personnes sont vulnérables aux effets du changement climatique. Pour lutter contre le réchauffement climatique, des solutions existent. Par exemple, la transition vers des énergies moins émettrices en gaz à effet de serre que les hydrocarbures (gaz, pétrole, charbon). Mais pour cela, tous les pays doivent « appuyer immédiatement sur l’accélérateur », selon le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

Sources : Le Monde, Vert, Franceinfo

La citation du mois : « Je suis aujourd’hui un vieil homme qui constate que l’histoire lui a donné raison »

Le glaciologue français Claude Lorius est décédé à l’âge de 91 ans. Au cours de sa carrière, il a effectué une vingtaine d’expéditions en Antarctique. Cela lui a permis d’étudier des échantillons issus de forages dans la glace (les carottes de glace). Dans les années 1980, ses travaux précurseurs, menés en compagnie du paléoclimatologue Jean Jouzel, ont permis de mettre en évidence le lien entre l’augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère et la croissance des températures. Ensemble, ils ont fait partie des premiers scientifiques à alerter sur le changement climatique. Leurs travaux ont aussi conduit à la création du Giec, en 1988.

Sources : Vert, Radio France, Le Figaro

Le chiffre du mois : 12%

Il s’agit de la part que représente le nucléaire dans la consommation totale d’eau en France. Les chiffres viennent d’ailleurs d’être actualisés par le ministère de la Transition écologique. Les centrales nucléaires utilisent l’eau des rivières pour refroidir les réacteurs, mais une majeure partie de cette eau est ensuite restituée. Dans le cadre du projet de loi d’accélération du nucléaire, adopté en première lecture par les députés, la consommation d’eau par le nucléaire interroge. En effet, le débit des rivières est amené à se réduire de plus en plus avec le réchauffement climatique. Selon les nouvelles données du gouvernement, la consommation d’eau des centrales nucléaire est trois fois moins importante qu’auparavant (elle était de 31% de la consommation totale d’eau). Avec 12%, le nucléaire est la troisième activité la plus consommatrice d’eau, derrière l’agriculture (58%) et l’eau potable (26%).

Sources : Le Monde, BFM TV, Franceinfo

L’animal du mois : l’outarde canepetière

Un mâle d’outarde canepetière. @Wikimedia Commons

L’outarde canepetière (tetrax tetrax) est un oiseau emblématique des grandes plaines. Avec ses couleurs beiges ternes (excepté pour les mâles, qui arborent un collier noir et blanc en période de reproduction), elle se fond facilement dans les prairies. Cependant, cet oiseau est victime de l’agriculture intensive (irrigation, conversion des cultures, pesticides…), qui nuit à son habitat. En France, l’outarde canepetière est classée sur la liste rouge des oiseaux en danger. La population a connu une régression de 80% en vingt ans.

Lors des manifestations de Sainte-Soline (Deux-Sèvres), l’outarde canepetière a été mise à l’honneur dans un des trois cortèges (avec le cortège « loutre jaune » et le cortège « anguille turquoise »). Les manifestants du cortège rose avaient bâti une imposante structure en bois représentant une outarde. Quel est le rapport avec les mégabassines ? Les manifestants dénoncent ces réserves d’eau comme favorisant l’agriculture intensive, au détriment de la biodiversité locale.

Sources : Le Monde, La Nouvelle République, Oiseaux.net

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share