Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

CSactu résume les priorités des grandes listes pour les élections européennes

Depuis plus de 3 mois, CSactu vous informe sur les élections européennes à venir. Le 9 juin prochain, 38 listes seront en lice pour obtenir une des 81 places au Parlement Européen. Les 8 listes que nous vous présentons sont placées à plus de 3% dans les intentions de vote. Pour un vote en toute conscience le 9 juin prochain, voici un résumé des priorités de ces listes.

Partagez ce post

Le Parlement Européen à Bruxelles, où siègent les 705 eurodéputés. Crédits photo: Camille Fontaine
Le Parlement Européen à Bruxelles, où siègent les 705 eurodéputés. Crédits photo: Camille Fontaine

La liste “Réveiller l’Europe” de Raphaël Glucksmann

3 grandes mesures à retenir soutenues par Place publique – Parti socialiste

Raphaël Glucksmann en meeting lors de la campagne des élections européennes. Crédits photo: Sybille Douvillez
Raphaël Glucksmann en meeting lors de la campagne des élections européennes. Crédits photo: Sybille Douvillez
  • Accord entre le Parlement et les Etats membres relatif à l’interdiction des produits issus du travail forcé sur le marché de l’Union
  • La création de la commission ingérence étrangère
  • Accord sur les règles en matière de devoir de vigilance des entreprises pour protéger les droits humains et l’environnement

    La phrase de l’interview : Sybille Douvillez, candidate aux élections européennes et porte-parole de Place publique jeunes

    Aujourd’hui, le bulletin que l’on va mettre dans l’urne le 9 juin 2024, il faut vraiment le voir comme une arme, un des leviers du changement

    La liste “Besoin d’Europe” de Valérie Hayer

    Réunion publique du 16 avril à Beaucouzé (Angers), en présence de Christophe Béchu, Ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, venu pour soutenir la candidate Valerie Hayer ©Coline Blouin
    Réunion publique du 16 avril à Beaucouzé (Angers), en présence de Christophe Béchu, Ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, venu pour soutenir la candidate Valerie Hayer ©Coline Blouin

    Les grandes mesures adoptés au Parlement européen par le groupe Renew 

    • Engagement pour la carte européenne d’invalidité et de stationnement 
    • Dernière réforme de la PAC : un partenariat entre agriculteurs et Europe 
    • Réglementation de la crypto-monnaie 

    La liste n’a pas souhaité répondre à nos questions.

    La liste des Républicains de François-Xavier Bellamy

    3 grandes mesures soutenues par Les Républicains adoptées au Parlement européen

    Ferveur partisane lors d’un meeting de François-Xavier Bellamy pour les européennes. © TRISTAN GANIVET

    Premier groupe au Parlement européen, le Parti populaire européen (PPE), dont le groupe Les Républicains fait partie, a eu un rôle important dans nombre de décisions durant cette législature.

    • Le « mécanisme d’ajustement carbone aux frontières » (MACF), ou taxe carbone
    • La reconnaissance de l’énergie nucléaire comme technologie verte
    • Le financement de murs aux frontières de l’Europe

    La phrase de l’interview : Tristan Ganivet, directeur des Jeunes Républicains en Maine-et-Loire (49)

    “Je dis que si tu es un jeune, que tu aimes ton pays, que tu crois fondamentalement au fait que l’Europe se doit d’être une Europe des nations […], tu dois voter pour Les Républicains.”

    La liste de l’Union populaire de Manon Aubry

    Quelles sont les trois grandes mesures soutenues par votre liste ? (Réponse de Emma Fourreau, candidate sur la liste de Manon Aubry)

    La tête de liste de la liste La France Insoumise pour les élections européennes en compagnie de Emma Fourreau - Credits: Emma Fourreau
    Manon Aubry, en compagnie de Emma Fourreau – Crédit: La France Insoumise
    • L’allocation d’autonomie européenne pour les jeunes de moins de 25 ans
    • Embargo sur la livraison d’armes et la suspension de l’accord d’association entre l’Union européenne et Israël
    • La lutte contre la vie chère

      La phrase de l’interview : Emma Fourreau, 9ème sur la liste de Manon Aubry

      “C’est important de se mobiliser puisque le vote est un moment où les jeunes ont autant de pouvoir que les milliardaires. Quand on vote, une voix égale une voix.”

