70 ans de règne de la reine d’Élizabeth II : Camila, élue reine consort ? 

Ce dimanche 6 février 2022, la reine Élizabeth II fêtait ses 70 ans de règne. À l’occasion de l’évènement, cette dernière a annoncé dans un communiqué son souhait de nommer Camila, épouse du Prince Charles, comme reine consort. Ce statut prendrait donc effet lorsque la reine Élizabeth II décédera, laissant ainsi le trône à son fils aîné Charles. Malgré la loyauté de Camila pour sa Majesté, le peuple britannique a découvert, surpris, la décision de la reine ce dimanche.
Reine Élizabeth II à son bureau
La reine Elizabeth II à Sandringham House, à Norfolk (Angleterre), le 2 février 2022. (CHRIS JACKSON / BUCKINGHAM PALACE / AFP)
Le plus long règne de l’histoire britannique 

Avec sept décennies de bons et loyaux services, le règne d’Élizabeth II représente le plus long règne de l’histoire royale britannique. C’est donc le 6 février 1952, à la suite du décès du Roi George VI, qu’Élizabeth devient reine, malgré elle. Par la même occasion, elle devient responsable de quatorze pays du Commonwealth ainsi que de quatorze territoires d’outre-mer. C’est le 2 juin 1953 qu’elle sera couronnée reine à Westminster, aux côtés de son époux Philip Mountbatten. Ce sera le premier évènement en mondovision de l’Histoire. 

Avec 70 années passées en tant que reine, Élizabeth célébra donc en juin prochain son jubilé de platine. À l’heure actuelle, seul le roi Louis XIV a un règne plus long que celui de la reine Élizabeth II. En effet, ce dernier a régné pendant près de 72 ans sur le peuple français. Avec les festivités organisées pour sa Majesté en juin prochain, l’évènement rassemblera des milliers de personnes. Les citoyens britanniques idolâtrent leur reine, la considérant parfois même comme leur propre mère. Ces festivités représentent donc beaucoup pour eux, et ne rattraperaient pour rien au monde cette célébration. 

Pour la première fois en 70 ans, la reine fêtera le succès de son règne sans la compagnie de son époux, décédé en avril dernier (voir aussi : Mort du Prince Philip : de la Grèce à Buckingham, retour sur une vie de dévouement). Mais ce n’est pas pour autant que la reine ne continuera pas d’assumer ses responsabilités. Dans son communiqué officiel publié dimanche dernier, elle explique « Alors que nous marquons cet anniversaire, j’ai plaisir à renouveler l’engagement que j’avais pris en 1947, que ma vie serait entièrement consacrée à votre service. », l’année 1947 étant marquée par son mariage avec Philip Mountbatten. 

Camila mise à l’honneur 

Dimanche 6 février, la famille royale publiait un communiqué écrit par la reine. Après avoir exprimé sa gratitude et sa loyauté auprès de son peuple britannique, la reine a fait part de son « souhait sincère » que Camila « soit reconnue comme reine consort. » Autrement dit, Camila, épouse du Prince Charles, partagera le rang et le statut social de son mari lorsque la reine Élizabeth II fermera les yeux, laissant ainsi le trône à son fils aîné. À la suite de cette déclaration officielle, les époux se sont dit « touchés et honorés par [ces] mots. »

Depuis la mort de Lady Diana en 1997, le sujet Charles-Camila est sensible. En effet, certains considéraient Camila comme étant celle qui a brisé la relation qui unissait Charles à Diana. Malgré son engagement et sa loyauté envers la couronne depuis son entrée dans la famille des Windsor, cette dernière devait devenir Princesse consort et non reine lorsque son mari monterait sur le trône. Doute qu’Élizabeth II a rectifié dans son communiqué. Il ne fait sans nul doute que la reine, dans cette lettre royale officielle, prépare la succession au trône et le peuple britannique. 


Le prince Charles et son épouse Camilla arrivent pour la messe de Noël au château de Windsor, le 25 décembre 2021. (©POOL/AFP/Archives/Jonathan Brady)

Malgré les festivités qui tournent autour de cette date et son souhait de nommer Camila « Reine consort », Élizabeth II se voit fêter ses  70 ans de règne dans une ambiance teintée de tristesse. En effet, le 6 février marque la mort tragique de son père, le roi George VI. Ce dernier est décédé brutalement à la suite d’un cancer du poumon. C’est pour cette raison qu’Élizabeth, alors en voyage au Kenya au nom de son père, devient reine si tôt. C’est dans sa résidence à Sandrigham que la reine fêtera cet anniversaire teinté de tristesse.

