Le match polémique : certains élus préfèrent tacler les députés RN dans l’hémicycle et non sur la pelouse

Le mercredi 28 septembre, un match de football caritatif au profit de l’association e-Enfance fait polémique. Des députés socialistes et insoumis ou appartenant au groupe majoritaire, refusent de participer à un match caritatif à cause de la présence de députés RN. À l’inverse, d’autres parlementaires souhaitent mettre en avant la cause de l’événement.
https://www.dailymotion.com/video/x8e2ey1
Des députés PS et LFI boycottent l’équipe de foot de l’Assemblée pour protester contre la présence d’élus RN © CNEWS / Jean-Marc Morandini

Le onze parlementaire 

Depuis 2014, les parlementaires de l’Assemblée nationale joue un match de football. L’objectif est de montrer que la politique s’arrête à la porte des vestiaires. L’équipe parlementaire est composée de toutes les tendances politiques. Cette mise en place permet de donner une meilleure image aux parlementaires, en soulignant une certaine proximité avec le public.

L’édition de cette année, est l’occasion d’une levée de fonds et d’une publicité pour l’association e-Enfance. L’objectif est la mise en commun de parlementaires et de célébrités sur le terrain afin d’obtenir la cagnotte la plus importante possible. Cette association est connue pour son travail de sensibilisation des dangers d’Internet auprès des jeunes et également de sa lutte contre le cyberharcèlement.

Les dernières élections législatives redessinent un nouveau paysage politique, avec l’arrivée de nouvelles couleurs politiques au sein de l’hémicycle. L’une d’elles est la présence de 89 députés Rassemblement National. La présence de l’extrême droite au sein de l’hémicycle fait réagir, mais cette réaction a également lieu sur le terrain de foot.

L’appel au boycott 

Des députés de diverses tendances politiques appellent au boycott de cet événement à cause de la présence de députés RN. Parmi ces parlementaires, des figures de la NUPES et de Renaissance s’opposent au match. Les députés appelant au boycott affirment que ce match est un promontoire pour l’extrême droite et qu’il banalise le RN. On retrouve parmi les adhérents au boycott la présidente du groupe Renaissance à l’Assemblée Nationale, Aurore Bergé affirmant à France Info : « Nous ne choisissons pas la composition de l’Assemblée mais nous choisissons avec qui nous faisons équipe ». Le journal Libération rapporte également les propos du président de la commission des finances, Éric Coquerel : « Je souhaitais te dire qu’on se dirige le 28 vers un match sans joueur de LFI ».

Cependant, au sein du groupe majoritaire, certains députés annoncent leur participation. C’est notamment le cas du député Karl Olive qui met en avant l’élection de chaque député de manière démocratique et de jouer pour une cause noble. Il déclare alors : « La France Insoumise, comme le Rassemblement National, comme avec les 577 autres députés, ils ont été élus démocratiquement par les Français et, à ce titre-là, il n’y a pas de discussion à avoir quand on entre dans une enceinte sportive pour la bonne cause ».

On comprend bien que certains parlementaires décident de placer des convictions avant la cause de l’évènement et, d’autres choisissent l’inverse. Néanmoins durant le XV parlementaire – l’équipe parlementaire de rugby – qui se déroula il y a quelques années, Alexis Corbière (LFI) et Louis Aliot (RN) avaient joué dans la même équipe. Aucun remous n’avait eu lieu. On apprendra quelques jours plus tard que la cagnotte pour l’association est de 35 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Lire plus

Vagues de chaleur en France : quelles solutions contre le dérèglement climatique ?

Le mois de juin et de juillet continuent d'enregistrer des températures anormalement élevées, une tendance qui semble se répéter d'année en année. Le réchauffement, changement, ou encore dérèglement climatique ne résonnent plus comme des notions abstraites pour personne. Ces phénomènes, qui décrivent l'impact des activités humaines comme étant sources de changement d'environnement et d'intensification de phénomènes naturels, pourraient avoir des conséquences cataclysmiques selon le rapport du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) publié en avril 2022.
Azzeddine Ahmed-Chaouch et Valentin Pasquier présentent leur livre Dossier V13 à la Foire du Livre de Brive-la-Gaillarde - Source: Valentin Francy/CSactu
Lire plus

Azzeddine Ahmed-Chaouch et Valentin Pasquier: « Notre devoir à tous, c’est de tout faire pour que la mémoire des attentats du 13 novembre 2015 perdure au maximum afin d’éviter aux générations futures de tomber dans le piège du révisionnisme et du négationnisme ! »

Pour CSactu, nous avons eu la chance de rencontrer Azzeddine Ahmed-Chaouch et Valentin Pasquier. L'un est journaliste pour l'émission Quotidien, l'autre est journaliste et dessinateur judiciaire pour France Inter et quelques titres de la presse écrite comme Le Parisien ou encore Ouest France. Ces deux jeunes journalistes ont publié un livre intitulé Dossier V13 qui est paru aux éditions Plon. Ce livre, plus que nécessaire, aborde le procès historique des attentats du 13 novembre 2015 par le mélange des mots et du dessin pour illustrer les diverses interrogations que notre société a dû se poser durant ce procès. Ainsi, de par cette interview et la sortie de leur livre, Azzeddine Ahmed-Chaouch et Valentin Pasquier vous proposent de plonger, par leur sensibilité et leur regard de journaliste, dans les coulisses de ce procès historique.
Lire plus

Sur les traces de Lula, le nouveau président du Brésil

Le verdict est tombé. Près de 60 Millions de brésiliens ayant voté au second tour des présidentielles, ont permis à Lula d’accéder au poste de président. Élu à 50,9% des voix, rien n’était gagné pour celui qui espère pacifier le Brésil. Mais qui est véritablement Luiz Inácio Lula da Silva ?
Total
0
Share