Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Covid-19 : les annonces attendues d’Olivier Véran

Rappel vaccinal, passe sanitaire, test PCR... Quelles sont les mesures annoncées par Olivier Véran pour enrayer la cinquième vague de Covid-19 ?

Partagez ce post

Olivier Véran lors de la conférence de presse organisée jeudi 25 novembre. THOMAS COEX / POOL/EPA
Olivier Véran lors de la conférence de presse organisée jeudi 25 novembre. THOMAS COEX / POOL/EPA

Une reprise épidémique fulgurante

Selon les données de Santé Publique France reprises par CovidTracker, on compte 22 177 cas positifs au Covid-19 chaque jour, ce qui représente une hausse de 75% par rapport à la semaine dernière. Quant au taux d’incidence (le nombre de cas par semaine pour 100 000 habitants), il s’élève à 231, considérant que le seuil d’alerte est fixé à 50. Alors, pourquoi une telle reprise épidémique après une campagne vaccinale réussie ? Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, explique les raisons d’une telle recrudescence de l’épidémie : les conditions hivernales, la baisse des gestes barrières ainsi que l’insuffisance de la couverture vaccinale.

Cependant, la tension hospitalière ne se situe qu’à 30,3% et le nombre de personnes en soins critiques n’a augmenté que de 16% par rapport à la semaine dernière (1 563 patients). Bien que ces chiffres accroissent, la cinquième vague correspond aux prévisions des experts : la vaccination empêche une saturation des hôpitaux, mais sa couverture insuffisante permet la propagation virus, et peut-être de nouvelles formes de celui-ci.

Les annonces d’Olivier Véran

Pour communiquer sur l’endiguement de la nouvelle vague, un seul moyen : la conférence de presse. Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé, s’est prêté une nouvelle fois au jeu, jeudi 25 novembre. Première chose, rassurer les Français : « Je ne vous annoncerai ni confinement, ni couvre-feu, ni fermeture anticipé des commerces, ni limitation de déplacement ».

Seconde chose, reprendre le contrôle de la situation sanitaire. Et pour cela, utiliser le moyen le plus efficace : la vaccination. Le Ministre a annoncé l’ouverture du rappel vaccinal à tous les français de plus de 18 ans. Mais ce n’est pas tout. A compter du 15 janvier, la validité du passe sanitaire dépendra de l’injection de la troisième dose de vaccin au maximum sept mois après la dernière. Enfin, inciter les plus réticents à participer au développement de l’immunité collective. Pour ce faire, la validité du test PCR passe de 72 heures à 24 heures.

La perspective de l’élection présidentielle

Alors que nos voisins autrichiens confinent à nouveau, le Président de la République a choisi une voie moins brutale pour contrôler la propagation du virus. En effet, sa réélection en 2022 dépend en partie de sa gestion de la crise sanitaire. En prenant cette décision, Emmanuel Macron s’aligne sur l’opinion des français et s’assure leur adhésion. Selon un sondage Odexa pour le Figaro, 80% des français sont opposés à un reconfinement généralisé et 72% à la réinstauration d’un couvre-feu. En revanche, 73% d’entre eux sont favorables à l’ouverture du rappel vaccinal pour l’ensemble des adultes de plus de 18 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share