Cannes 2022 : Une édition « sans filtre » 

La 75ème édition du prestigieux festival de Cannes a eu lieu cette année entre le 17 et le 28 mai. Ces deux semaines remplies de cinéma ont récompensé plusieurs films lors de la cérémonie de clôture qui s’est déroulée le samedi 28 mai. Découvrons alors ensemble ces longs métrages appréciés par le jury. Certains de ces films sont toujours à l’affiche ou sortiront bientôt en salles, alors ne ratez surtout pas la possibilité d’avoir un peu de la magie de Cannes dans vos cinémas !
Photo/Ambra Haxhaj
Photo/Ambra Haxhaj
Un jury remarquable
Photo Anthony Harvey/SIPA

Cette année, le festival de Cannes revient enfin à ces dates traditionnelles et se déroule en printemps. En effet, après une édition annulée en 2020 et une édition assez tardive en juillet 2021, cette fois les choses semblent reprendre leur cours normal. Et quoi de mieux pour marquer les esprits que la constitution d’un jury prestigieux ?

Pour cette 75ème édition, c’est Vincent Lindon, acteur et réalisateur français qui endosse la tâche la plus importante en tant que président du jury. À ses côtés : Rebecca Hall, actrice, productrice, scénariste et réalisatrice Britannico-américaine ; Deepika Padukone, actrice Indienne ; Noomi Rapace, actrice suédoise, Jasmine Trinca, actrice et réalisatrice Italienne ; Asghar Farhadi, réalisateur, scénariste et producteur iranien ; Ladj Ly, réalisateur, scénariste, acteur et producteur français ; Jeff Nichols, réalisateur et scénariste américain et Joachim Trier, réalisateur et producteur norvégien à qui on doit « Julie ( en 12 chapitres) » le gagnant du prix d’interprétation féminine lors de la 74ème édition du festival. 

De par sa mixité, ses cultures et visions diverses, le jury de cette 75ème édition avait toutes les cartes en main pour récompenser les meilleurs films de 2022 présentés au festival. 

Le palmarès 2022 

C’est la talentueuse Virginie Effira qui présente la cérémonie de clôture succédant ainsi à Doria Tillier. “Les Palmes d’or comme Les Parapluies de Cherbourg ou Taxi Driver m’ont donné envie de faire ce métier”, déclare l’actrice, expliquant son amour pour le festival et montrant l’honneur qu’elle ressent d’être la maitresse de la cérémonie. 

Revenons ensemble sur quelques longs métrages récompensés lors de cette nuit onirique.

La palme d’or 

Sans filtre : Harris Dickinson, Charlbi Dean Kriek |Copyright Plattform-Produktion

Ruben Östlund revient à Cannes avec son film « Triangle of sadness » (sans filtre en titre français), une critique subtile et humoristique des riches et du luxe.  Il emporte ainsi sa deuxième palme d’or qui s’ajoute à celle de 2017 qu’il gagne pour « The square ». Sa manière fine de dénoncer semble avoir convaincu le public ainsi que le jury. « Nous n’avions qu’un but : faire un film qui intéresse le public et le fasse réfléchir en provoquant », a déclaré Ruben Östlund lors de son discours de remerciements. 

Le grand prix 

Scène du film “Close” de Lukas Dont

Le jury opte pour un prix ex aequo partagé entre Close du jeune Lukas DHONT et Stars at noon de Claire Denis en ce qui concerne le grand prix de cette sélection.
Ces deux films totalement différents de par les thématiques abordées, ont pourtant tous les deux séduit le jury au même titre. 

Close aborde une rupture entre deux jeunes garçons de 13 ans. Entre transformations, questionnements et changements considérables, DHONT continue d’explorer cet âge délicat, également thématique cruciale de « Girl », son film récompensé de la caméra d’or en 2018. 

Scène du film “Stars at noon” de Claire Denis

Claire Denis, elle, choisi un sujet entièrement distinct de ses sujets de prédilection en mettant en scène une jeune journaliste américaine coincée dans le Nicaragua. Celle-ci rencontre un voyageur anglais en pleine période d’élections et compte sur lui pour pouvoir retourner dans son pays. Mais bien évidemment tout ne se déroulera pas comme prévu, et pour le personnage principal incarné par Margaret Qualley, débute une aventure dangereuse et troublante tout en explorant sa liaison qui devient vite addictive et dépendante. 



