Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Le lancer de nain

Depuis sa création dans les années 1980, le lancer de nain, en raison de son nom et de sa nature problématique, a été très controversée et ce encore jusqu'au début du XXIe siècle.

Partagez ce post

Le “lancer de nain” nommé en anglais dwarf tossing, parfois appellé “midget tossing”, est un jeu de bar dans lequel les personnes atteintes de nanisme portent un rembourrage en velcro et acceptent (et sont payées) d’être lancées sur un mur recouvert de velcro orné d’une cible. Dans certains cas, le velcro est laissé de côté et le “projectile” est projetée le plus loin possible sur un tapis moelleux. Le lanceur visant la distance plutôt que la précision. 

La naissance de ce sport

L’Australie est généralement considérée comme l’endroit où le lancer de nain est né. Il est arrivé comme une forme de divertissement dans les pubs au début des années 1980. Les lois peuvent interdire implicitement le lancer de nain. Mais il n’y a pas de lois explicites empêchant un nain consentant d’être “jeté”.

L’évolution de ce sport

Le sport a peut-être évolué à partir d’une diversion connexe, populaire à Long Island, appelée “nainbowling”. C’est un jeu avec encore une fois des personnes atteintes de nanisme. Cependant dans cette discipline la petite personne est placée sur une planche à roulettes et il faut la pousser dans un jeu de quilles.

Un clin d’oeil dans le cinéma

Un concours de lancer de nain a été montré dans le film “Le Loup de Wall Street”. Dans le film de Martin Scorsese sur l’agent de change corrompu Jordan Belfort, le commerçant et ses collègues lancent de petites personnes portant un velcro sur une cible en tissu.

La polémique autour de ce sport

Certaines personnes défendent ce genre de comportement. Les partisans du lancer de nain voient l’activité comme rien de plus qu’un plaisir consensuel. Cependant, d’autres s’y opposent. En 1989, alors que le lancer de nain commençait à faire l’objet d’un examen juridique, un philosophe nommé HE Baber a publié un article universitaire intitulé “L’éthique du lancer de nain”. Il a concédé que le sport pouvait être amusant, ne serait-ce que parce que “la déflation des prétentions humaines est humoristique”. Mais quand même, jeter un nain était, a-t-il conclu, totalement, sinon dégoûtant, contraire à l’éthique. La raison qu’il propose est centrée sur la dignité: «Dans la mesure où les petites personnes s’identifient comme petites personnes – et étant membres d’un groupe visible auquel d’autres s’identifient – elles sont blessées lorsqu’un autre membre de leur groupe est humilié.

Un sport qui dévient illégal dans le monde

Robert et Angela Van Etten, membres floridiens des Little People of America, ont convaincu la législature de Floride en 1989 de rendre illégal le lancer de nain. Une mesure interdisant le lancer de nain a été adoptée par une large majorité. La législature de l’État de New York a ensuite emboîté le pas.
Le maire de la petite ville française de Morsang-sur-Orge a interdit le lancer de nains. L’affaire est passée par la chaîne d’appel des juridictions administratives devant le Conseil d’État. Il a estimé qu’une autorité administrative pouvait légalement interdire le lancer de nains au motif que l’activité ne respectait pas la dignité humaine et était donc contraire à l’ordre public

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share