Décès de la reine Élizabeth II : L’ascension de Charles III, roi d’Angleterre 

« London Bridge is down » a raisonné, ce jeudi 8 septembre 2022. Alors âgée de 96 ans, la reine Élizabeth II n’est plus de ce monde. Lui succède donc son fils aîné, Charles. Ce dernier devient roi d’Angleterre sous le nom de Charles III. En laissant le Royaume-Uni et le monde entier émut et en deuil, Élizabeth II, figure de la souveraineté et de la monarchie, devient le sujet principal de l’actualité. Plus de 22 heures de queue sont attendues pour assister à la veillée des princes.
Le roi Charles III de Grande-Bretagne prononce son discours à la nation et au Commonwealth depuis le palais de Buckingham, à Londres, le vendredi 9 septembre 2022 - Yui Mok/Pool Photo via AP
Britain’s King Charles III delivers his address to the nation and the Commonwealth from Buckingham Palace, London, Friday, Sept. 9, 2022, following the death of Queen Elizabeth II on Thursday. (Yui Mok/Pool Photo via AP)
Décès de la reine Élizabeth II : le monde en deuil 

Ce jeudi 8 septembre 2022 est survenu le décès d’Élizabeth II, reine du Royaume-Uni et des pays membres du Commonwealth. C’est en Écosse, dans son château de Balmoral que cette dernière a rendu son dernier souffle. À son chevet, étaient présents plusieurs membres de sa famille proche, dont son fils, le Prince Charles, accompagné de son épouse Camilla et sa fille Anne. Ses deux autres enfants ainsi que petits-enfants n’arriveront qu’après que cette dernière n’ait quitté ce monde. 

Avant l’annonce de son décès, plusieurs éléments avaient inquiété les habitants du Royaume-Uni. En effet, dans la journée, le palais de Buckingham avait annoncé que la reine était sous surveillance médicale à son château. À la suite de ce communiqué quelque peu inquiétant, les chaînes télévisées, dont la BBC, ont interrompu leurs programmes habituels. Les présentateurs télés étaient également vêtus de noir, signe du commencement du protocole concernant l’annonce du décès de la reine. Malgré son âge, le Royaume-Uni et le reste du monde est sous le choc de cette nouvelle. Un long protocole va s’ensuivre concernant les funérailles de la reine. 

Honneur à la reine

Ainsi, ce mercredi 14 septembre, le cercueil de cette dernière a quitté le palais de Buckingham pour rejoindre celui de Westminster. Là-bas, des centaines de milliers de personnes, britanniques ou étrangers, venues du monde entier, peuvent s’y recueillir jusqu’à lundi 19 septembre. Après cela, ses funérailles commenceront véritablement. C’est aux côtés de son défunt époux, le Prince Philip, décédé en avril 2021, que la reine Élizabeth II reposera en paix. 

Après soixante-dix ans de règne, de bons et loyaux services pour son peuple, Élizabeth II a marqué l’histoire de la monarchie par son impassibilité aux fil des années. Cheffe des armées, gouverneure suprême de l’Église anglicane, la reine restera à jamais dans l’histoire, aux yeux du monde entier, comme la souveraine qui a su servir son pays jusqu’à son dernier souffle. 

Charles : une vie à attendre d’être roi 

Avec plus de 70 ans de règne, le prince Charles s’est vu être dans l’ombre de sa mère durant toute sa vie. Alors âgé de 73 ans, c’est aujourd’hui que son rôle de souverain débute enfin. Le rôle d’une vie, passée à attendre son moment. Éduqué pour assurer la suite de sa mère, le prince Charles n’est pourtant pas très apprécié du grand public. Sa personnalité singulière, et plus particulièrement son divorce avec la princesse Lady Diana, ont fait de lui un personnage mal aimé et compris par les Britanniques. 

Lors de son accession au pouvoir, le roi Charles III a prononcé un discours dans lequel il a su rendre un tendre hommage à sa « mère bien-aimée, la reine ». Ce dernier a tenu à préciser qu’il était « profondément conscient de ce grand héritage, des devoirs et des lourdes responsabilités de la souveraineté, qui [lui] sont désormais transmis ». Une façon pour lui de rappeler au peuple qu’il a eu une vie entière pour se préparer à ce grand moment. 

