MAGN1FICO CARLITO : L’avènement d’Alcaraz

À seulement 19 ans, Carlos Alcaraz a décroché ce dimanche son premier titre du Grand Chelem à New York. Il devient par la même occasion le plus jeune numéro 1 mondial de l’histoire. La pépite espagnole vient de réaliser les deux plus grands exploits que tout joueur de tennis convoite, une performance qui restera dans les mémoires.
Spain’s Carlos Alcaraz celebrates with the trophy after winning against Norway’s Casper Ruud during their 2022 US Open Tennis tournament men’s singles final match at the USTA Billie Jean King National Tennis Center in New York, on September 11, 2022 (Source : ANGELA WEISS / AFP)

L’avenir du tennis est arrivé dimanche aux alentours de 1h du matin, heure française. Avec un dernier service foudroyant de Carlos Alcaraz pour s’imposer en finale de l’US Open. Nouvelle raquette Pure Aero de chez Babolat en main, Carlos Alcaraz domine le norvégien Casper Ruud en quatre sets (6–4, 2–6, 7–6(1), 6–3) après 3h20 de combat. Carlos a gravi ces dernières années les échelons à une vitesse vertigineuse et ne compte pas en rester là. Véritable icône du tennis moderne, attendez-vous à le revoir ces prochaines années. Pour, tutoyer les sommets du tennis mondial, comme en guise de relève à sa plus grande idole, Rafaël Nadal.

Dimanche, l’espagnol a atteint le sommet du sport en grande pompe sur la plus grande scène mondiale. Les quelque 24 000 fans présents dans le stade ont pris le train en marche pour lui permettre de remporter non seulement le championnat masculin en simple, mais aussi 2,6 millions de dollars. Il est le plus jeune homme à remporter un titre du Grand Chelem depuis Rafaël Nadal. Lui, qui avait remporté les Internationaux de France 2005 à l’âge de 19 ans.

Les deux finalistes se congratulent après une nouvelle magnifique bataille en finale

L’ascension d’Alcaraz vers les sommets du sport était annoncée depuis des mois, mais elle n’en a pas moins été époustouflante. Son coup droit est puissant. Sa capacité à attraper des balles que d’autres joueurs n’essaieraient même pas d’atteindre est passionnante à regarder. Il est capable de frapper les plus beaux coups quand il les atteint. Et, il prend un plaisir pur à concourir, même au milieu de la nuit. Il a ébloui les foules partout où il a joué au cours de ses deux premières années. En tant que professionnel à part entière, mais jamais autant qu’au cours des deux dernières semaines de ce championnat inoubliable, à New York.

Sa chevauchée a commencé en 2021, en Australie. Où il a remporté son premier match du tableau principal d’un Grand Chelem sur un court de l’arrière-pays de Melbourne Park, en présence de quelques dizaines de fans seulement. Il n’était alors pas dans le Top 100 du classement. L’été dernier, en Croatie, il a remporté son premier titre du circuit et, un mois plus tard, à New York, il s’est frayé un chemin jusqu’aux quarts de finale. Le tout, en faisant partie de la vague d’adolescents qui a envahi l’U.S. Open.

Ce printemps, il a remporté ses premiers titres au niveau des Masters, juste en dessous des Grands Chelems. À Miami déjà, face à Casper Ruud et à Madrid, où il a battu Nadal et Novak Djokovic dans des matchs consécutifs. Les vétérans qui l’ont affronté – et souvent perdu – pour la première fois, ont quitté le court en secouant la tête. Les yeux vitreux, et ne savaient plus quoi dire sur ce qu’ils avaient vécu, rendant les armes face à un jeune homme encore seulement âgé de 18 ans à ce moment-là.

“C’est quelque chose dont je rêve depuis que je suis enfant”, a déclaré Alcaraz. Pas si loin de la jeunesse, lors de la remise du trophée, après que Ruud et lui aient reconnu la solennité du 21e anniversaire des attentats du 11 septembre dans leurs moments de déchirement et de triomphes tennistiques.

Alcaraz quelques secondes après sa balle de match

La victoire d’Alcaraz a été le point culminant d’un tournoi dont on se souviendra pendant des années pour de nombreuses raisons. Il y a eu l’adieu à Serena Williams. L’ascension de Frances Tiafoe, l’Américain de 24 ans, fils d’immigrants de la Sierra Leone, qui a éliminé Nadal et poussé Alcaraz dans ses derniers retranchements lors d’une demi-finale électrique en cinq sets. Et samedi, la Polonaise Iga Swiatek s’est imposée comme la nouvelle reine du tennis. En remportant son troisième titre du Grand Chelem en moins de deux ans et à seulement 21 ans.

Après 3 matchs de suite en 5 sets et des batailles où il aura su résister à tout, Alcaraz a terminé le travail en écœurant un dernier adversaire.

“Difficile de croire qu’il n’est qu’un adolescent, mais oui, il l’est”, a déclaré Ruud plus tard.

Son entraîneur, Ferrero, a également déclaré qu’Alcaraz avait atteint environ 60 % de son potentiel. Irréaliste et impensable pour nous, spectateurs, d’imaginer que ce jeune homme puisse encore progresser.

“Je veux être au sommet pendant de nombreuses semaines, de nombreuses années”, a déclaré Alcaraz lors d’une conférence de presse. Puis il a montré le trophée. “J’en veux plus.”

Attachez vos ceintures, cela ne fait que commencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
Lire plus

F1 – Un Grand-Prix des États-Unis victorieux pour le Champion du Monde en titre

Nouveau Grand Prix, nouveau circuit. Avec ses 57 tours, ce nouveau Grand Prix des États-Unis a rassemblé près de 240 000 spectateurs ce dimanche. Entre les stars invitées et un spectacle décevant, le Grand Prix de Miami, ou le “nouveau Monaco” comme aiment l’appeler les promoteurs du circuit, n’a pas su captiver les fans de F1. Malgré cela, le tracé du circuit a su convaincre à la fois les pilotes et à la fois les spectateurs.
Top 8 ATP 2021
Lire plus

Tournois majeurs de l’ATP : que nous réserve 2022 ?

Ici, l’intérêt est d’esquisser les contours des grandes réflexions qui vont animer l’année tennistique 2022. En se focalisant sur les stars qui font le tennis mondial et en rappelant les dynamiques actuelles, on va tenter d’entrevoir un début de réponse sur ce qui peut arriver d’ici à la fin décembre. On fait le choix d’aborder ce sujet sous le prisme des quatre grands Chelems et du masters, de par leurs importances premières et médiatiques pour le monde du tennis. Pour des raisons de choix de mise en forme, on verra ici simplement le tennis masculin en simple.
Total
0
Share