Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

La fin de saison se profile pour le rugby français

La fin de saison se profile pour le rugby français en Top 14. Incompréhensibles ou fascinantes, les phases finales ont déjà commencé.

Partagez ce post

Tameifuna et le pack de l’UBB ont pris les choses en main à Lyon. (Source : AFP)

Que ce soit dans le domaine rugbystique ou extra sportif, l’actualité du rugby français a été chargée ces deux dernières semaines. Le monde de l’Ovalie a notamment été sali par l’affaire Mohamed Haouas, inculpé de violence contre sa femme. Ces actes, en plus d’être totalement impardonnables, sont en opposition totale avec les valeurs du rugby. Outre cette affaire, le rugby français nous a sportivement offert plusieurs matchs d’une rare intensité. Trois rencontres capitales pour le Top 14 ont eu lieu le weekend des 3 et 4 juin derniers. Incompréhensible pour certains, fascinante pour d’autres, la fin de saison a déjà commencé.

Match d’accession : maintien sans surprise 

L’une des rencontres capitales du weekend concerne le match d’accession en Top 14. Pour rappel, cette rencontre oppose le perdant de la finale de Pro D2 et le 13ème club de Top 14. Le club victorieux de la rencontre gagne une place en Top 14 la saison suivante. Ainsi, le weekend dernier, se sont affrontés les clubs de Perpignan, avant-dernier de Top 14, et de Grenoble, perdant face à Oyonnax en finale de pro D2. Issu du match : maintien pour les deux équipes dans leurs compétitions d’origine.

Les hommes du FC Grenoble rugby, finalistes de Pro D2 puis barragistes pour l’accession en Top 14 (Source : Icon Sport)

En effet, les Grenoblois n’ont pas réussi à provoquer l’exploit face à une équipe de Perpignan conquérante et sûre d’elle. La détermination des Catalans à revenir dans l’élite s’est manifestée dès l’entame avec un essai de Jonathan Bousquet. Après un second essai en première période, les Catalans ont fait craquer les Isérois en seconde période avec trois essais supplémentaires. Bilan du match : 33 – 19.

Double sanction pour le club grenoblois. On a appris en début de semaine la sanction prononcée par la formation “Régulation” du Conseil de discipline du rugby français : rétrogradation administrative en division inférieure pour des raisons financières. Le club a également été sanctionné d’un retrait immédiat de six points au classement pour la saison prochaine. Ascenseur émotionnel pour les Isérois. Finaliste de Pro D2 cette saison, ils finiront, si rien ne change en appel, en National.

Bordeaux en demi-finale

Les matchs d’accession en demi-finale ont également rythmé le weekend. Pour rappel, à la fin de saison en Top 14, le premier et le deuxième du classement sont directement qualifiés pour les demi-finales. Le troisième affronte le sixième tout comme le quatrième et le cinquième dans les matchs d’accession pour affronter les qualifiés en demi-finale.

Matthieu Jalibert a inscrit le premier essai du barrage entre Lyon et l’UBB (Source :  Getty Images)

Ainsi, au terme d’une rencontre tumultueuse et d’un long suspense, l’Union Bordeau-Bègles (UBB), (6ème) a créé l’exploit contre le LOU rugby (3ème). La rencontre semblait pourtant mal engagée pour les Bordelais. En effet, longtemps menés au score, les Girondins ont subi en première période les percutions lyonnaises. La fin du match a été tout autre : en une vingtaine de minutes, les Girondins ont inversé la tendance, au mental, bien aidés par le phénomène Madosh Tambwe, auteur d’un doublé. Bilan du match : victoire 32 à 25 pour l’UBB, qui affrontera le Stade Rochelais. 

Autre fait marquant du match : l’absence de l’arbitrage vidéo de la rencontre. Débat récurrent dans le monde du sport ; l’absence de celui-ci dans la rencontre s’est fait remarquée. Deux essais bordelais auraient pu faire objet de discussion, mais les Lyonnais ont préféré accepter la réalité. La perte de mental a été fatale en fin de rencontre pour les hommes du LOU, habituellement destructeur en fin de rencontre. 

Un derby parisien en barrage 

Gaël Fickou a inscrit l’essai vainqueur, samedi 3 juin, lors de la victoire du Racing 92 face au Stade français à Paris (Source : Franck Fife / AFP)

Samedi, le barrage a opposé les deux clubs franciliens : le Stade français et le Racing 92. Le derby n’a pas marqué sur le plan sportif avec un jeu poussif et de nombreuses irrégularités. Le Stade français s’est particulièrement fait remarquer par un surplus d’indiscipline (12 pénalités concédées). Dès la 4ème minute de jeu, le Stade français a été réduit à quatorze avec un carton rouge délivré contre Marcos Kremer. Les Parisiens n’ont pas résisté face aux Franciliens. Plusieurs individualités se sont fait remarquées. On notera la performance de Finn Russell et celle de Gaël Fickou. L’international Ecossais signe un match d’une précision maîtrisée (100 % au pied) tout comme le français, auteur de l’essai de la victoire. 

Les Ciel et Blanc affronteront Toulouse pour tenter d’atteindre le mythique bouclier de Brennus. Mais l’écart entre les deux équipes semble irrattrapable pour les Franciliens. Même constat pour l’UBB qui semble avoir peu de chance face à la Rochelle, champion d’Europe. La plupart des passionnés de rugby voit déjà une finale entre les monstres toulousains et rochelais se profiler. A suivre.

Auteur / autrice

3 comments
  1. Honteux le comportement de M. Haouas qui n’est pas du tout représentatif de la mentalité rugbystique ! Toutefois cette saison était formidable et n’a cessé de nous surprendre. Très bel article, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share