Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

F1 – Aston Martin, le renouveau

L’écurie Aston Martin a fait son grand retour en F1 en 2021. Entre des résultats moyens et la réputation de son président Lawrence Stroll et de son fils Lance Stroll, l’écurie n’a pas l’unanimité du grand public. Pourtant, dès ce début de saison l’écurie anglaise a surpris tous les fans de Formule 1 et autant en essais libres et qualifications, qu’en course. Alors pourquoi ?

Partagez ce post

Aston Martin, GP de Bahreïn 2023 (Source : AstonMartinF1)

Le retour du champion : Fernando Alonso

Pour cette saison 2023, Alonso change d’écurie, direction Aston Martin. Pour une bonne partie du public, ce choix signait la fin de carrière du double champion du Monde Espagnol. Passant d’une équipe jouant la 4ème place, à une équipe jouant la 7ème place. De plus, l’exemple de Vettel pouvait légitimement leurs donner raison. Pourtant, dès les essais hivernaux Alonso, démontre le contraire en se plaçant 2 fois sur 3 dans le Top 3. Cependant, il faut toujours prendre les résultats des essais hivernaux avec des pincettes.

Néanmoins, encore une fois, lors des essais libres du 1er Grand Prix de la saison, Alonso impressionne en se plaçant une fois 2ème, puis deux fois 1er. Puis lors des qualifications, il réalise une performance moins impressionnante en arrivant à la 5ème place. Toutefois, ce résultat est obtenu au volant d’une Aston, ce qui est donc impressionnant.

Lors de la course, malgré un départ risqué avec son coéquipier Lance Stroll qui aurait pu lui valoir une crevaison, Alonso réalise une course incroyable. La voiture permet également à l’Espagnol de se battre et de se défendre. Dès les premiers tours, les Mercedes passent, cependant Alonso ne se laisse pas faire et n’hésite pas à attaquer Russel. Un peu plus tard, Alonso s’attaque à Hamilton et ces deux pilotes nous offres alors un combat magnifique. L’Espagnol parvient à se placer derrière la Ferrari de Sainz, mais encore une fois, il n’hésite pas à attaquer.

La stratégie employée par Aston Martin permet également d’entretenir une symbiose entre Alonso, la voiture et l’équipe. Il finit 3ème derrière les deux Red Bull et est également élu pilote du jour. Il réalise alors, son premier podium depuis le GP du Qatar en 2021.

Lance Stroll, une performance inopinée

Lance Stroll est en F1 depuis 2017. Le public est plutôt intransigeant à son sujet. Il est vrai que depuis 6 ans, le pilote Canadien nous offre des résultats plutôt moyens, voire mauvais. De plus, sa réputation de « fils à papa » ne l’aide pas vraiment. Pourtant, lui aussi lors de cette première course de 2023, a su impressionner le public. Personne, ne l’attendait au tournant.

Avant les essais hivernaux, ce 18 février, Stroll s’est fracturé les poignets, mais également les orteils lors d’un accident de vélo. De ce fait, il y avait de grandes chances de ne pas courir pour ce premier Grand Prix et ils auraient dû alors le remplacer temporairement.

Cependant, pendant 2 semaines, Lance Stroll a suivi une rééducation intense et douloureuse, qui lui a permis de reprendre le volant rapidement. Il sera finalement déclaré apte à conduire.

Lors des essais libres, ce dernier se place deux fois à la 6ème place puis une fois à la 7ème. Puis, il se qualifie 8ème. Pour le pilote blessé qu’est Lance Stroll à cet instant, ainsi qu’à la vue de ses précédents résultats, cette place de départ peut être qualifiée d’invraisemblable. Néanmoins, on voit très clairement que le canadien est fragilisé, a du mal à tourner le volant et parfois sort de la piste. Il prend tout de même le départ de la course. Un départ compliqué, mais réalise une constante et jolie course. Lance Stroll termine 6ème, entre les deux Mercedes. Un résultat phénoménal et prometteur pour lui et son équipe. 

Quelques polémiques

Cependant, ce soudain gain de performance a soulevé un bon nombre de questionnements. Certains pensent que l’Aston pourrait être une « Mercedes verte ». Comme lors de la polémique en 2020 avec les Racing Point, appelées « Mercedes roses ». D’autres pensent à l’inverse que ce sont des copies de Red Bull. De plus, la AMR23 serait une copie de la RB18. Si on y jette un coup d’œil de plus près, on aperçoit que ces « ressemblances » sont finalement très différentes. Sergio Perez a d’ailleurs dit en rigolant lors de l’interview d’après-course « C’est bien de voir 3 Red Bull sur le podium ». Néanmoins, si certains prennent cette remarque au pied de la lettre, selon moi Perez aurait dit cela simplement, dans le but de se moquer de ces affirmations.

Alors, pourquoi certains affirment que l’AMR23 est une Mercedes ou une Red Bull cachée ? Certains membres travaillant anciennement pour ces deux écuries, auraient rejoint Aston Martin cette année.

Il est, de toute façon, à peu près sûr que certaines équipes vont enquêter sur cette histoire. De plus, le GP de Bahrein n’était que le premier Grand Prix d’une longue série. Il est donc prudent d’attendre avant d’affirmer quoi que ce soit sur ces nouvelles AMR23, qui semblent cependant, bien fonctionner.

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share