Son fils, William, devenu le Prince de Galles, a prouvé par sa présence son soutien infaillible envers son père. Très proche de sa grand-mère qui l’a rapidement pris sous son aile afin de le préparer à son destin royal, ce dernier a souhaité lui rendre hommage par un texte émouvant. Au sein de celui-ci, le Prince de Galles a continué de servir sa Majesté la reine en expliquant « j’honorerai sa mémoire en soutenant mon père, le roi, de toutes les manières possibles. » 

Les enjeux de ce nouveau règne 

Avec l’arrivée de Charles III à la tête du gouvernement, c’est une nouvelle génération qui accède au trône. Ceci signifie donc que de nouvelles manières d’agir pourront voir le jour. La reine Élizabeth II, formée par son père le roi George VI, a commencé son règne dans les années 50’. Aujourd’hui, en 2022, le nouveau souverain devra s’adapter à cette nouvelle ère et répondre aux enjeux de demain. Malgré les initiatives que ce dernier souhaiterait mettre en place, il n’en demeure pas moins qu’il devra respecter un lourd protocole afin de se soumettre aux nombreux devoirs qui lui incombent. 

Si Charles, surnommé par beaucoup « le stagiaire », n’est pas aussi populaire que sa mère, la reine, ce dernier a tout de même su faire preuve dans le passé d’un certain engagement politique. Par exemple, le Prince de Galles de l’époque n’a pas hésité à prendre position sur certains sujets d’actualités comme la migration ou encore l’écologie. Aujourd’hui, il devra donner son accord pour l’ensemble des projets de loi adoptés par le Parlement ou encore donner son consentement afin de débattre des projets de loi concernant les intérêts de la monarchie. 

Passation de pouvoir et engagements politiques

En tant que nouveau roi, Charles III devra accorder du temps à la Première ministre, nouvelle également dans le paysage politique britannique. Liz Truss, alors arrivée au pouvoir lorsque Élizabeth II était encore reine, devra apprendre à s’adapter à cette nouvelle facette de la monarchie britannique. Face aux nombreux scandales qui ont secoué la famille royale dernièrement, comme les accusations d’agressions sexuelles visant le prince Andrew ou encore les allégations de racisme envers Meghan, reprendre le flambeau de sa mère est un véritable défi à surmonter pour Charles. 

Au-delà de ses idéaux et de ses nombreux engagements politiques, Charles III devra dorénavant faire preuve d’une neutralité parfaite afin d’être le symbole de la monarchie, et non pas celui qui gouverne. Un défi de taille qui mettra à l’épreuve la survie de la monarchie britannique. Mais en attendant de voir l’évolution de ce nouveau souverain : 

God save the King ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
La famille royale le 2 juin 2022 - ALASTAIR GRANT / AP
Lire plus

Jubilée de platine : La reine Élizabeth II fête ses 70 ans de règne 

Ce jeudi 2 juin 2022, la reine Élizabeth II fêtait ses 70 ans de règne en tant que Reine d’Angleterre. Le 2 juin marque son couronnement. Quelques mois plus tôt, Élizabeth avait dû prendre la place de son père sur le trône. Cette dernière a dû lui succéder plus tôt que prévu à la suite de son décès en février 1953. Le roi George VI a succombé d’une maladie des poumons, l’emportant subitement à seulement 56 ans. 
l'Assemblée nationale
Lire plus

Imbroglio autour du pass sanitaire à l’Assemblée nationale

208 voix pour, 85 contre, après spéculation, défaite puis discussion, le projet de loi pour la sortie de la covid est enfin adopté. Le problème se situait essentiellement autour du Pass sanitaire et de certaines restrictions de liberté jugées abusives par l’opposition. Cependant, après cette journée de rebondissements, rappelons que ce texte fut d’abord rejeté dans la soirée de mardi. Ce second vote a fait beaucoup parler de lui, en effet, pour beaucoup l’atteinte n’est plus faite aux libertés mais à la démocratie.
Lire plus

Jeux Olympiques d’hiver, la Chine sous tension ?

Dans moins de 15 jours les jeux olympiques d’hiver commenceront en Chine. En effet, depuis son arrivée au pouvoir Xi Jipping met tout en œuvre pour faire de la Chine une grande puissance sur tous les plans. Cependant la Chine serait-elle un colosse au pied d’argile ? Comment vont donc se dérouler ces Jeux olympiques d’hiver dans ce pays ?
Total
0
Share