Débarquement en Normandie : La commémoration du 78e anniversaire 

Ce lundi 6 juin 2022 marquait l’anniversaire du Débarquement en Normandie. Cette commémoration s’est faite sous le signe de la normalité. Après deux ans de restrictions sanitaires, cette commémoration a pu accueillir bon nombre de visiteurs afin de rendre hommages aux soldats venus délivrer la France ce matin du 6 juin 1944. Même après 78 ans, les pays victimes de la guerre doivent continuer de perpétuer le devoir de mémoire. 
Débarquement normandie 78e anniversaire
Cimetière de Colleville, en Normandie – Photo Damien MEYER/ AFP
Le débarquement qui a sauvé la France

Alors que la France vit sous la menace de son ennemi nazi, l’une des plus grandes opérations militaires de la Seconde Guerre mondiale voit le jour. Également appelé “opération Neptune”, le Débarquement de Normandie s’est effectué dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. Dans cette mission, les pays alliés de la France se sont mobilisés afin de la délivrer des bombardements allemands. Ce débarquement a marqué un tournant dans l’histoire de la guerre. La victoire des Alliés est en partie due à cette opération militaire d’envergure. 

C’est ainsi que les troupes américaines et britanniques ont uni leurs forces afin de « rendre la France à la France ». Les soldats de ces deux puissances anglophones ont donc débarqué le « D-Day » sur les plages du Nord-est du Cotentin et de l’ouest du Calvados. Grâce à l’effet de surprise que représente ce débarquement, les forces alliées ont pu repousser l’ennemi. Plus de 330 000 hommes ont débarqué ce matin-là, à six heures, sur les plages de la Normandie. Malgré les pertes humaines évidentes, cette mission est une victoire décisive pour les forces alliées. 

Mais ce n’est pas que par voie maritime que les Américains et les Britanniques ont débarqué au large de la Normandie. Parachutistes et cyclistes font également partie de la cohorte et sont prêts à pénétrer les rangs ennemis. À leurs côtés, les réseaux de résistance s’activent. Prévenus par des messages diffusés par la BBC, ils attendent de pied ferme la venus de ces soldats, espérant plus que quiconque la délivrance de leur pays. Le soir du 6 juin 1944, les Alliés ont réussi à établir une tête de pont sur la côte normande. De là, ces derniers ont pu mettre en place leur plan d’attaque afin d’enclencher une offensive qui fera basculer le cours de la guerre. 

Un 78e anniversaire sous le signe de la normalité 

Après deux années consécutives de crise sanitaire, ce 78e anniversaire du débarquement en Normandie s’est fait sous le signe de la normalité. Ni masque ni distanciation sociale n’ont été nécessaires pour célébrer le courage des soldats Outre-Atlantique. Cette accalmie a permis aux vétérans américains de la Seconde Guerre mondiale de participer de nouveau à cette journée de commémoration. Ainsi, 29 vétérans ont atterri début juin à Deauville et ont assisté aux différentes cérémonies organisées en l’hommage de cette mission militaire d’envergure. 

C’est avec une voix faible et pleine d’émotion que certains d’entre eux ont tenté de raconter ce qu’ils ont vécu ce jour-là. Dick Ramsey, âgé de 98 ans, explique : « Quand notre bateau est arrivé, il y avait des corps partout. Il y avait beaucoup de blessés que nous n’avons pu prendre dans le bateau parce qu’on était chargés ». Chacun de ces vétérans a été marqué d’une manière ou d’une autre par cette opération. Pour certains, c’est la première fois en 78 ans qu’ils reviennent sur ces plages de Normandie. 

Leurs témoignages sont lourds de sens face à la situation géopolitique actuelle dans le monde. La guerre qui se déroule en Ukraine est, pour eux, la preuve qu’il faut continuer de se battre pour maintenir la paix. Certains invitent même la jeune génération à « agir pour la paix », même si ces derniers sont conscients que « ce n’est pas toujours facile ». La difficulté avec laquelle ils évoquent leur passé fait écho à la douleur que ressentent les milliers d’Ukrainiens à ce moment-même.

La Normandie à l’honneur 

Au-delà de la date fatidique du 6 juin, la semaine entière sera consacrée à diverses cérémonies et festivités qui auront pour but de mettre la Normandie à l’honneur. Parmi elles, le D-Day festival fait partie des manifestations festives qui réuniront bons nombres de curieux. Seront alors organisés plusieurs événements. On y retrouvera des parachutages, de grandes parades, un défilé de mode des années 40 ou encore un pique-nique gérant d’Omaha Beach et un feu d’artifice à Arromanches-les-Bains. Afin de s’immerger dans cette sombre époque, des reconstitutions de camps militaires avec des véhicules et des tenues d’époques seront également présents.

Parmi les festivités, certaines d’entre elles seront sportives. Ainsi, le dimanche 5 juin a débuté un triathlon en l’honneur des héros de cette guerre. 220 athlètes se sont élancés sur un des deux parcours proposés, mêlant natation, VTT et course à pied.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
Lire plus

Crise en Guadeloupe sur fond d’opposition au pass sanitaire et à la vaccination

L’île des Antilles est aujourd’hui le lieu d’une grève générale liée à la contestation du Pass sanitaire et à la vaccination obligatoire du personnel soignant. A l’heure actuelle, moins d’une personne sur trois a reçu une dose de vaccin contre la COVID-19, en faisant un des départements les plus faiblement protégés. De nombreux débordements ont eu lieu lors des dernières nuits, comme des routes bloquées, des pillages et des émeutes. Le gouvernement n’a pas manqué de condamner « avec la plus grande fermeté » ces actes.
Prince Philip
Lire plus

Mort du Prince Philip : de la Grèce à Buckingham, retour sur une vie de dévouement

Ce vendredi 9 avril 2021, le Prince Philip, Duc d’Édimbourg, s’est éteint, deux mois avant son centième anniversaire. Né le 10 juin 1921 en Grèce, Philip Mountbatten épouse la princesse Élizabeth en 1947. Sa vie est désormais liée à Buckingham et à la couronne. Malgré son envie de poursuivre sa carrière dans la Marine, son mariage n’est autre que le reflet de la monarchie britannique : abnégation et dévouement pour sa Majesté la reine, Élizabeth II.
Camille Lepage, reporter de guerre morte en Centrafrique le 12 mai 2014 - Fred Dufour / AFP via CNEWS
Lire plus

Meurtre de Camille Lepage en Centrafrique : une enquête “complètement à l’arrêt” dénonce RSF

La journaliste et reporter de guerre de 26 ans, Camille Lepage, a été tuée par balle dans une embuscade, le 12 mai 2014, alors qu'elle était en reportage en Centrafrique avec une milice dans le but de couvrir le pillage d'un village. Huit ans après les faits, l'organisation Reporter sans frontière (RSF) pointe une enquête "complètement à l'arrêt" et plaide pour une reprise de celle-ci.
Total
0
Share