“The Friends Experience” s’invite à Paris pour la première fois.

À l’occasion de l’ouverture de l’exposition “The Friends Experience” à Paris, retour sur cette série emblématique des années 2000.

Après New York, l’exposition immersive sur la série télévisée Friends, “The Friends Expérience”, a traversé l’Atlantique pour ouvrir ses portes le 21 novembre dernier au Parc des Expositions de Paris, situé Porte de Versailles. Si vous aviez toujours rêvé de vous asseoir dans les fauteuils emblématiques de Joey et Chandler ou de mettre les pieds sous la table de la cuisine de Monica, “Friends Experience” est l’exposition faite pour vous !

L’occasion pour CS Actu de revenir sur la série culte des années 2000 qui a révolutionné le monde des sitcoms.

“Friends” c’est la rencontre de deux protagonistes : Marta Kauffman et David Craine. Ils imaginent ensemble leur première série “Dream on”, réalisée en 1990. Lors du tournage, ils rencontrent le producteur Kevin Bright. C’est grâce à ce trio que la série qui devait, à l’origine, se prénommer “Insomnia cafe”, puis “Six of one” ou encore “Friends like us”, verra le jour sous le nom de “Friends” en 1994.

David Craig et Marta Kauffman, créateurs de la série.

Friends révolutionne les sitcoms avec un scénario inédit mettant en scène six jeunes adultes : Chandler, Monica, Ross, Rachel, Joey et Phoebe, qui vivent la période de transition redoutée de tous : l’entrée dans la vie adulte. Une thématique qui n’avait jusqu’alors jamais été proposée, les séries produites à l’époque abordant systématiquement le milieu familial.

Friends est concurrencée par “Seinfeld”, série emblématique de l’époque qui connaît un vif succès aux Etats-Unis, relevant elle aussi du registre de la “hang out comedy” (série comique basée sur les aventures d’un groupe d’amis ou d’un groupe familial).

Comment expliquer le succès indéniable qu’a connu Friends par la suite et qui perdure encore aujourd’hui ? Sa popularité s’explique par le très bon jeu des acteurs qui se sont complètement appropriés leurs personnages, auxquels les téléspectateurs se sont facilement attachés et reconnus. Sans mentionner l’humour et la qualité du script, inévitablement à l’origine du succès de la série à l’international. La dimension inter-générationnelle de la série est, elle aussi, indéniable. Elle a également influencé d’autres séries telles que “How I Met Your Mother?”. La série est présente sur la plateforme Netflix, un bon nombre de ses passages restant cultes et étant devenus des “memes” sur les réseaux sociaux. 

Sans oublier que Friends, est une série sur dix saisons, contenant 236 épisodes et qui a parfois rassemblé jusqu’à 53 millions de téléspectateurs.

Friends: novateur ou rétrograde ? (spoiler alert)

Tout comme le scénario, le lieu dans lequel se déroule la sitcom est également novateur : habituellement, c’est la banlieue qui est privilégiée à la ville. Ici, le choix du décor new-yorkais témoigne d’une période dans les années 2000 marquée par la baisse de la criminalité, l’amélioration des moyens de transports et la rénovation des quartiers, ce qui permet à la génération X de s’approprier le centre-ville. 

Les “bullshits jobs” et le changement récurrent des métiers des protagonistes témoignent d’une époque où la génération X est davantage susceptible de connaître un parcours en “dents de scie” et de jouir de conditions de travail moins confortables que leurs prédécesseurs.

La mise en scène d’un couple lesbien dès la première saison, mais surtout de son mariage n’était pas monnaie courante il y a une vingtaine d’années. Face aux nombreuses plaintes des spectateurs, la production se verra même obligée d’embaucher une équipe de 200 personnes pour répondre aux mécontentements. De plus, la maternité est abordée sous un nouvel angle, via la GPA lorsque la protagoniste Phoebe porte les enfants de son frère dans la saison 4, ou encore l’adoption, lorsque Monica et Chandler souhaitent avoir un enfant. Finalement, la mention récurrente des relations sexuelles et des préservatifs, sujets encore tabous à l’époque, démontre une nouvelle fois son avant-gardisme. Sans parler du personnage du père de Chandler, transsexuel assumé.

La série recevra néanmoins plusieurs critiques: l’absence quasi totale de minorités. Ce ne sera qu’à partir de la saison 9 que le personnage de Carlie, actrice noire et compagne de Ross, apparaîtra. Les blagues considérées comme “homophobes” de la part de Joey et Chandler seront critiquées et même regrettées de la part des créateurs eux-mêmes, de même pour la grossophobie autour du personnage de Monica. Pourtant, si ces propos peuvent paraitre choquants aujourd’hui, ils sont le reflet des moeurs de l’époque. Friends n’est ni révolutionnaire ni rétrograde, mais est tout simplement le fruit de son temps.

Scène nostalgique extraite du dernier épisode de la série.

Les billets sont réservables en ligne. L’achat des billets se fait exclusivement en ligne sur www.paris.friendstheexperience.com. Côté tarifs, pour une visite d’une durée d’une heure, il faut compter 25 € pour un adulte, 20 € pour un enfant, 15,50 € pour une personne à mobilité réduite (PMR).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Lire plus

« Close » : le Grand Prix du Festival de Cannes

Quel est ce film primé à Cannes sorti le premier novembre dans nos cinémas ? On vous en dit plus sur ce Grand Prix du 75e Festival de Cannes 2022, film émouvant s’il en est, qui sensibilise avec subtilité et délicatesse sur les questions d’amitié et d'identité au collège.
Dune Film Timothée Chalamet
Lire plus

Dune : un défi narratif et cinématographique

Dune, réalisé par le producteur et scénariste québécois Denis Villeneuve a connu un succès fulgurant dès sa sortie, il a d’ailleurs dépassé les 2 millions d’entrées, se hissant en tête des ventes en France et représentant le cinquième meilleur démarrage de l’année. Bien que le talent du réalisateur ne soit plus à prouver du fait de ses productions antérieures (Blade Runner 2049 et Premier Contact), nous reviendrons plus en détails sur les éléments qui ont réussi à placer le film dans le box-office. Du décor, à la musique, en passant par la production et la symbolique de chaque élément, rien ne fut laissé au hasard.
Total
0
Share