Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

MotoGP – Marc Márquez, un pilote phénoménal

Une carrière exceptionnelle et toujours en devenir, remplie de victoires, mais également de controverses. Marc Marquez fait parti des légendes de la MotoGP, en commençant à affronter et surtout gagner contre plus grands dès ses débuts. Alors qui est ce prodige des deux roues ?

Partagez ce post

Marc Marquez

Départ et progression fulgurante

Né à Cervera en 1993, la fourmie (ou tonnerre) de Cervera ne tarde pas à découvrir sa passion. Dès son troisième noël, Marc Márquez demande à ses parents une moto. Une petite PW Yamaha d’occasion. À partir de cet instant, un pilote talentueux que personne ne voyait venir est en train de se construire.

Marc Márquez et sa première moto (Source : El Periódico)

Pourtant, tout semblait l’emmener vers une autre voie. Il avait beau s’entraîner avec son père, une fois la course terminée, il se retrouvait dans les derniers. Finalement au fur et à mesure, il parvient à accéder à quelques podiums.

À 5 ans, son père lui offre une KTM 50 pour qu’il s’essaye au motocross. Il se débrouille bien, monte sur des podiums et devient même vice-champion en 2000 puis champion en 2001.

Un an plus tard, il se remet en piste et reprend l’entraînement sur asphalte. Il participe à une trentaine de compétitions, en motocross et en vitesse. L’Espagnol finit par se focaliser sur la vitesse et remporte son premier championnat en Catalogne, l’année même de sa première participation.

Il prend le numéro 93 en référence à son année de naissance et progresse au côté d’autres futures stars du pilotage comme Pol Espargaró. Márquez restera dans la même catégorie de 2003 à 2008 et se hissera dans le TOP 10, lors de sa dernière saison.

À 16 ans, en 2009, une nouvelle étape dans sa carrière débute, il entre en catégorie junior (125cm3) avec Repsol. À partir de ce moment, tout s’accélère. Malgré son âge et son rapport poids taille très léger, le jeune Espagnol se montre redoutable. C’était comme s’il avait l’expérience d’un pilote accompli en étant seulement en 125cm3. Márquez avait déjà l’intelligence de tout calculer et de tout prendre en compte, comme la piste, la météo, l’angle à adopter avec sa moto. Même quand un imprévu surgi, il parvient à reprendre le contrôle.

En 2010, au Grand Prix du Portugal. Il analyse lors du tour d’échauffement la piste et en conclut que celle-ci est sèche. Cependant, une partie du dernier virage est encore humide. Il ne voit pas l’eau, tombe et casse l’avant de sa moto, juste avant de commencer la course. Son équipe panique et s’énerve, puisqu’il se bat alors pour le titre. Márquez ne sait pas s’il peut courir. Mais finalement toute son équipe lui dit de faire cette course. Il part donc avec une moto réparée en 9 minutes. Marc Márquez remporte finalement son premier Grand Prix en 125cm3 et impressionne par la même occasion tout le monde.

En 2011, il accède à la Moto2. Il n’hésite pas à prendre des risques. Lors de ses trois premières courses, il tombe. Puis, sur les 10 courses suivantes, il en gagne 7. Sa progression était du jamais-vu, également chez les plus grands. Même en commençant dernier, il arrivait déjà à finir sur le podium.

En 2012, il remporte 9 courses, mais également le championnat de Moto2.

Une carrière controversée et prodigieuse

En 2013, après le départ de Casey Stoner de l’écurie Honda, cette dernière a besoin d’un nouveau pilote. Pilote qu’ils avaient déjà choisi pour ses exploits. Marc Márquez sera désormais le coéquipier de Dani Pédrosa pour sa première année en MotoGP.

Dès le début de sa première saison, il s’affirme puisqu’il arrive 3ème au Grand prix du Qatar (le premier de la saison), devant son coéquipier. La course suivante, au Grand Prix des Amériques, il gagne déjà son premier Grand Prix et devient à 20 ans et 63 jours, le plus jeune pilote à gagner un Grand Prix. Plus extraordinaire encore, Marc Márquez devient champion du monde dans la catégorie reine, alors que c’est sa première saison.

Cependant, si l’Espagnol s’est fait remarqué par le public, les écuries et les pilotes, ce n’est pas seulement pour les bonnes raisons. Effectivement Marc Márquez est un pilote agressif et n’a pas peur de frôler ses adversaires. Dès sa première saison en MotoGP, des pénalités lui seront données. Suite à cela, il aura des frictions avec d’autres pilotes comme Jorge Lorenzo.

En 2014, pour sa deuxième saison en MotoGP, il est sacré double Champion du monde. L’année suivante, Jorge Lorenzo devient triple champion du monde. Mais de 2016 à 2019, Marc Márquez reprend les rennes en étant sacré champion du monde 4 fois d’affilés.

