Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

MotoGP : Jorge Martin craque sous la pression à Doha

La déception est du côté de chez Pramac ! Alors que sept petits points séparaient Jorge Martin de Francesco Bagnaia pour la lutte au championnat au départ, l’Espagnol est passé complètement à côté de sa course, terminant à une amer dixième place. En parallèle, Fabio Di Gianantonio s’impose comme vainqueur surprise sur le tracé de Losail. Retour sur le Grand Prix du Qatar…

Partagez ce post

Jorge Martin à côté de la plaque à Doha (Source : Motorsport.com)

Martin : un loupé incompréhensible

Qualifié en cinquième position, le grand prix s’annonce d’emblée compliqué pour Martin. L’Espagnol manque complètement son départ, pendant que son rival Bagnaia, parti quatrième, réalise un départ canon et prend la tête de la course. Le pilote Pramac chute alors en huitième position à la fin du premier tour.

Face aux difficultés de son coéquipier, Johann Zarco laisse passer Martin lors de la troisième boucle. Mais Martin ne parvient pas à remonter. Une véritable descente aux enfers commence alors pour le natif de Madrid. L’Espagnol perd trois positions en l’espace de sept tours. 

Alors en dixième position, Martin profite du dépassement de Di Gianantonio sur Bagnaia pour reprendre un petit point sur son rival. Sur la ligne d’arrivée, les deux hommes sont séparés de désormais 21 points et non plus 7. 

Di Gianantonio : une victoire qui fait du bien

Dépourvu de guidon pour la saison 2024, Fabio Di Giannantonio s’est offert dimanche une parenthèse enchantée sur le podium de Doha. Après un week-end plus que réussi, marqué par une seconde place à l’occasion de la course sprint du samedi, le pilote Italien s’est rapidement retrouvé à la lutte pour la victoire avec son compatriote Francesco Bagnaia. 

Après une saison mitigée, cette victoire pourrait venir redonner un coup de fouet au jeune pilote de 25 ans. D’abord poussé vers la sortie par la famille Ducati, l’Italien est d’abord pressenti remplaçant de Marc Marquez chez Honda la saison prochaine. Mais l’écurie Japonaise semble davantage porter son dévolu vers un autre Italien : Luca Marini. 

Si l’option Mooney VR46 reste possible, elle semble très peu crédible, d’autant plus que de récentes rumeurs voient Fermin Aldeguer, actuellement pilote Moto2, remplacer Marini en catégorie. 

Si le marché des transferts ne lui semble pas favorable, Di Giannantonio dispose tout de même de solides arguments à faire valoir auprès de potentiels recruteurs. L’Italien de 25 ans à déjà deux saisons d’expérience, un titre de vice-champion de Moto2 et une victoire en MotoGP. De meilleures statistiques, comparé aux autres prétendants, pourraient amener des écuries comme Honda à revoir leur choix en vue de la saison à venir.  

Rendez-vous dès dimanche pour le dernier volet de cette saison 2023 à Valence de MotoGP pour assister à l’ultime bataille entre Francesco Bagnaia et Jorge Martin pour le titre…

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share