F1 – Grand-Prix du Canada, Sainz contre Verstappen

Une course pas très palpitante, mais avec de nombreux dépassements. Faisons le point sur le Grand-Prix du Canada.
Max Verstappen célébrant sa victoire (Source : @redbullracing Twitter)
Fautes, pénalités et abandons

Ce dimanche, trois pilotes ont dû abandonner. Tout d’abord, Sergio Perez, au 8e tour, à cause d’un problème technique. Puis Mick Schumacher, au 20e tour, à cause d’un problème moteur. Et enfin, Yuki Tsunoda, au 49e tour à cause d’une erreur de pilotage, l’envoyant dans le mur après son arrêt au stand. Pourtant, il était en train de réaliser une très belle course puisqu’il s’élança dernier de celle-ci, et était remonté à la 13e place juste avant son entrée dans la pitlane.

Deux pilotes ont reçu une pénalité. Dans un premier temps Lando Norris, pour avoir dépassé la limite de vitesse autorisée dans la voie des stands. Puis Fernando Alonso, pour avoir changé de direction en défendant sur Valtteri Bottas qui tentait de le dépasser.

Pierre Gasly n’est pas passé loin du drame non plus. Au moment d’entrer dans la voie des stands lors de son premier arrêt, il fonça presque sur l’Aston Martin de Lance Stroll. Heureusement rien de grave pour l’AMR22, ni pour l’AT03. Enfin Kevin Magnussen, récolte un drapeau noir et orange à cause d’une touchette entre lui et Hamilton au premier tour. Ce drapeau indique un changement obligatoire de la pièce endommagée de la voiture. Ici, Magnussen devait donc remplacer obligatoirement son aileron avant, lui faisant perdre de précieuses secondes. 

Une front row, une décennie plus tard

Dix ans se sont écoulées avant que Fernando Alonso retrouve le goût de la front row. Effectivement, c’est en 2012, en Allemagne, qu’Alonso prend le départ de la course en deuxième position. À 40 ans, il est le plus vieux pilote à prendre le départ en front row, depuis Schumacher en Chine en 2012, qui en avait 43. Malgré un départ satisfaisant, ce dimanche à montré que l’A522 n’est pas encore assez rapide pour pouvoir se battre à l’avant du peloton. De plus, la stratégie menée par Alpine fut plutôt mauvaise. Alonso n’a été appelé au stand qu’une fois les drapeaux jaunes enlevés, mais pas pendant. Ce qui a eu pour conséquence de lui faire perdre beaucoup de temps. Cependant, l’Espagnol s’est tout de même bien battu. Esteban Ocon également, puisqu’il finit 6e. Mais la pénalité d’Alonso le fait rétrograder de la 7e à la 9e place.

La bonne course du rookie

Partant 10e, Guanyu Zhou a réalisé un très bon GP, avec de nombreux dépassements. Il remporte ses premiers points depuis Bahreïn, en terminant la course à la 8e position. Points très importants pour son équipe, mais également pour lui. Pour rappel Frédéric Vasseur (directeur d’Alfa Romeo F1 Team) a récemment annoncé que le pilote français de Formule 2, Théo Pourchaire, pourrait devenir le nouveau coéquipier de Valtteri Bottas en 2023. Cependant, selon les conditions de Vasseur, Pourchaire doit gagner le championnat de Formule 2. Il est actuellement 2e, mais à 52 points du premier, Drugovich. De plus, le Chinois permet d’apporter une très grosse somme d’argent à son écurie, tout en réalisant une bonne première partie de saison.

Le retour d’Hamilton sur le podium

Le septuple champion du Monde regoûte enfin au podium en finissant 3ème de sa course. Il a également réalisé de jolies batailles ce dimanche. Notamment, contre Magnussen au départ, puis contre Ocon à partir du 12e tour. Malgré tout, il n’a pas pu faire grand-chose lorsque Verstappen s’est retrouvé derrière lui à la sortie des stands au 44e tour, prêt à le dépasser. Il remporte tout de même des points importants pour lui et son écurie, lui permettant de remonter un peu plus au classement.

