Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

7 livres d’amour(s) à dévorer pour la Saint- Valentin

Que vous la passiez seul∙e ou accompagné∙e, la Saint-Valentin est la fête de l’amour au sens large, celui que vous portez à chacun de vos proches. Pas besoin d’un ou une partenaire amoureux∙se pour passer une Saint-Valentin au top ; voici une liste de sept livres qui satisferont tous les goûts, à lire ou à offrir sans modération. Ceux-ci traitent de l’amour romantique comme amical, filial ou même de soi, dans le souci de promouvoir une acception plus large du mot amour, et de faire de la Saint-Valentin un véritable moment festif pour toutes et tous.

Partagez ce post

Source: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:A_heart_for_booklovers_and_readers_%2830640642260%29.jpg

L’amour romantique :

Pour changer un peu du classique Roméo et Juliette (même si on ne s’en lasse pas) voici quelques idées de livres romantiques qui raviront les adeptes de classiques comme ceux d’ouvrages plus contemporains.

L’Amour aux temps du choléra, Gabriel García Márquez.

Ce livre explore avec finesse et subtilité l’amour sous toutes ses formes en retraçant la vie de Florentino Ariza, éperdument amoureux de Fermina Daza depuis leur enfance. Celle-ci se marie cependant avec un autre, plus distingué, plus charismatique, avec une meilleure situation. Avec la certitude qu’ils se retrouveront malgré tout un jour, Florentino emploie alors toute sa vie à se rendre digne d’elle. Les innombrables aventures amoureuses qu’il connaît ne la lui font jamais perdre de vue, et ne sont que des étapes, des passe-temps dans l’attente de sa bien-aimée.

La diversité de ses expériences, enrichies par celle de Fermina avec son mari, reflète la variété des facettes qui composent ces grandes choses vagues nommées l’Amour ou le Désir. Le livre invite une pluralité de femmes à se produire sur cette scène de l’amour, quels que soient leur âge, leur milieu, leur passé, et se fait parfois de ce point de vue-là par moments presque féministe, en octroyant un rôle toujours important aux personnages féminins.

Ecrite dans un style envoûtant et grisant d’intelligence, cette histoire est celle d’un couple qui n’en est pas un, où chacun est guidé par des émotions et envies qui parfois convergent, mais souvent diffèrent. Gabriel García Márquez dresse ici un large panorama des sentiments qui a de quoi faire réfléchir sur ce qu’est l’Amour, avec des tournures toujours percutantes. L’amour et la mort sont intrinsèquement liés, comme l’annonce le titre, et l’amour agit comme une épidémie.

L’écume des jours, Boris Vian.

Pour les esprits un peu plus décalés et en quête de bizarrerie, L’écume des jours, de Boris Vian (à voir en film également ! voir la bande-annonce ici) saura peut-être vous contenter. Ecrite parfois dans une veine surréaliste sans que l’auteur ait toutefois adhéré au mouvement, l’histoire joue de la porosité des frontières entre fiction et réalité, et des choses absurdes se passent régulièrement sans que personne ne s’en formalise.

Le livre offre là encore un panel divers de relations amoureuses, en s’axant principalement autour du couple de Chloé et Colin, mais en faisant aussi des détours par celui d’Alise et Chick, leurs amis, et de Nicolas et Isis. Ils sont tous confrontés à des difficultés : Chloé tombe malade (un nénuphar pousse dans son poumon droit), Chick est obsédé par Jean-Sol Partre et délaisse Alise… ce qui permet à l’auteur d’interroger, entre autres, la force de l’amour et des liens qui peuvent unir deux êtres.

Moi, Simon, 16 ans, homosapiens, Becky Albertalli.

Pour ceux qui préfèreraient des livres un peu plus contemporains, Moi, Simon, 16 ans, homosapiens de Becky Albertalli pourrait être parfait – et il a été adapté en film sur Netflix (voir la bande-annonce ici). C’est le récit de reconnaissance et de l’affirmation progressive pour un adolescent de son homosexualité, malgré les obstacles. On le voit grandir à travers le livre, s’accepter soi-même, s’interroger sur son coming-out, faire l’expérience de ses premiers émois. Très touchant, ce livre délaisse la perspective hétéronormée habituelle pour explorer la romance sous un autre angle : celui des LGBTQIA+. Ce point de vue trop peu emprunté en art et en littérature est ici développé pour permettre, peut-être, à des lecteurices d’être enfin représenté∙es – et à des auteurices de prendre le relai !