      La liste Reconquête de Marion Maréchal

      Quels sont les 3 enjeux majeurs de ces élections ? (Réponse de Félix Aubry, directeur de la Génération Z dans les Pays de la Loire)

      Réunion publique pour la campagne de Marion Maréchal aux élections européennes de juin 2024. Crédits: Félix Aubry
      Réunion publique pour la campagne de Marion Maréchal aux élections européennes de juin 2024. Crédits: Félix Aubry

      Le plus important est de reprendre le pouvoir sur la Commission Européenne avec notre groupe ECR (European Conservatives and Reformists) qui peut devenir un groupe important par la suite et nous donner la capacité de changer la politique européenne sur les sujets prioritaires du parti.

      Parmi eux, le contrôle aux frontières et l’immigration, ou encore la fin de certains traités de libre-échange. Tous ces sujets peuvent être résumés par notre slogan de campagne, « défendons notre civilisation ».

      Au sein de ce groupe, il nous serait possible de reprendre la main sur nos frontières et nous aider à mettre fin à la présence et aux financements des organisations islamistes sur le territoire de l’Union Européenne. Comme le fait Meloni en Italie, en nouant un accord avec la Tunisie pour les arrivées sur les côtes italiennes. Les traités de libre échange que l’on pourrait stopper pour mieux organiser les normes européennes, qui pourrait ne plus handicaper nos agriculteurs.

      La phrase de l’interview : Félix Aubry, directeur de la Génération Z dans les Pays de la Loire

      Le plus important est de reprendre le pouvoir sur la Commission Européenne avec notre groupe ECR (European Conservatives and Reformists) qui peut devenir un groupe important par la suite et nous donner la capacité de changer la politique européenne sur les sujets prioritaires du parti.”

      La liste EELV de Marie Toussaint

      Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le programme écologique d’EELV pour les élections européennes et quelles sont ses principales priorités en matière d’environnement ? (Réponse de Juliana Métivier, 23e sur la liste EELV)

      Juliana Métivier en campagne dans la région nantaise pour la liste de Marie Toussaint. Crédits: Juliana Métivier
      Juliana Métivier en campagne dans la région nantaise pour la liste de Marie Toussaint. Crédits: Juliana Métivier

      Notre programme se concentre autour de 3 axes principaux : la justice sociale, la paix et l’écologie. 

      L’écologie, car le GIEC nous alerte régulièrement des effets de nos activités sur le dérèglement climatique. Nous ne pouvons plus nous permettre d’attendre pour agir. Nous prônons également une préservation de l’environnement et de la biodiversité.

      La justice sociale, car la lutte contre le dérèglement climatique ne doit pas se faire au détriment des plus précaires. De plus, chacun doit pouvoir vivre dignement et subvenir à ses besoins.

      La paix, car nous sommes partisans d’une Europe fédérale qui pourrait agir plus efficacement face aux conflits. 


      La phrase de l’interview : Juliana Métivier, 23e sur la liste EELV

      “Demain nous souhaitons réussir à surmonter le défi écologique qui s’impose, tout en permettant à chacun·e de vivre dignement.”

      La liste du PCF de Léon Deffontaines

      Programme communiste pour les élections européennes de 2024

      Léon Deffontaines et Robin Salecroix en campagne dans la région de Nantes. Crédits: Robin Salecroix
      Léon Deffontaines et Robin Salecroix en campagne dans la région de Nantes. Crédits: Robin Salecroix

      Pour ce qu’il en est d’aujourd’hui, la position du parti reste ancrée sur les domaines du social tel que le développement des services publics. Pour lesquels il entend mettre fin à leur libéralisation, désengorger l’enseignement et la recherche des politiques néolibérales, ou encore dé-marchandiser la logique qui ronge le domaine de la santé.

      Ensuite, le parti entend lutter radicalement contre l’évasion fiscale et les délocalisations. Il adopte toutefois une position ambivalente sur la question de la souveraineté, en prônant une politique commune en matière d’agriculture, de pêche et d’alimentation. Et affirme à la fois en première orientation la garantie de la souveraineté démocratique des peuples. L’euroscepticisme qui a longtemps défini le PCF est alors loin de représenter les idées qui habillent celui d’aujourd’hui, ne se cachant pas de son goût pour une certaine construction européenne. 

