Retraite d’une légende du tennis et du sport : Merci Roger Federer !

C’est officiel depuis ce jeudi 15 septembre. Via une lettre postée sur les réseaux sociaux, le tennisman suisse Roger Federer a annoncé qu’il allait mettre un terme à sa carrière. Après la Laver Cup se tenant à Londres la semaine prochaine, le « maestro » tirera sa révérence du circuit professionnel. Hommage à la carrière, non pas d’un champion, mais d’une légende du tennis mondial.
Roger Federer soulevant le trophée de Wimbledon en 2017, pour la 8ème fois de sa carrière
La fin d’une ère

La planète tennis s’est arrêtée de tourner l’espace d’un après-midi. Après l’annonce de l’imminente retraite sportive de Roger Federer, c’est le désarroi qui s’est emparé de tous les amoureux de ce sport. Car au-delà de la légende qu’est le Suisse de 41 ans, son retrait du circuit ATP marque la fin d’une ère vieille de plus de 20 ans.

Depuis son plus jeune âge, le natif de Bâle n’avait cessé d’impressionner. Pour sa dernière année sur le circuit junior, il avait terminé numéro un mondial, accumulant déjà les succès majeurs. Mais c’est surtout son œuvre toute entière en professionnel qui aura marqué à jamais le cœur des fans, et les pages des livres d’histoire.

Car oui, Roger Federer jouera bientôt son dernier match à un tel niveau, et il entraînera ainsi la fin d’une immense ère du tennis mondial. Que ce soit sa technique hors pair, son sens du jeu, sa classe sur le court, son revers lifté, ses services volées, sa rivalité avec Nadal… Tout nous manquera chez Roger.

Néanmoins, ses coups fantastiques et ses titres resteront eux gravés pour toujours. Nul doute que les images des exploits du Suisse continueront d’être diffusées durant des années et des années. Et si les images ne suffisent pas à témoigner de l’immense légende qu’il a été, ce sont tous les joueurs qu’il a inspirés pendant plus de 24 ans qui le feront. C’est notamment pour cela, qu’il est une véritable icône de ce sport. Lui qui l’a rendu plus intense et plus majestueux a aussi contribué à la naissance de nombreux grands champions, rêvant tous de la carrière de ce champion suisse.

La popularité de l’inspirant Roger Federer, acclamé par tout le public de Wimbledon
24 ans de carrière, et des titres à n’en plus finir

Comment évoquer la carrière du grand Roger Federer sans parler de ces innombrables titre. On peut retenir des coups de génie, des attitudes, des manières de jouer, mais ce sont les titres qui mettent le plus en lumière une carrière. Et lorsque l’on s’appelle Roger Federer et que l’on a déjà tout cela pour soit, l’ajout d’une liste interminable de trophées rend encore plus exceptionnel ses 24 ans de carrière.

Commençons alors par un nombre : 103. Difficile à croire et pourtant bien réel, il s’agit du nombre de trophées remportés par Roger Federer en simple tout au long de sa carrière. Le premier date de 2001, lorsque le jeune Suisse s’est imposé au tournoi de Milan. Le dernier en date a été remporté en 2019 à Bâle. Seul l’Américain Jimmy Connors a fait mieux avec 109 titres. Tout simplement impressionnant.

Roger Federer brandissant son premier trophée, à Milan, en 2001

Mais que dire de ses titres en Grand Chelem. Il en compte 20. Oui, 20. Aucun ne manque à l’appel : Wimbledon, Open d’Australie, US Open, et Roland-Garros, celui qui fut le plus dur à conquérir pour lui. Chasse gardée de son ami et rival Rafaël Nadal, il ne le remporta qu’une seule fois, en 2009.

La seule et unique victoire de Federer à Roland Garros, en 2009

Pour les autres tournois, ses stats sont plus impressionnantes encore. Federer a remporté 5 fois l’US Open… sur 5 ans ! De 2004 à 2008, personne n’a réussi à battre le Suisse dans cette compétition ! Ce n’est qu’en 2009 que quelqu’un parviendra enfin à le faire tomber. Après 5 sets d’un combat acharné, Juan Martin Del Potro l’emporta en finale, arrêtant ainsi la série de victoires de Roger.

Le maestro Federer brandissant son 5ème titre d’affilé à l’US Open, en 2008

Encore plus fort, le maestro compte 6 victoires à l’Open d’Australie. Son premier titre fut en 2004, avant de renouveler cet exploit en 2006, 2007, 2010, 2017 et 2018. Il y a battu tous les plus grands. Cela fait de lui le second joueur avec le plus de titres dans le tournoi, après Djokovic.

Roger Federer célébrant son 20ème et dernier Grand Chelem, à l’Open d’Australie en 2018

Enfin, impossible d’évoquer les titres en Grand Chelem de Roger sans parler de Wimbledon, sa terre de prédilection. Sur le green de Londres, le Suisse a toujours été comme un poisson dans l’eau. C’est là-bas qu’il a remporté son tout premier titre en Grand Chelem, en 2003 à l’âge de 22 ans. Mais ce n’était évidemment pas suffisant pour ce champion. S’en sont suivis 7 autres titres, ce qui fait de lui l’homme le plus titré de l’histoire de Wimbledon. Sans oublier le fait qu’il est resté invaincu de 2003 à 2008, remportant ainsi 5 années de suite le précieux trophée. Sa série s’arrêta en 2008 en finale, face à Rafaël Nadal, qui remporta alors son premier Wimbledon.