Marc Márquez Champion du monde en 2019 (Source : Eurosport)

Il fut récompensé 2 fois en 2014, avec la médaille d’argent de l’Ordre Royal du Mérite Sportif ainsi qu’avec le prix du meilleur sportif espagnol de l’année. Il fut également récompensé en 2016 avec cette fois-ci la médaille d’or de l’Ordre Royal du Mérite Sportif, qui se trouve être la plus grosse distinction décernée au sport en Espagne.

Accidents

En MotoGP, les accidents de course sont loin d’être rares. Plus rapide et plus dangereux qu’en Formule 1. Chaque pilote de MotoGP tombera inévitablement au cours de leur carrière, puisqu’ils veulent à chaque course dépasser leurs limites, apprendre à être le plus rapide. Même dans les catégories inférieures. Malheureusement, une fois les limites dépassées, il arrive qu’il n’y ait plus vraiment de retour en arrière.

Retournons en 2011, pendant son année en Moto2. Márquez subit son premier gros accident lors d’une session d’entraînement au Grand Prix de Malaisie. Un gros choc à la tête qui a finalement endommagé son nerf optique. Il souffrait alors de diplopie et était gêné par une vision restreinte. Márquez devait absolument récupérer une vision normale pour pouvoir reprendre la piste. Après une chirurgie du muscle optique, sa carrière reprit. En 2021 l’espagnol subit une autre intervention chirurgicale de contrôle. En 2022, en session d’entraînement au Grand Prix de Malaisie, il tombe et souffre à nouveau de diplopie et subit une dernière opération chirurgicale.

Marc Marquez’ MotoGP™ Warm Up Crash | 2022 #IndonesianGP (Source : MotoGP)

Malheureusement, son accident le plus marquant n’aura pas été celui-ci, mais bien celui de la session d’entraînement lors du Grand Prix du Mugello, en 2013. Il obtient le triste palmarès du crash le plus rapide en MotoGP, toutes saisons confondus. Au moment du crash, sa moto était lancée à 337.9 km/h.

« Je me fichais des conséquences quand je roulais sur le circuit. Le vendredi, je prenais le 1er virage à pleine vitesse et je faisais le dernier à pleine vitesse, le dimanche. À chaque fois, je me disais : “Voyons si je tombe ou si j’y arrive.” »

Marc Márquez

Márquez avait perdu sa visière pendant l’accident. Son visage était donc enflé et égratigné. Valentino Rossi a affirmé qu’il avait eu énormément de chance, car les conséquences auraient pu être dramatiques. Il s’est avéré qu’il souffrait également de contusions et surtout d’une fracture à l’épaule.

« J’ai freiné au même endroit, mais un peu trop brutalement. La roue avant s’est bloquée et m’a fait dévier dans l’herbe. J’ai vu le mur, je fonçais droit dessus, alors j’ai sauté de la moto. » 

Marc Márquez

Il prendra tout de même le départ de la course le dimanche suivant puis finira par chuter à nouveau alors qu’il se trouva en 2ème position.

En 2020, durant la première course de la saison au Circuit de Jerez, il tombe et se fracture l’humérus droit. Le 21 juillet, il subit une intervention chirurgicale, tente de faire la course suivante, mais n’y parvient pas. Même s’il était finalement annoncé comme opérationnel par Honda pour la suite de la saison, cette dernière n’aura duré que 4 mois à cause du Covid. Ça ne s’arrête pas là, puisqu’en août, il subit une deuxième intervention chirurgicale. En décembre, il subit une troisième intervention et dernière chirurgicale pour ce même problème.

Marc Marquez’ massive highside | 2020 #SpanishGP (Source : MotoGP)
Aujourd’hui 

À cause de sa diplopie et surtout son bras, Marc Márquez fait face à quelques difficultés, qu’il remonte petit à petit, toujours aux côtés de Repsol Honda. Il termine 7ème du championnat en 2021 et 13ème en 2022. Cependant, il reste toujours un pilote talentueux et singulier, que tout le monde aime voir piloter. De plus, son frère, Alex Márquez, court également en MotoGP, pour Gresini Racing.

Le film Hitting the Apex de Mark Neale et Brad Pitt est une œuvre géniale, pour pouvoir en apprendre plus sur Marc Márquez, Jorge Lorenzo, Marco Simoncelli, Casey Stoner, Dani Pedrosa ou encore Valentino Rossi. Enfin, la série documentaire MotoGP Unlimited, retrace la saison 2021 des pilotes et pourrait être renouvelée pour la saison 2023. Elle est disponible sur PrimeVideo.

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share