Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Prologue du championnat du monde d’endurance 2023

Avant les 1000 Miles de Sebring qui se déroulent ce vendredi 17 mars, tous les concurrents de la saison 2023 se sont réunis en piste pour la toute première fois à l’occasion du Prologue.

Partagez ce post

Le championnat du monde d’endurance (WEC) va entamer sa 11e saison ce vendredi en Floride

Week-end d’intégration pour les hypercars

La toute nouvelle ère de l’endurance a débuté le weekend dernier, lors de la première sortie en piste officielle de tous les concurrents de la catégorie reine du championnat. En Floride, à Sebring, Toyota a démontré toute sa force collective forgée ces dernières saisons, en termes de vitesse et de kilomètres avalés. Le constructeur japonais a signé le meilleur temps du prologue, prouvant au reste du plateau que l’équipe avait haussé son niveau de jeu face à la nouvelle concurrence. D’un autre côté, Cadillac, nouveau constructeur, a fait la meilleure impression en ayant pu rivaliser avec les prototypes japonais. Porsche s’est aussi montrée véloce mais s’est retrouvée à distance raisonnable des meilleurs chronos, à plus de 5 dixièmes.

Néanmoins, d’autres équipes ont connu davantage de difficultés. La situation semble plus compliquée du côté de Peugeot. Que ce soit en matière de rythme ou de fiabilité, la marque au lion a été victime d’un problème mécanique et a perdu beaucoup de temps d’essais. Le prologue s’est terminé prématurément pour Ferrari par un accident qui a fortement endommagé la 499P. Mais le cheval cabré en semble pas être inquiété par ce souci rencontré la semaine dernière. L’écurie privée américaine Glickenhaus a souffert pendant ces essais, en pointant derrière certaines LMP2 à la fin du Prologue sur la feuille des chronos. Pour finir, l’écurie autrichienne Vanwall s’est montrée en difficulté pendant les deux jours de tests, en restant en retrait par rapport aux reste des concurrents hypercars.

Adaptation express en LMP2 pour Doriane Pin

Pour sa première apparition avec Prema en endurance, la française âgée de 19 ans a prouvé qu’elle était dans le rythme dans la catégorie LMP2. Elle a dû assimiler beaucoup de nouveautés en un temps restreint qui a découvert le WEC (World Endurance Championship) il y a moins d’un an en GTE Am. Doriane a signé le troisième meilleur chrono de sa catégorie durant le Prologue.

« Nous avons très bien travaillé depuis le début avec l’équipe et mes coéquipiers. Les sensations sont bonnes et nous pouvons dire que ce test a été productif. Le rythme est compétitif et nous attendons avec impatience la semaine prochaine et mon premier weekend en LMP2. Le circuit de Sebring est incroyable, et je suis impatiente de participer à la course. » Doriane Pin

Autohebdo

Outre Prema, les cadors en LMP2 tels que United Autorsport et WRT ont brillé. United Autorsport a dominé l’ensemble du weekend de tests, et seule WRT a été en mesure de concurrencer l’équipe britannique. Pour son retour dans la catégorie, Alpine s’est montrée plutôt discrète, en signant le huitième chrono. L’écurie française avait pour objectif principal d’emmagasiner un maximum de données.

En GTE Am, Porsche impressionne

Les écuries clientes de la firme de Stuttgart n’ont rien laissé à leurs adversaires sur le tracé floridien pendant ces essais de pré-saison. Les Iron Dames se sont distinguées, en dominant la journée de samedi. De quoi nourrir leurs ambitions d’une première victoire en WEC ce vendredi 17 mars.

Les Iron Dames semblent favorites pour la première course de la saison

« Nous sommes très satisfaites de la voiture. Elle nous convient très bien. Michelle, Rahel et moi-même avons travaillé pour améliorer systématiquement nos performances. Nous avons essayé de maintenir un rythme régulier pendant les longs relais. Nous avons l’intention de remporter notre première victoire de catégorie cette année ». Sarah Bovy, pilote Iron Dames

Autohebdo

Enfin, deux autres écuries clientes Porsche, le team Projet 1 ainsi que le GR Racing ont dominé les deux autres séances. De quoi prévenir la concurrence, entre autre les Ferrari 288 GTO et Aston Martin Vantage AMR.

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share