Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Ligue 1 : Brest, la surprise de ce début de championnat

Le Stade Brestois 29 est l’équipe surprise de ce haut de tableau en ce début de saison de Ligue 1. Premier il y a deux semaines, les brestois sont aujourd’hui à la quatrième place, à seulement deux points du leader, Monaco. Une réussite pas si hasardeuse au vu de la fin de saison 2022/2023 déjà très positive des brestois.

Partagez ce post

Romain Del Castillo (à droite), Pierre Lees-Melou et les Brestois réalisent un début de saison parfait. (Photo Nicolas Créach/ Le Télégramme)

L’exploit du début de saison

Le 22 janvier dernier, alors que Brest venait de se faire éliminer en 16e de finale de Coupe de France et était 17e de ligue 1, un sondage diffusé par l’Équipe annonçait Brest comme l’une des quatre équipes à être relégué en ligue 2. Pourtant 9 mois après, cette même équipe est toujours en Ligue 1 et est même sur le podium (ex aequo avec le PSG) après huit  journées ! 

Et cela, grâce à un début de saison tonitruant. Quatres victoires, trois nuls et 1 seule défaite pour un total de 15 points. Ce même nombre de points n’avait été atteint qu’au bout de la 20e journée la saison dernière. C’est dire l’exploit inédit réalisé par ce petit club de la pointe finistérienne qui n’a jamais fait mieux qu’une 11e place en Ligue 1. 

L’arrivée d’Éric Roy, le déclic

Éric Roy est le nouvel entraîneur du Stade Brestois depuis le 03 Janvier 2023 (photo Vincent Le Guern/ Le Télégramme).

Le 03 Janvier, l’arrivée d’Éric Roy, entraîneur inconnu du grand public, a entamé la longue remontée du Stade Brestois. À cette époque, Brest est relégable et a du mal à sortir la tête de l’eau. Un enchaînement de cinq matchs sans défaite permet à Brest de continuer à croire en ses chances de sortir de ce groupe de quatre relégables. Un nouvel élan inspiré par le nouvel entraîneur, Éric Roy. Cet ancien joueur professionnel, a passé seulement une saison à la tête de l’équipe niçoise lors de la saison 2010/2011. Un pari risqué de venir à Brest dans un contexte compliqué, mais un choix payant pour la suite du championnat. En effet, les brestois réalisent une grande fin de saison en terminant finalement à la 14e place, synonyme de maintien en ligue 1. 

Peu de budget mais beaucoup d’envie 

Brest étant l’une des plus petites équipes de ligue 1, elle possède un budget de recrutement très peu élevé. Au total, sur le mercato d’été 2023, le Stade Brestois a déboursé seulement 3,5 millions d’euros. Cela fait de lui le deuxième club le moins dépensier parmi les clubs de ligue 1. Pour autant les “ty-zef”  font peur à de nombreuses équipes en ce début de saison. Grâce notamment à cet esprit de « guerriers », inspiré par le capitaine de cette équipe, Brendan Chardonnet. Un bloc de jeu très haut avec un pressing constant sur l’adversaire à la moindre sortie de balle. C’est la clé de réussite pour cette équipe depuis le début de saison.

« On veut être une équipe chiante et difficile à jouer surtout à domicile » déclarait le défenseur brestois, Brendan Chardonnet au micro de Prime Vidéo à la suite de leur victoire face à Lyon. Les chiffres ne peuvent que confirmer ce que souhaite le défenseur brestois. Brest n’a perdu aucun match à domicile cette saison. Le chaudron du stade Francis Le Blé semble bien électriser ces brestois qui n’ont pas fini de nous surprendre …

Auteur / autrice

  • Yanis BAUDET

    Actuellement en étude de marketing événementiel sportif à Brest, j'ai rejoint l'association CSActu depuis Septembre 2023. Enthousiaste et passionné, mon cœur bat au rythme du journalisme et du monde du sport, en particulier du tennis. Mon engagement dans le domaine de l'information m'a conduit à intégrer le CS Actu, un journal qui me permet d'allier ces deux passions. Bonne lecture

    Voir toutes les publications
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share