Adrien Quatennens, l’embarras de LFI

Dimanche dernier Adrien Quatennens, député du Nord, a reconnu avoir levé la main sur sa femme. Il était dans la tourmente depuis les révélations du Canard Enchainé selon lesquelles sa femme avait déposé une main courante contre lui.
Portrait d’Adrien Quatennens, janvier 2021 © JOEL SAGET / AFP
Quel futur pour Adrien Quatennens ?

Suite à cela, Adrien Quatennens s’est mis en retrait de son rôle de coordinateur de la France Insoumise. Dans son communiqué de dimanche, il indique vouloir prendre ses distances pour « protéger le mouvement, ses militants et toutes celles et ceux qui comptent beaucoup pour moi ».

Beaucoup de membres de la NUPES, comme Sandrine Rousseau ou Aurélien Taché, auraient demandé le retrait du député du Nord. La question Quatennens divise donc, puisque Jean-Luc Mélenchon lui a apporté son soutien dans un tweet déconcertant pour beaucoup de gens.

La député Pascale Martin commente l’affaire : “Je demande à ce que tous cas de violence ou d’agissements sexistes impliquant des députés LFI donnent lieu à une discussion au sein du groupe politique LFI, afin que l’ensemble des députés décide collectivement des suites politiques adéquates”.

Aurore Bergé, quant à lui, a été beaucoup plus directe en s’exprimant de la façon suivante : « À partir du moment où il a reconnu des violences, il n’est plus le bienvenu dans l’hémicycle ».

LFI dans la tourmente ?

Plusieurs affaires de violences sexuelles ont impliqué les représentants de LFI. Taha Bouhafs, le candidat aux législatives dans le Rhône, avait dû démissionner à la suite d’allégations d’agressions sexuelles. Éric Coquerel, le président de la commission des finances, avait été dénoncé par l’ex-gilet jaune Sophie Tissier pour harcèlement. Ce dernier est visé par le parquet de Paris qui aurait ouvert une enquête pour harcèlement et agressions sexuelles à l’encontre d’Éric Coquerel.  

Néanmoins, en réaction à cette affaire, lors de leurs journées parlementaires, une formation sur les violences sexistes et sexuelles sera rendue obligatoire.

De l’autre coté de l’hémicycle, la Première ministre a jugé ce mardi “extrêmement choquant” le tweet de Jean-Luc Mélenchon en soutien à Adrien Quatennens, qui a reconnu des violences conjugales envers son épouse. Elle regrette que LFI “banalise les affaires intrafamiliales”. Cette pensée est renforcée car le parti se satisfait de la mise en retrait et ne souhaite pas une démission.

“L’heure de l’impunité est révolue”. C’est la phrase retenue par 500 militantes féministes qui ont récemment signé une tribune réclamant le départ du député du Nord. On sent que cet évènement polarise et divise au seins de la Gauche. Certains souhaitant le retrait immédiat, d’autres une mise à l’écart.

Par conséquent, cette affaire affaiblit grandement LFI, l’entrainant dans une crise en interne. On peut donc se demander comment vont réagir les autres composantes de la NUPES ? De plus, Julien Bayou a été également mis en retrait à cause d’accusations sur des violences faites aux femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
Le roi Charles III de Grande-Bretagne prononce son discours à la nation et au Commonwealth depuis le palais de Buckingham, à Londres, le vendredi 9 septembre 2022 - Yui Mok/Pool Photo via AP
Lire plus

Décès de la reine Élizabeth II : L’ascension de Charles III, roi d’Angleterre 

« London Bridge is down » a raisonné, ce jeudi 8 septembre 2022. Alors âgée de 96 ans, la reine Élizabeth II n’est plus de ce monde. Lui succède donc son fils aîné, Charles. Ce dernier devient roi d’Angleterre sous le nom de Charles III. En laissant le Royaume-Uni et le monde entier émut et en deuil, Élizabeth II, figure de la souveraineté et de la monarchie, devient le sujet principal de l’actualité. Plus de 22 heures de queue sont attendues pour assister à la veillée des princes.
Lire plus

Cessez-le-feu à Mekele

Les rebelles de la région du Tigré ont repris la Capitale éthiopienne ce lundi 28 juin. Des milliers de drapeaux et feux d'artifices célébraient l'évènement.
Jean Lassalle, candidat à l'élection présidentielle 2022, en visite dans l'Ain - Photo Progrès / Catherine Aulaz
Lire plus

Jean Lassalle : le candidat des coups de gueule

La semaine du 4 avril a été marquée par les déclarations de Jean Lassalle à propos de la campagne électorale. En effet, celui qui se plaint du traitement médiatique qui est réservé « aux petits candidats » et de la tournure qu'a pris cette campagne a poussé de multiples coups de gueules sur les plateaux de télévision et de radio. A l'heure des résultats du 1er tour de l'élection présidentielle, Jean Lassalle semble marquer des points à la veille des élections.
Total
0
Share