Préparation de la succession royale 

Âgée de 95 ans, la reine Élizabeth II s’est retirée de la vie publique depuis plusieurs années. Cette dernière ne participait plus aux évènements, ou seulement de manière ponctuelle afin d’y faire une apparition. De plus, à la mort de son mari, le Prince Philip, la reine a décidé de se préserver en restant en retrait de la vie publique de son pays. Cependant, cela n’empêchera pas les quatre jours de festivité prévus du 2 au 5 juin prochain afin de célébrer son règne. En attendant cela, une salve de 42 coups de canon a été tirée dans le centre de la capitale, lundi dernier, en son honneur. 

Le Prince de Galles, âgé de 73 ans, est l’héritier du trône britannique. En ayant la première place dans l’ordre de succession, il a appris les codes de la famille royale depuis sa naissance, dans le but de succéder à sa mère. Depuis 73 ans maintenant, le Prince Charles doit se tenir prêt à assumer l’entière responsabilité de ses fonctions lorsque la reine décédera. Quoique ce dernier ne possède pas la couronne royale, il se doit d’assurer certaines fonctions. Pour cela, déplacements, diners mondains ou encore associations caritatives sont au rendez-vous. 

En pleine crise sanitaire et sociale, le jubilé de platine de la reine représente un symbole de rassemblement et de bienvenue dans le pays entier. Au-delà des frontières, le monde entier sera présent, physiquement ou virtuellement, pour célébrer le règne de la reine Élizabeth II. Cette femme, respectée par les plus grands représentants diplomatiques, a connu, rappelons-le, 14 ministres et 7 papes au total ! À 95 ans, la reine ne cesse de battre des records… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Lire plus

Partout dans le monde, des sanctions en masse contre la Russie après l’invasion de l’Ukraine

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie ce jeudi 24 février, l’Europe tout entière a basculé dans une nouvelle ère, que beaucoup pensait terminée depuis le milieu des années 1990, à savoir le retour de la guerre. Ce dimanche, dans l’après-midi, Vladimir Poutine annonçait même qu’il avait demandé de mettre en ordre « la force de dissuasion » nucléaire russe.
Edwige Diaz au Centre Commercial de Bouillac suite à notre interview - Valentin FRANCY/CSactu
Lire plus

Edwige Diaz : “Je pense que la rentrée parlementaire va être mouvementée parce que le gouvernement a raté ses 100 premiers jours, il a raté son été et je pense qu’il ratera sa rentrée.”

Le mardi 30 août 2022, CSactu est parti à la rencontre de Madame la députée de la 11ème circonscription de la Gironde, Edwige Diaz. Le temps d'un déjeuner, nous avons pu revenir sur son parcours et son ascension politique mais aussi discuter de thématiques telles que la fonction du député et la jeunesse. Aujourd'hui, à J-7 de la rentrée parlementaire, Edwige Diaz nous confie également sous quels auspices elle place sa rentrée parlementaire et quels seront les divers chantiers qui vont attendre le groupe parlementaire du Rassemblement National. Rentrée politique, idées et propositions sont donc également au programme de cette interview dans laquelle nous vous proposons de découvrir qui est Edwige Diaz.
Lire plus

Crise des sous-marins: la France est-elle alliée ou alignée aux puissances américaines et australiennes?

« Trahison », « rupture majeure de confiance », « grave crise », tels sont les mots employés par la presse française et européenne pour désigner les relations diplomatiques avec l’Australie et les États-Unis. Ce mercredi 15 septembre, l’Australie a en effet annoncé rompre le contrat sur les sous-marins qu’elle avait signé avec la France en 2016. L’industriel français Naval Group devait effectivement vendre 12 sous-marins à propulsion conventionnelle à l’Australie, assurant un partnership pour les cinquantaines d’années à venir. La France perd ainsi son « contrat du siècle », avec un manque à gagner d’au moins 56 milliards d’euros.
Lire plus

Sommet du G7 2021: Quels en sont les enjeux politiques et économiques pour ces puissances mondiales?

Le sommet du G7 se tiendra du 11 au 13 juin 2021 à Carbis Bay, en Cornouailles. Cette réunion des sept puissances du monde symbolisera la 47ème discussion entre ces pays. On y compte l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni. L’Union Européenne fait office d’observateur. Au lendemain d’une crise économique et sociale mondiale, cette assemblée représente de vrais enjeux.
Total
0
Share