Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Décès de Kaija Saariaho: qui était cette célèbre compositrice ?

Le 2 juin dernier, Kaija Saariaho est décédée. L'artiste finlandaise était l'une des plus célèbres compositrices de ces trente dernières années. Elle a aussi été une figure de proue de l’opéra et du lyrisme. Qui était donc cette génie de la musique classique contemporaine ?

Partagez ce post

© Maarit Kytöharju

La compositrice finlandaise Kaija Saariaho nous a quitté ce vendredi 2 juin à l’âge de 70 ans. Un communiqué officiel, rédigé par sa famille, a en effet annoncé que la célèbre artiste était décédée des suites d’un cancer du cerveau contre lequel elle s’est battue pendant plus de deux ans. Cette triste nouvelle a suscité de nombreuses réactions puisque plusieurs artistes du milieu ont souhaité lui rendre un dernier hommage.

Ainsi, le chef d’orchestre Clément Mao-Takacs explique que « Kaija était une de ces figures dont on disait très volontiers qu’elle était une grande dame de la musique. » C’est aussi ce que semble penser le Royal Opéra de Londres qui déplore le décès « d’une des plus importantes compositrices de notre époque ». Et en effet, Kaija Saariaho était une des plus grandes compositrices des quarante dernières années.

Depuis petite, sa vocation était d’être musicienne

La célèbre artiste est née en 1952 à Helsinki, en Finlande, dans une famille qui n’est pas du tout musicienne. Pourtant, elle commence, dès l’âge de six ans, à prendre des cours de musique. Elle pratiquera notamment le piano, le violon et l’orgue. En 1976, la jeune femme entre à l’Académie Sibelius, ce qui lui permet de suivre une formation afin de devenir compositrice. Là-bas, Kaija Saariaho fait partie d’un groupe de jeunes compositeurs au sein duquel se trouve d’autres grands noms de la musique contemporaine tel que Magnus Lindberg.

Un intérêt marqué pour les nouvelles technologies et le timbre dans la musique

Dès le début des années 80, elle s’intéresse à la musique assistée par ordinateur. C’est comme cela que, progressivement, Kaija Saariaho se met parfois à utiliser les nouvelles technologies lorsqu’elle compose un morceau de musique contemporaine. Elle a donc une approche très novatrice puisque cette compositrice a été une des premières à avoir recours à l’électronique pour créer certains de ses morceaux.

L’artiste s’est aussi beaucoup intéressée à la question du timbre dans la musique. En effet, en 1982, elle s’installe à Paris et intègre l’IRCAM (Institut pour la Recherche), ce qui lui permet d’effectuer des recherches sur ce sujet quei l’intéresse tant. Elle va notamment beaucoup centrer ses recherches sur les sonorités de la flûte et du violoncelle. Il n’est donc pas étonnant que certaines de ses œuvres soient entièrement composées pour ces instruments-là. Par exemple, on peut citer Laconisme de l’aile, joué à la flûte ou encore Près, une œuvre pour violoncelle.

Un répertoire composé d’oeuvres lyriques et musicales

Tout au long de sa carrière, Kaija Saariaho a composé de nombreuses pages de musique de chambre surtout pour violoncelle. La plus connue de toutes est sans doute Sept Papillons qu’elle crée en 2000. On trouve aussi au sein de son répertoire des pièces pour  ensemble tel qu’un concerto pour violons et orchestre intitulé Graal théâtre sorti en 1995. L’artiste finlandaise va aussi s’intéresser à l’opéra : son plus célèbre est sans doute Innocence qui raconte l’histoire d’une fusillade dans un lycée. Les passionnés de musique contemporaine auront aussi sans doute en tête un autre de ses opéras resté célèbre : l’Amour de loin.

HUSH, sa dernière oeuvre

Kaija Saariaho était surtout une passionnée, rien ne pouvait l’empêcher de composer. Même pas la maladie. Ainsi, elle a passé les derniers mois de son existence à parfaire l’écriture de son concerto pour trompettes, HUSH qui sera joué à Helsinki en août prochain.

Un succès international

Son génie artistique ainsi que son perfectionnisme ont fait d’elle une des plus célèbres compositrices de ses trente dernières années. C’est d’autant plus remarquable lorsque l’on sait que le milieu des compositeurs et celui de l’opéra sont dominés par des hommes. Malgré cela, Kaija Saariaho a réussi à laisser son empreinte dans le monde du lyrisme et de la musique. Elle a su toucher un large public grâce à des morceaux poétiques et touchants. Cela lui a ainsi permis de connaître un succès international puisque ses œuvres ont été jouées aux quatre coins du monde.

De nombreuses récompenses pour saluer son génie artistique

Son talent est aussi perceptible à travers les différents prix et trophées qu’elle a obtenus tout au long de sa carrière. Récemment, la compositrice finlandaise avait gagné le lion d’or à la biennale musicale de Venise pour l’ensemble de sa carrière. En 2022, l’artiste reçoit une Victoire de la musique classique pour son dernier opéra, Innocence. Kaija Saariaho a aussi eu de nombreuses distinctions. Par exemple, elle avait aussi été faite Chevalière de l’Art et des Lettres en 1997.

Pour rendre hommage à cette célèbre compositrice, France Musique lui a consacré une soirée spéciale le vendredi 2 juin. Il est aussi possible que de nombreux artistes du milieu lui rendent hommage, en rejouant ses plus célèbres œuvres, dans les jours à venir.

Auteur / autrice

  • Sarah Borel

    Salut ! Je m'appelle Sarah, j'ai 22 ans et je suis actuellement en dernière année de droit à Lyon. Passionnée de musique depuis toute petite, j'ai intégré CS Actu en septembre 2022 afin d'écrire des articles sur ce sujet qui m'intéresse particulièrement. J'espère aussi transmettre aux lectures cette passion. Bonne lecture !

    Voir toutes les publications
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share