Le jeune Roger Federer brandissant son premier titre du Grand Chelem, à Wimbledon, en 2003

On pourrait en rester là, mais on passerait à côté de bien nombreuses distinctions. Il ne faut pas oublier sa médaille d’argent en simple aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. Ni même sa médaille d’or en double avec Stan Wawrinka aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Ainsi que ses 7 autres titres en double dans sa carrière. Ou bien même sa victoire avec la Suisse en Coupe Davis en 2014.

Des chiffres à en perdre la tête. C’est bien là qu’est toute la légende de Roger Federer. Mais il faut aussi parler de son classement et des records à son actif. Le Suisse a passé en tout 310 semaines en tant que numéro 1 mondial, soit presque 6 ans si l’on met toutes ces semaines bout à bout !!! Mais de manière consécutive, Roger n’a été premier mondial « que » durant 237 semaines, de février 2004 à août 2008. Tout simplement prodigieux.

On peut aussi rappeler qu’il est parvenu à réaliser 3 petits Chelems dans sa carrière (3 victoires sur les 4 tournois du Grand Chelem en une année). Cela en 2004, 2006 et 2007, barré d’abord par Gaston Gaudio, puis par Rafaël Nadal à Roland-Garros pour réaliser le Grand Chelem.

Enfin, pour en finir avec la vertigineuse carrière de cette légende suisse, on peut aussi énumérer une série de nombres tous plus fous les uns que les autres. Il a remporté 1 251 matchs dans sa carrière, rien que ça. Dont 369 victoires en Grand Chelem, record absolu. Il est aussi le tennisman ayant rassemblé le plus de spectateurs : 51 954. C’était en 2020 en Afrique du Sud, à l’occasion d’un match d’exhibition avec Rafaël Nadal. Chapeau maestro.

Le monde du tennis rend hommage à la carrière d’une figure de proue de ce sport

Évidemment, une telle annonce ne pouvait pas laisser de marbre les autres acteurs du tennis mondial. Les réactions se sont donc multipliées dans les heures qui ont suivi, pour rendre hommage à la légende Roger Federer.

En premier lieu, on ne peut passer à côté de l’hommage touchant du grand rival, mais aussi ami du Suisse : Rafaël Nadal. Ces deux-là se sont mutuellement tirés vers le haut durant des années, afin de faire ressortir leur meilleur tennis. L’espagnol lui a ainsi adressé de jolis mots à travers un post sur ces réseaux sociaux. Il affirme regretter que ce jour soit venu, souhaitant à son ami tout le meilleur pour lui et sa famille dans le futur. Cette retraite signe bel et bien la fin d’une ère, et la fin d’une rivalité…

Autre joueur à avoir été touché par cette annonce, le serbe Novak Djokovic. Troisième et dernier homme à faire partie du club des plus de 20 Grand Chelem avec Roger et Rafa, il a lui aussi tenu à s’exprimer. Il a reconnu que c’était un honneur d’avoir partagé des moments sur et en dehors du court avec le Suisse. Il lui souhaite également le meilleur pour la suite.

Parmi les joueurs plus jeunes, ils sont nombreux à avoir rendu hommage à la carrière de Roger Federer. Ils avouent tous être reconnaissants d’avoir pu le croiser sur les courts, en insistant sur son rôle de modèle pour eux. C’est le cas du grec Tsitsipas, de l’allemand Zverev ou encore de l’espagnol Carlos Alcaraz. Que dire aussi du poignant message de son ami et compatriote Stan Wawrinka, qui affirme que le monde du tennis ne sera plus le même sans Roger.

Plus largement, c’est le monde du tennis tout entier qui s’est dit flatté d’avoir vu jouer le maestro Federer. Joueurs, joueuses, retraités, fans, fédérations, et même sportifs en général, le Suisse aura réussi à marquer de son empreinte les esprits, les courts de tennis, et les livres d’Histoire.

Il ne reste désormais plus qu’un tournoi pour voir la légende jouer. Une ère s’achève, certes, mais les exploits, eux, resteront. Merci pour les frissons, merci pour la magie, merci pour ces années.

Merci Roger Federer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
Lire plus

Le Half Marathon des Sables : l’expérience d’une vie

Du 26 septembre au 3 octobre dernier, a eu lieu la 4ème édition du Half Marathon des Sables, en Espagne. Près de 300 coureurs et coureuses étaient présents sur la ligne de départ cette année. Organisé par WAA ULTRA, le HMDS s’est déroulé pour la première fois en 2017, à Fuerteventura, aux Canaries. Les deux années suivantes, le périple s’est tenu au Pérou.
Lire plus

Les rues meurtrières de Bakou

Hier, nous nous sommes retrouvés pour le Grand Prix d’Azerbaïdjan, dans les fameuses rues de Bakou. Comme chaque année, le Grand Prix nous a tenu en haleine jusqu’au dernier tour de roues.
Liverpool
Lire plus

Les Reds au point mort

Depuis maintenant plusieurs semaines, Liverpool n’y arrive plus en championnat. Fraîchement qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, les hommes de Jurgen Klopp ont enchaîné les mauvais résultats en Première League. Aujourd’hui, ils pointent à la sixième place du championnat, à 25 points du leader Manchester City.
Total
0
Share