Thomas Jolly : chef d’orchestre des cérémonies de Paris 2024 

Le metteur en scène Thomas Jolly vient d’être nommé directeur artistique des cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Le Rouennais qui enchaîne des projets très attendus comme Starmania, compte bien faire de cet événement un chef d’œuvre innovant et inoubliable.
Thomas Jolly, directeur artistique des cérémonies d'ouverture et de clôture JO 2024 ©Anthony Dorfmann
Thomas Jolly, directeur artistique des cérémonies d’ouverture et de clôture JO 2024 ©Anthony Dorfmann

« Le spectacle d’une vie » 

Metteur en scène talentueux, Thomas Jolly vient d’être nommé directeur artistique des cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 par ses organisateurs. Ce quarantenaire, originaire de Rouen, aura donc la lourde tâche de faire de la ville lumière une véritable scène à ciel ouvert. Loin d’être impressionné, il est conscient de la chance qu’il a d’avoir été choisi pour ce qui sera « le spectacle d’une vie ». Dans les colonnes du journal le Parisien, le nouveau directeur artistique évoque : « Une proposition au-delà du rêve que je ne pouvais pas refuser. Un honneur pour moi qui vient du théâtre dit public où la mission est de s’adresser au plus large public. Là, je vais m’adresser au monde entier. »

Adoubé par ses pairs, le metteur en scène a été choisi pour son talent et sa vision avant-gardiste. « Par son sens de la scène et du rythme et sa capacité à provoquer la rencontre entre les cultures académiques et le grand public, Thomas Jolly donnera aux Cérémonies de Paris 2024 un souffle novateur pour s’adresser au plus grand nombre », se justifient les organisateurs du plus grand événement sportif de la planète. 

Un tournant révolutionnaire 

La dernière fois que l’hexagone a accueilli les Jeux Olympiques, la cérémonie d’ouverture a été synonyme de spectacle grandiose et résolument moderne pour l’époque. En effet, Albertville 1992 reste marqué par une cérémonie mémorable et totalement révolutionnaire. Philippe Découflé, chorégraphe alors peu connu du grand public, avait choisi de faire de ce rendez-vous sportif une vitrine pour la culture, le savoir-faire et les talents tricolores : adieu les cérémonies solennelles, bonjour les cérémonies flamboyantes. 

Cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’Albertville en 1992 ©Olympics.com

Le 8 février 1992, plus de 2 milliards de personnes étaient réunies devant leur téléviseur pour découvrir une succession de tableau sur les thèmes du geste sportif et de la transformation de l’eau en vapeur puis en neige. Mêlant arts du cirque et danses folkloriques, des danseurs suspendus dans les airs et vêtus de costumes colorés, des femmes « boules de neige » se succédèrent sur scène émerveillant un public conquis. Cette cérémonie est aujourd’hui encore l’une des plus novatrices.

La Seine et la Concorde comme terrain de jeux 

Que sait-on pour l’instant de l’organisation des cérémonies ? La cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques se déroulera le 28 août 2024 sur la place de la Concorde et, pour la première fois de l’histoire, en extérieur. Cette initiative va permettre de donner plus de visibilité à des jeux souvent relégués au second plan. Paris 2024 souhaite en effet « offrir une fenêtre d’exposition inédite sur les exploits des athlètes paralympiques et les valeurs qu’ils incarnent », indique fièrement son président Tony Estanguet. 

Projet de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Paris 2024 ©Paris2024

De son côté, la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques du 26 juillet 2024 promet de « briser les codes » pour être audacieuse et unique en son genre. En effet, pour la première fois des Jeux Olympiques d’été, la cérémonie, gratuite et ouverte au plus grand nombre, se déroulera « hors stade », faisant entrer le sport dans le cœur de la ville parisienne. La richesse architecturale et culturelle de la capitale sera donc exposée aux yeux du monde entier. Le défilé des délégations s’effectuera sur la Seine et les athlètes défileront sur des embarcations jusqu’au Trocadéro où la cérémonie protocolaire prendra place.

Plein de promesses, Paris 2024 s’annonce donc comme une fête aussi bien culturelle que sportive. Décrit par sa profession comme un « génie », Thomas Jolly est donc face à un immense défi, sûrement celui d’une vie et devra se montrer à la hauteur de l’héritage laissé par Philippe Découflé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Bilan 2021 RSF
Lire plus

Liberté de la presse dans le monde : le constat alarmant de RSF. Entretien

L’organisation indépendante Reporters Sans Frontières (RSF) fait l’évènement chaque année en publiant son rapport des journalistes détenus, tués, otages et disparus dans le monde. L’année 2021 a été une année record, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour la profession. Pauline ADÈS-MÉVEL est porte-parole de RSF depuis 2018, selon elle « jamais le nombre de journaliste emprisonné avait été aussi élevé ». Un bilan dramatique, qui permet de mieux comprendre l’état de la liberté d’expression dans le monde.
Lire plus

La chronologie des médias : entre bouleversements et négociations

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi nous devons attendre si longtemps après la sortie en salles afin d’avoir un film en VOD ou encore plus longtemps avant de pouvoir le retrouver sur les plateformes ? C’est tout simplement à cause (ou grâce ?) à la chronologie des médias ! Mais qu’est-ce que la chronologie des médias et comment tend-elle à évoluer dans un contexte difficile de crise sanitaire et surtout avec un nouveau mode de consommation du cinéma qui ne cesse d’évoluer ?
Total
0
Share