Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Tony Parker au Hall of Fame

Le 12 août prochain, une cérémonie d'intronisation au Hall of Fame de la NBA aura (enfin) lieu pour Tony Parker. L’ancien joueur des San Antonio Spurs qui a remporté quatre titres de champion en NBA. Il sera le premier Français à recevoir cette distinction.

Partagez ce post

Tony Parker au Spurs (Source : Maxppp)
La consécration

C’est le journaliste très connu de l’ESPN, Adrian Wojnarowski qui a eu l’information en premier, mardi dernier. C’est désormais officiel, l’ancien meneur de jeu français atteint le Graal. À Springfield, dans le Massachusetts, Tony Parker deviendra officiellement membre du prestigieux “panthéon du basket”, où il rejoindra deux autres joueurs européens, l’Allemand Dirk Nowitzki et l’Espagnol Pau Gasol, ainsi que l’Américain Dwyane Wade.

« On m’a dit : tu es trop petit, tu es trop maigre. Tu n’arriveras jamais à jouer en NBA. Et maintenant, je ris »

ESPN

L’édition 2023 est tout aussi spéciale, car pour la première fois de l’Histoire, il y aura plus de joueurs européens intronisés, que d’Américain. Son ancien entraîneur Gregg Popovich sera également présent au cours de l’événement. Quintuple champion avec San Antonio et coach le plus victorieux en NBA. Même quatre ans après avoir pris sa retraite des terrains, Tony Parker n’a pas été oublié aux États-Unis. À l’âge de 40 ans, il ajoute une nouvelle ligne à sa remarquable carrière de basketteur. Il n’a pas caché sa joie ensuite au micro de l’ESPN : « Lorsque j’ai raconté mon rêve, ils se sont tous moqués de moi. On m’a dit : tu es trop petit, tu es trop maigre. Tu n’arriveras jamais à jouer en NBA. Et maintenant, je ris parce que je vais entrer dans le Hall of Fame ».

Le palmarès

« TP » est une nouvelle fois un de nos porte-drapeau aux USA. L’ancien leader de l’Équipe de France grave un peu plus son nom dans la légende du Basketball. Il y a 20 ans tout pile, Tony Parker est devenu le premier Français à décrocher le prestigieux trophée de champion NBA avec les Spurs de San Antonio. Il a remporté trois autres titres en 2005, 2007 et 2014. Ainsi qu’un titre de « MVP » (meilleur joueur) de la finale en 2007 et a été sélectionné à six reprises pour le “All-Star Game”.

Les années qui terminent par le 3 lui apportent souvent beaucoup de bonheur. En 2013, le voilà vainqueur cette fois-ci avec son pays de l’Euro en Slovénie. Un maillot pour lequel il a toujours défendu les couleurs, avec amour et passion. Une compétition où il était un patron pour toute l’équipe. Notamment pendant cette demi-finale contre nos rivaux espagnols. À ce moment-là menés 34 à 20 à la mi-temps, dans le vestiaire, Tony Parker prend la parole. Et déclare : « Peu importe ce qui se passe en deuxième mi-temps, même si nous perdons, nous jouerons avec notre fierté. (…) Je préfère perdre en me battant », a-t-il affirmé avec force.

Un style précurseur

Alors au Texas, Parker a formé un incroyable trio avec Manu Ginobili et Tim Duncan. Remportant ensemble les quatre championnats. Il n’est donc pas surprenant de voir le français rejoindre ses deux compères au Hall of Fame. Joueur d’une immense classe, le Frenchy a aussi inspiré la jeune génération de basketteur.

Le teardrop est l’un des mouvements les plus célèbres de Tony Parker. Il s’agit d’un tir en suspension effectué près du panier. Une arme devenue redoutable, car il lui permettait de marquer des points contre des joueurs plus grands que lui tout en évitant les contres. Il a contribué à populariser ce tir auprès des joueurs de basket-ball du monde entier.

Le teardrop / floater de Tony Parker face au Jazz (Source : Greg Nelson)
C’est quoi la suite ?

Depuis sa retraite, l’ancien meneur ne chôme pas. Devenu président du club de l’Asvel à Lyon. Tony regorge aujourd’hui de nouveaux objectifs. Ayant tout remporté aux États-Unis, il voudrait conquérir l’Europe avec son nouveau club. Déjà quadruple champion de France, l’Euroleague (la ligue des champions du basket) manque à son palmarès. C’est une compétition très dure à gagner, avec beaucoup de cadors européens comme le Real Madrid, l’Olympiakos ou le Bayern Munich.

C’est simple, aucun club français a remporté cette coupe. Le CSP Limoges a décroché la Coupe des Champions (l’ancien nom) en 1993. Un beau défi, qui le partage avec son frère TJ Parker, le coach de l’ASVEL. Il souhaite pérénniser son investissement au club jusqu’en « 2030 au moins ».

Tony Parker a porté plusieurs casquettes, notamment celui de Rappeur avant de passer à autre chose (et heureusement d’ailleurs) pour se concentrer sur le basket. L’ancien Spurs est à coup sûr le plus grand joueur français ayant foulé les parquets de NBA. Avant d’être prochainement rejoint par Victor Wembanyama ? La jeune pépite va bientôt s’envoler pour la NBA. Affaire à suivre alors…

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share