Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Petr Čech et le hockey : un amour de longue date

Petr Čech mène une nouvelle vie de sportif en tant que hockeyeur professionnel dans son nouveau club des City Stars d’Oxford à l’âge de 41 ans.

Partagez ce post

© eiha.co.uk

Le célèbre gardien casqué de Chelsea et d’Arsenal à la retraite depuis 2019 avait fait la une en débutant une deuxième carrière dans le hockey sur glace. En 2023, il fait toujours autant parler de lui, avec sa nouvelle équipe des City Stars d’Oxford. Revenons, sur cette reconversion et la relation que Petr Čech mène dans le hockey sur glace, depuis l’enfance.

Une transition pas si inattendue

En effet, en 1998, alors qu’il n’a que 16 ans, Petr Čech est devant son écran pour voir le triomphe de son pays face à la Russie en finale de hockey sur glace des Jeux olympiques de 1998 au Japon. Ainsi, le petit Petr assiste à la première médaille d’or de hockey sur glace de la République Tchèque qui n’ont pas réussi à réitérer l’exploit depuis. L’idole d’enfance de Petr Čech n’est pas un footballeur, mais bien Dominek Hasek qui est le portier de l’équipe de hockey sur glace lors de ces JO : « Moi, je jouais gardien au hockey sur glace depuis quelques années. Je voulais ressembler à mon idole d’enfance, Dominik Hašek. » comme il le mentionnait dans l’article de So Foot réalisé par Antoine Donnarieix en 2019.

Dans ce même article d’Antoine Donnarieix, Petr Čech aborde pourquoi il a finalement choisi le football à la place du hockey sur glace « Et puis les équipements sont devenus trop chers pour ma famille. Quand tu es gardien au hockey, tu dois acheter tellement de choses… Et comme à cet âge-là tu grandis chaque année, ça devenait impossible à gérer ». Finalement, c’est un choix économique, continuer à pratiquer le hockey sur glace demande un budget plus conséquent alors que le football qui est le sport populaire demande peu d’argent pour le pratiquer.

“J’étais gardien au hockey sur glace à la base. Quand j’ai commencé le football, j’ai joué en tant que milieu gauche. Parfois, j’allais dans les buts à la fin de l’entraînement parce que je voulais comparer un but de foot à un but de hockey. Je voulais voir la différence ».

Interview pour le site du club d’Arsenal relayé par RTL info le 1er août 2015,
© AFP/Getty Images

En effet, le palmarès de Petr Čech est exceptionnel, connu pour son mythique casque qui porte après avoir eu une fracture du crâne lors d’un match en 2006 contre Reading alors qu’il évoluait à Chelsea. Les Blues de Chelsea c’est sa maison, il a tout gagné avec eux en participant grandement à la victoire en ligue des champions dans la saison 2011-2012. Ce n’est pas tout, avec Chelsea Petr Čech a aussi gagné plusieurs fois le championnat anglais ou encore l’Europa League. Bref assez parlé de football, Petr Čech est connu de tous dans l’univers du football, ce qui nous intéresse ici, c’est sa reconversion dans le hockey sur glace. En effet, Petr Čech raccroche les crampons, le 29 mai 2019 après une défaite en finale de l’Europa League 4-1 avec Arsenal face à son club de toujours Chelsea.

Un retour aux sources ?

Après l’annonce de sa retraite de footballeur professionnel, Petr Čech est nommé le 21 juin 2019, conseiller technique de performance au sein de Chelsea. Dans le même temps, il se lance dans une carrière de gardien de hockey sur glace en NIHL en signant chez les Guildford Phoenix à partir de 2019 en troisième division britannique. Ainsi, Petr Čech remplace les crampons par les patins comme un souvenir d’enfance. Comme il le dit après son premier match au micro de CBS « C’était un peu un rêve d’enfant de jouer un jour un match, et maintenant, c’est arrivé ». Finalement, la boucle est bouclée entre le Petr Čech d’aujourd’hui et celui de 16 ans fan de Dominik Hasek.

C’est quoi un bon gardien de hockey sur glace ?

La question se pose…

Steven Catelin, gardien des Remparts de Tours a accepté de répondre à nos questions pour nous éclairer sur les qualités que doit avoir un gardien de hockey sur glace et ce qu’ils pensent de la reconversion de Petr Čech. Premièrement, selon Steven Catelin les qualités à avoir sont les suivantes : « Avoir une bonne coordination oeil/main, un minimum de souplesse, de bons réflexes et être explosif. Il faut également savoir rester concentré sur une longue durée ». Ensuite, les similitudes que l’on peut trouver entre le poste de gardien de but au hockey sur glace et au football vont se trouver « sur l’explosivité, les réflexes, la coordination oeil/main mais les techniques sont complètement différentes » mentionne Steven Catelin.

Que pense un joueur professionnel de hockey sur glace évoluant en tant que gardien de but de la reconversion de Petr Čech, c’est ce que nous lui avons demandé : « Étant également un passionné de foot, j’ai bien entendu suivi la reconversion de Petr Čech. Je savais qu’il avait déjà joué au hockey plus jeune, le hockey étant très populaire en République Tchèque. Je suis plutôt étonné qu’il soit capable de jouer à un niveau aussi correct, c’est assez impressionnant ! ». Ainsi, Petr Čech n’étonne pas que par sa reconversion, mais aussi par son niveau dans ce nouveau sport.

Finalement, toutes ces informations sur le poste de gardien de but de hockey sur glace sont intéressantes, mais aujourd’hui que fait qu’il y a encore des articles sur Petr Čech et le hockey ? Vous l’aurez deviné, il a encore brillé.

© Paul Foster / Oxford City Stars

A 41 ans, il impressionne toujours autant

Après un bref passage en 2022 par l’équipe des Chelmsford Chieftains, Petr Čech évolue en 2023 dans l’équipe de hockey des City Stars d’Oxford en deuxième division britannique. C’est dans cette équipe qu’il s’est dernièrement fait remarquer par une grande performance.

En effet, le 8 octobre 2023, les City Stars d’Oxford affrontent les tenants du titre Streitham. Alors que l’équipe de Čech n’a remporté aucun match depuis le début de saison, ce dernier va livrer une performance exceptionnelle. Avec une statistique de 62 des 64 tirs arrêtés, Petr Čech termine homme du match et permet à son équipe de s’imposer pour la première fois de la saison sous un score de 3-2. Alors qu’il a 41 ans, Čech arrive toujours à performer dans son nouveau sport, son âge ne va-t-il pas le freiner ? Pour Steven Catelin : « Tout dépend de son corps, à cet âge-là c’est son corps qui décidera combien de temps il pourra continuer à ce niveau, le poste demande beaucoup à notre corps avec des mouvements qui ne sont pas forcément très naturels ». Avec cette performance contre Streitham, il n’est pas loin du record d’arrêt sur un même match de saison régulière de NHL toujours en place depuis 1941 qui s’élève à 80 arrêts réalisés par Sam Lo Presti des Blackhawks de Chicago.

Ainsi, Petr Čech a retrouvé son premier amour qui ne compte pas laisser tomber d’aussi tôt. 

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share