      Enfin, quant aux traités européens, dont il refuse le caractère libre-échangiste, le Parti communiste prône de nouvelles coopérations économiques, notamment sur les domaines de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation. Celui-ci souhaite étendre les coopérations politiques européennes à d’autres projets, notamment environnementaux. 

      Le Parti communiste français fonde sa campagne sur 3 propositions claires : indexer les salaires sur l’inflation, sortir du marché européen de l’énergie pour baisser les factures et imposer l’égalité salariale entre femmes et hommes

      La phrase de l’interview : Robin Salecroix, secrétaire départemental du Parti communiste français en Loire-Atlantique et vice-président de Nantes Métropole. 

      “On souhaite que cette Union européenne qui met en concurrence des peuples entre eux soit au contraire plutôt un instrument de progrès social, de convergence vers le haut.”

      La liste “La France revient” de Jordan Bardella

      3 grandes mesures soutenues par le Rassemblement national

      La liste menée par Jordan Bardella a adopté un programme “tricolore”.

      • Coopérations de “bon sens” qu’ils soutiennent

        Dans ses coopérations, on retrouve par exemple Erasmus, le développement des échanges scientifiques, la coopération en termes de protection civile, ou des projets “d’avenir” tel que l’IA. 

        Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement National pour les élections européennes. Crédits: Gauthier Bouchet
        Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement National pour les élections européennes. Crédits: Gauthier Bouchet
        • Coopérations acceptables sous de nouvelles conditions

          Ici, le Rassemblement National souhaite une réforme de l’espace Schengen pour que la libre circulation “profite exclusivement aux ressortissants des Etats-Membres”. Il demande aussi une réforme de l’agence Frontex pour qu’elle soit autorisée “à renvoyer des migrants illégaux”. Aujourd’hui, l’Union Européenne est signataire de la Charte Européenne des Droits de l’Homme. Celle-ci interdit le principe de non-refoulement: elle “interdit le retour des réfugiés et des demandeurs d’asile vers des pays où ils risquent d’être persécutés”. Enfin, la dernière grande réforme proposée est celle du marché unique. Il souhaite permettre la priorité nationale et la préférence européenne dans la commande publique. 

          • Les politiques qu’ils refusent car elles sont contraires aux intérêts du RN

            Une longue liste s’étire. Le Rassemblement national refuse une diplomatie et une défense européenne. Jordan Bardella s’est notamment abstenu sur la reconnaissance de la détérioration des conditions de détention de Alexeï Navalny. Cependant, il a voté pour une résolution en 2021, dénonçant la répression des opposants politiques à Cuba. Cette politique à géométrie variable lui a été lourdement reprochée. Le RN refuse aussi les élargissements ou le renforcement des pouvoirs de la Commission. Enfin, une des mesures phares repose sur la gestion de l’immigration à l’intérieur des Etats-Membres. Finalement, le RN souhaite un retour des compétences au main de l’Etat. 

            La phrase de l’interview : Gauthier Bouchet, 55ème sur la liste de Jordan Bardella

            “Nous voulons une Europe des Nations, où chaque pays peut décider librement de ses politiques, tout en coopérant sur des projets communs avantageux.”

            Ces articles ont été rédigés par Camille Fontaine, Simon Maunoury, Coline Blouin, Mehdi Krikeb, Jean Frébourg, Corentin Pépin, Mathis Lyko.

            Auteur / autrice

            • Camille Fontaine

              Je suis étudiante à l'Université Catholique de l'Ouest à Angers en master LEA Relations Internationales et Stratégies politiques. Je suis rentrée chez CS en section politique à la rentrée 2023 et suis aussi chroniqueuse pour Radio Campus Angers. Passionnée d'écriture depuis toute petite, je pratique aussi le piano et la guitare. Vous pouvez retrouver toutes mes informations sur mon compte Linkedin: https://www.linkedin.com/in/camille-fontaine-440272225

              Voir toutes les publications
            Laisser un commentaire

            Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

            Total
            0
            Share