Le e-fuel : une solution complémentaire 

Plusieurs ingénieurs penchent sur un carburant synthétique qui permettrait de ne pas modifier l’ensemble des voitures thermiques en full-électrique. Ne serait-ce pas juste une question de Carburant pour ainsi émettre moins de CO2 ?
Porsche et le e-fuel (source: Caradisiac)
 Une initiative venue de Porsche

Porsche mise ainsi particulièrement sur cette nouvelle technologie. En septembre dernier, la marque annonçait le début de la construction de la première usine au monde dédié à la production d’un carburant de synthèse quasiment neutre en CO₂ au Chili. En partenariat avec Siemens Energy, la société chilienne Highly Innovative Fuels (HIF), le pétrolier ExxonMobil mais aussi le spécialiste italien de l’énergie Enel.

L’usine “pilote” est installée en Patagonie et doit produire 130.000 litres de e-fuel dès cette année. Celle-ci vise 55 millions de litres en 2024 et 10 fois plus en 2026.

De plus, Porsche fait partie des marques où l’émotion transmise au conducteur passe par le moteur et le son. Notamment le 6 cylindres. Cette solution permettra de préserver cette émotion qui est chère à la firme de Stuttgart et aux passionnés du monde l’automobile.     

le 6 cylindres à plat de chez Porsche (source: 911 andco)
Qu’est-ce que le carburant synthétique ? Et comment le fabrique-t-on ?

La production d’e-Fuel est basée sur l’extraction d’hydrogène, qui est réalisée au moyen d’un procédé d’électrolyse, on décompose l’eau de ses éléments de base à savoir l’hydrogène et l’oxygène.

Pour ce processus et pour d’autres étapes de production et de transformation, l’électricité est nécessaire. Cependant celle-ci proviendra de sources « vertes » comme le nucléaire, l’éolien, l’hydroélectricité ou encore le géothermique.  

Dans un second temps, grâce à la synthèse Fischer-Tropsch, l’hydrogène se combine avec le CO2 extrait de l’air (par exemple le CO2 émis du zone industrielle) et devient un vecteur énergétique liquide. Autrement appelé : le e-Fuel.

Après que le traitement et le raffinement terminés, le e-Fuel peut être utilisé de différentes manières. Telles que le e-essence, le e-diesel, le e-chauffage et le e-kérosène. Ils peuvent complètement remplacer les carburants conventionnels. De par leur capacité, les e-Fuels peuvent également être mélangés avec des carburants conventionnels et créer des solutions hybrides.

le e-fuel mise à disposition pour les Porsche GT3 Supercup (Source: Automoto)
Ses Avantages ?

Son principal avantage réside dans le fait que contrairement à la solution de l’électrique ou de l’hydrogène, le carburant synthétique n’a pas besoin de faire changer toutes les voitures thermiques en électrique. En effet, cette solution pose de grosses problématiques notamment écologiques, étiques ou économiques. Il faut rappeler qu’en France, en 2020, il y avait 38,2 millions de voitures en circulation dont 97,7 % roulaient grâce aux thermiques. La question de leurs futures est à nouveau devant les projecteurs.

Avec les e-Fuels, les voitures équipées de moteurs à essence et diesel conventionnels pourraient étant déjà neutres en CO2 aujourd’hui. En effet, par rapport à un carburant traditionnel, les émissions de CO2 seraient réduites de près de 80% selon Porsche, ce qui serait considérable !

De plus, en utilisant le réseau existant de stations-service, de raffineries, de parcs de stockage et de camions-citernes, les e-Fuels peuvent être rapidement mis sur le marché et ensuite facilement mis à la disposition des consommateurs. Ce qui permettrait d’économiser des ressources économiques aux contribuables mais aussi réémettre moins de CO2 car l’installation de bornes de recharge à un coût financier mais écologique.

Le e-fuel mise en scène (source: Ouiglass)
Un avenir proche ?

Pour l’instant, un usage en compétition est davantage favorisé. Notamment, en raison des faibles quantités et du développement requis. Afin de tester ces nouveaux carburants au maximum de leurs possibilités, le sport automobile sera utilisé comme laboratoire dans divers championnats. En exemple : Porsche GT3 cup, Formule 1 ou encore 24h du Mans…

Effectivement ce n’est pas la première fois que des innovations viennent du sport automobile. On retrouve bon nombre d’innovations comme : les feux led puis lasers importés via les 24h du Mans, mais aussi les 4 roues motrices avec le rallye. Ou encore le launch control, la boite de vitesse à double-embrayage via la Formule 1 ect…

L’usage va permettre de faire réduire son coût car celui-ci aujourd’hui est extrêmement cher environ 5 €/ Litre. Cependant, l’augmentation et le développement en R&D vont permettre de diminuer. Annoncé à 2€/litres pour revenir à un prix plus correct.

Evolution de la production du e-fuel et du prix (source: e-fuel alliance)
Conclusion

Le carburant synthétiques ou “le e-fuel”: est une solution d’avenir. Néanmoins, il ne faut pas tout miser sur ce carburant. C’est une alternative à l’électrique et à l’hydrogène. En effet, pour sauver l’automobile et la planète nous devons assurer un mix énergétique. Afin de ne pas reproduire nos erreurs du passé comme avec le diesel et l’essence.

https://askoto.be/fr/article/e-fuels-tout-savoir-sur-ce-nouveau-carburant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
Total
0
Share