Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

NBA : Pau Gasol au Panthéon des Lakers

Ce mardi 7 mars 2023, les Los Angeles Lakers ont retiré le numéro 16 de l’intérieur Espagnol lors d’une cérémonie pleine d’émotions dans l’enceinte de la Cryptoarena.com. Pau Gasol, entouré de ses proches ainsi que de la famille de Kobe Bryant, est entré au Panthéon des Lakers au côté de stars comme Magic Johnson (32) et Jamal Wilkes (52). Un juste retour des choses pour celui qui a contribué à porter cette équipe vers le sacre en 2009 et 2010.

Partagez ce post

La franchise de Los Angeles Lakers a retiré le maillot numéro 16 de Pau Gasol lors d'une cérémonie émouvante. (Source : Getty Images)

Pau Gasol parmi les légendes 

C’était annoncé et c’est maintenant fait ! Dans un tweet posté le 17 août dernier, la franchise californienne des Los Angeles Lakers annonçait qu’elle allait retirer le maillot numéro 16 du basketteur Espagnol Pau Gasol. « Un champion, une légende et une partie de la famille des Lakers pour toujours. Le 7 mars 2023, nous monterons le maillot de Pau Gasol sur le toit », pouvait-on lire.

Dans la nuit de mardi à mercredi, devant des milliers de fans affublés de son maillot, le pivot âgé de 42 ans a reçu l’hommage ultime pour un joueur de NBA. En effet, à l’occasion de la mi-temps du match opposant les Lakers aux Memphis Grizzlies, les premières couleurs portées par l’Espagnol en arrivant dans la Ligue, les « Purple and Gold » ont officiellement retiré son numéro 16. Il est ainsi devenu le douzième athlète à entrer au Panthéon des Lakers, après Kobe Bryant (8 et 24), Magic Johnson (32), Kareem Abdul-Jabbar (33), James Worthy (42), Wilt Chamberlain (13), Elgin Baylor (22), Gail Goodrich (25), Shaquille O’Neal (34), Jerry West (44), George Mikan (99) et Jamal Wilkes (52).

On se rend compte un peu plus de l’exploit et du privilège que cela représente, lorsque l’on sait que l’intérieur Catalan n’est que le septième joueur européen dont le premier Espagnol, à connaitre un tel honneur en NBA. Une manière pour lui de rentrer un peu plus dans l’histoire de son sport.

« Je t’aime, mon frère »

Lors d’une cérémonie riche en émotion, Pau Gasol, entouré des siens et de la famille de son ami Kobe Bryant tragiquement disparu dans un crash d’hélicoptère, n’a pu contenir ses larmes. Ému de voir son numéro 16 au côté du numéro 24 de « Black Mamba » pour l’éternité, le Barcelonais a confié au centre du parquet : « Avec lui (Kobe Bryant) là-haut, cela ajoute quelque chose de puissant, triste, heureux, douloureux et joyeux (…).  Je ne peux pas continuer sans mentionner les personnes et les visages que je vois ici ce soir. Le frère qui m’a poussé, inspiré et défié de devenir un meilleur joueur et un meilleur homme tout court. Il me manque tellement… je l’aime et j’aimerais qu’il soit là avec Gigi aujourd’hui. Vraiment. Je pense qu’il serait fier et je sais qu’il attendait ce moment avec impatience. Je t’aime, mon frère », a-t-il poursuivi fébrilement, le regard tourné vers ses proches.

Joli signe du destin, Kobe Bryant avait en effet indiqué de manière prémonitoire, que tous deux se retrouveraient un jour élevés au plafond de la Cryptoarena.com. « Il n’y a aucun débat. Quand Pau prendra sa retraite, il aura son maillot à côté du mien », affirmait-il dans une vidéo datant de 2017.

Un palmarès XXL 

Pau Gasol est un joueur exceptionnel qui a fait rêver tout un pays durant de nombreuses années, jusqu’à devenir un héros national. Le géant Espagnol a vécu les plus belles années de sa carrière aux Los Angeles Lakers, avec qui il a disputé 429 matchs pour une moyenne de 17,7 points et 9,9 rebonds par rencontre. Là-bas, il est devenu double champion NBA (2009 et 2010) et triple All-Star de 2009 à 2011. Le pivot a aussi fait les beaux jours de son club du FC Barcelone en décrochant à deux reprises le titre de Champion d’Espagne. Une fois en 2001 et la deuxième fois lors de la dernière saison de sa carrière en 2021. Une manière pour lui de clore ce chapitre de sa vie, là où tout a commencé, au sein de sa ville natale.

Le Catalan est aussi un joueur qui, à l’image du Français Tony Parker, a accordé une importance primordiale à sa sélection nationale en se rendant disponible pour son pays. De nombreuses fois, il a porté la « Roja » sur ses épaules en la guidant vers les succès lors des compétitions internationales. Pau Gasol, champion du Monde (Japon 2006) et triple champion d’Europe (Pologne 2009, Lituanie 2011 et l’édition 2015 regroupant quatre pays hôtes dont la France), possède ainsi le palmarès le plus garni de l’histoire du basket espagnol.

Pau Gasol pourrait continuer d’écrire les plus belles lignes de sa légende s’il intégrait la promotion 2023 du Hall of Fame, le Panthéon du basket mondial.

À voir aussi : Les Lakers plus très loin des play-offs !

Auteur / autrice

  • Maïlys Boireau-Saint-Marc

    Étudiante en Master de Littératures Langues Patrimoines et Civilisation à L'Université d'Angers, je porte un grand intérêt à l'actualité ainsi qu'aux mondes de l'Art et du sport. Je souhaite poursuivre mes études dans le journalisme et vous souhaite bonne lecture !

    Voir toutes les publications
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share