L’amour amical :

Le petit prince d’Antoine de Saint-Exupéry.

Impossible de ne pas citer Le petit prince d’Antoine de Saint-Exupéry quand on parle d’amitié : écrit dans un style simple qui permet différents niveaux de lecture, le livre s’attarde sur la vie d’un « petit prince » habitant sur un astéroïde qu’un aviateur rencontre en s’y échouant. Ce petit garçon décide de se lancer dans un périple loin de sa planète, pour se faire des amis. Il découvre des personnages divers (un monarque, un serpent, un géographe…), puis, sur Terre, finit par faire la rencontre d’un renard. C’est avec lui qu’il apprend ce qu’est la véritable amitié, grâce à la notion d’apprivoisement. Le personnage candide qu’est le petit prince rend le livre touchant et à la fois (faussement) naïvement critique des autres êtres, égoïstes, qu’il rencontre.

L’amie prodigieuse, Elena Ferrante.

Pour un livre plus contemporain mais aussi plus réaliste grâce à son ancrage historique, il y a L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante. C’est l’histoire de deux amies Elena et Lila, qui suivent des chemins tout à fait différents pendant la fin des années 1950 à Naples. L’une arrêtant tôt les études, l’autre les poursuivant, on voit ces deux jeunes filles grandir, chacune de son côté mais aussi ensemble ; on les voit s’éloigner, se retrouver. Naissant dans la pauvreté, elles évoluent dans un contexte violent. Le livre s’interroge également sur la place des femmes à l’époque, et sur leur éducation.

L’amour filial :

La promesse de l’aube, Romain Gary.

Ce roman autobiographique dévoile la relation passionnée qui unit un fils à sa mère toute sa vie durant. L’auteur y laisse voir aussi l’ambivalence d’un tel amour, dont l’intensité parfois le submerge et semble faire naître chez lui de la rancœur, du rejet d’être parfois trop aimé. Cependant, cela reste une histoire avant tout émouvante, et l’on est pris d’affection pour cette mère extravagante, possessive, mais surtout dévouée, entière, folle de son fils auquel elle donne tout, sans retenue ; et pour ce fils dont l’amour qu’il lui porte est tout aussi fort. Cela interroge également sur la capacité du narrateur à entretenir des relations normales avec les autres femmes, quand celle qu’il connaît depuis sa naissance a toujours été si exceptionnelle, si présente dans sa vie.

L’amour de soi :

Home body, Rupi Kaur.

Pour conclure cette liste, voici un dernier ouvrage que l’on peut citer (et pas le moindre) : Home body, de Rupi Kaur. L’amour de soi est aussi important que l’amour que l’on porte aux autres, et l’équilibre n’est pas toujours facile à trouver. Cependant, si les manuels de développement personnel ne vous inspirent pas, pas de panique : il reste la littérature – et plus particulièrement ici, la poésie. Recueil paru en 2020 et traduit en français en 2021, c’est l’ouvrage le plus récent de cette liste. Il célèbre l’amour de soi, du corps, de la féminité, des thématiques précieuses à cette poétesse indo-canadienne qui a déjà publié deux recueils à succès. Le ton est néanmoins parfois plus sombre et grave dans celui-ci, qui aborde des sujets compliqués.

Comme le dit le poème de la quatrième de couverture, c’est le moment de retrouvailles entre le corps et l’esprit. Rupi Kaur, qui s’était fait originellement connaître par Instagram, s’est aussi investie dans d’autres disciplines artistiques, notamment la photographie (avec sa série féministe « Period »).

A vous de choisir désormais si vous voulez passer la soirée avec votre partenaire, vos amis, votre famille… ou l’un de ces excellents livres. Et si vous êtes plus soirée film que soirée lecture, vous pouvez aussi jeter un coup d’oeil à “En attendant Bojangles : c’est l’amour fou” sur la même thématique.

Auteur / autrice

  • Lucie Sol

    Etudiante en Lettres Modernes à l'ENS de Lyon et passionnée par l'art, la culture et leur partage, je suis aussi très investie dans les problématiques féministes et LGBTQIA+ et j'aime concilier ces différents centres d'intérêts dans mes articles. J'apprécie aussi les interviews en format long. Je vous souhaite une bonne lecture ! Mon LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/lucie-sol-197922219/?originalSubdomain=fr

    Voir toutes les publications
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share