Un prix unique pour la 75ème édition 

Scène du film “Tori et Lokita” des frères Dardenne

Cette année, le festival fête ses 75 ans et comme la tradition le veut depuis 1966, un prix spécial anniversaire a été discerné. Les heureux élus pour ce prix unique étaient Jean-Pierre et Luc Dardenne pour leur film « Tori et Lokita ». Celui-ci raconte l’histoire d’un frère et sœur venus d’Afrique qui font face à beaucoup d’obstacles en Belgique, leur pays d’accueil, lors de leur quête pour les papiers. 

Cette œuvre dramatique constitue une nouvelle victoire pour les frères Dardenne, habitués aux histoires tragiques mettant en scène des obstacles de la société. “Quand on préparait notre film, en janvier 2021, un boulanger de Besançon a fait une grève de la faim pendant 12 jours pour qu’on n’expulse pas de France son apprenti qui était de Guinée. C’est formidable. Notre film nous le dédions à ce monsieur“, déclare Luc Dardenne sur la scène de la croisette en guise de remercîment.

Ainsi, les frères Dardenne peuvent ajouter encore un nouveau prix à leur collection grandissante, bien entamée déjà avec deux palmes d’or pour « Rosetta » en 1999 et « L’enfant » en 2005. 

D’autres prix ont été discernés lors de cette cérémonie de clôture remplie d’émotions. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil au palmarès complet pour cette édition 2022 : https://www.festival-cannes.com/fr/festival/palmares/competition-1

Les points forts du festival

Les deux semaines du festival de Cannes étaient bien évidemment remplies de vie, de magie, de beaucoup de cinéma. Hormis ces éléments présents chaque année sur la croisette, des moments inédits ont également eu lieu lors de cette 75ème édition. Faisons un retour sur ces « highlights » ensemble. 

L’intervention du président de l’Ukraine

TOPSHOT – Ukrainian President Volodymyr Zelensky addresses guests during the Opening Ceremony of the 75th edition of the Cannes Film Festival in Cannes, southern France, on May 17, 2022. (Photo by CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Une surprise bien gardée : lors de la cérémonie de clôture de cette 75ème édition, le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, ancien comédien, livre un message politique devant des milliers de spectateurs. « De nos jours, le cinéma n’est pas muet », ce sont les mots qu’il prononce lors de cette intervention, en s’adressant ainsi au monde du cinéma et en insinuant que les actions russes ne passeront pas inaperçues. 
Voir également : https://youtu.be/P563_J_sjVE


En effet, deux cinéastes ukrainiens, Sergei Loznitsa et Maksym Nakonechnyi étaient à l’honneur cette année pour présenter leurs films respectifs « The natural history of Destruction » et « Vision Papillon » lors des séances spéciales. 
Un des films faisant partie de la compétition officielle « La femme de Tchaikovski » réalisé par le russe Kirill Serebrennikov, opposé ouvertement au régime russe, a également été projeté sur les écrans du palais des festivals. 

Le spectacle de la patrouille de France 

© LOIC VENANCE/AFP

À l’occasion de la montée des marches pour l’équipe du film Top Gun : Maverick, la patrouille de France a présenté un spectacle impressionnant. 
Effectivement, le célèbre film Top gun sorti en 1986 a eu droit cette année à sa suite et pour célébrer ce retour sur nos écrans, un show digne de l’adrénaline présente dans le film a eu lieu dans le ciel Cannois. 

© CHRISTOPHE SIMON / AFP


La patrouille a effectué deux passages afin de rendre hommage à Tom Cruise qui incarne le personnage principal Maverick, pilote de chasse de la marine américaine.  
Des fumées aux couleurs du drapeau français ont laissé leur trace au-dessus du sublime tapis rouge, une équipe du film émue et des spectateurs impressionnés : la recette parfaite pour une montée de marches des plus inoubliables ! 

Encore une nouvelle édition qui s’achève, rendez-vous l’année prochaine sur la croisette pour plus de surprises et de découvertes ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Photo extraite du film , représentant la famille Williams (le père et ses deux filles) pendant un entraînement de tennis dans leur ville natale
Lire plus

La méthode Williams : le parcours inspirant de Serena et Venus Williams

Depuis le 1er décembre 2021, les salles françaises diffusent le film « La Méthode Williams », qui retrace le parcours de deux tenniswomen mondialement renommées : les sœurs Serena et Venus Williams. Retour sur ce film d’une durée de 2h24, proposé par Reinaldo Marcus Green, et interprété par diverses vedettes du grand écran telles que Will Smith, Saniyya Sydney, ou encore Demi Singleton.
Total
0
Share