Charles Leclerc et ses dépassements fabuleux

Quel Grand-Prix phénoménal du Monégasque. Il commence pourtant le week-end avec une pénalité de 10 places au départ ce dimanche, pour le changement d’une pièce électrique appartenant au moteur. Charles Leclerc part donc 19e. Il réalise de nombreux dépassements, lui permettant de revenir rapidement dans les points. Selon moi, le plus propre d’entre eux fut le dépassement sur Bottas au 22e tour, qui était vraiment magnifique. Cependant, un malheur ne vient jamais seul. Au 42e tour, Ferrari réalise un pitstop catastrophique sur le monégasque de 5.3 secondes. Lui faisant perdre à coup sûr du temps, et donc des positions. Malgré tout, ça ne l’a pas empêché de finir le Grand-Prix à la 5e position. Il gagne tant bien que mal des points, mais il doit impérativement gagner des courses s’il veut espérer dépasser Max Verstappen au Championnat. 

Max Verstappen et Carlos Sainz, une bataille captivante

Si la course de ce dimanche était loin d’être la plus palpitante de ce début de saison, Max Verstappen et Carlos Sainz étaient bien présent pour nous divertir, en nous offrant une bataille plutôt tendue sur les 10 derniers tours. Il faut souligner la remontée fulgurante de l’Espagnol sur le Néerlandais, qui enchaînait les meilleurs tours. Mais ça ne sera pas ce dimanche que Carlos Sainz gagnera sa première course en F1.

L’Espagnol a également dû faire face à un mauvais arrêt au stand, de 3.7 secondes. Malheureusement, c’est loin d’être le premier pitstop loupé de Ferrari, et c’est un point très important qu’ils doivent absolument améliorer.

Quant à Redbull, il ne faut pas oublier qu’ils sont connus pour leurs arrêts au stand qui frôlent la perfection. Par exemple, le dernier pitstop de Max Verstappen s’est réalisé en 2.4 secondes, ce qui est un très bon temps. D’ailleurs, le Néerlandais réalise un Grand-Prix parfait, malgré le pressing de Sainz sur la fin et sa radio cassée. Cela lui a permis de gagner confortablement la course et d’approfondir un peu plus l’écart au championnat avec Charles Leclerc. 

Heureusement pour Ferrari, l’abandon de Sergio Perez permet de ne pas trop amplifier l’avance de RedBull. Rien n’est joué, mais l’équipe Italienne devrait impérativement se concentrer sur leur stratégie mais aussi sur leurs pitstop.

Rendez-vous au prochain Grand-Prix à Silverstone le 3 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
Marie-Eve Gahié lors des Championnats d'Europe de Judo 2021
Lire plus

L’équipe de France de judo nourrit de grandes ambitions

Les championnats d’Europe de judo ont eu lieu ce week-end à Lisbonne (Portugal). À moins de 100 jours des Jeux olympiques de Tokyo, les compétitions s’enchaînent pour les athlètes et ont valeur de test. Pour cette 35e édition, 18 tricolores hommes et femmes étaient présents. Voici le récap de cette compétition, une entrevue de ce qui nous attend à Tokyo.
Lire plus

Florian Wirtz, un immense joyau arrive outre-Rhin

C’est l’une des révélations de cette saison en Bundesliga. Il évolue actuellement au sein d’une jeune et dynamique équipe du Bayer Leverkusen. Il est d’ailleurs accompagné des pépites françaises Moussa Diaby et Amine Adli. Florian Wirtz, 18 ans seulement, impressionne déjà tous les observateurs européens. Retour sur le très prometteur début de carrière du prodige allemand.
Karatsev Open d'Australie
Lire plus

Karatset et match

La détermination de Karatsev Depuis le début de l’Open d’Australie, parmi Djokovic, Nadal, Thiem ou encore Medvedev, un…
Total
0
Share