Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

“Tout le monde se dit coach sportif”: Coach Joe et sa vision du sport

Pour la sortie de son livre “Toujours tout donner”, "Coach Joe" a accepté de revenir sur son parcours et de nous livrer ses ressentis sur le monde sportif, en interview.

Partagez ce post

Coach Joe lors d’une conférence organisée par le CFA Stephenson pour la promotion de son livre “Toujours tout donner” le 23 janvier 2024. (crédit: Stephenson Formation - Nayizol' L.)
Coach Joe lors d’une conférence organisée par le CFA Stephenson pour la promotion de son livre “Toujours tout donner” le 23 janvier 2024. (crédit: Stephenson Formation - Nayizol' L.)

Joël Bouraïma, alias “Coach Joe”, a entrainé des personnalités telles que: Kim Kardashian, Kanye West ou encore Omar Sy. Originaire des Yvelines, il a toujours rêvé de devenir professeur de sport. Après avoir passé un an en Australie pour perfectionner son anglais, il rentre en France animé par le désir de se lancer dans le coaching sportif et de collaborer avec les meilleurs. Ses débuts à Paris sont mitigés car le domaine du coaching est encore embryonnaire. En 2009, il retrouve par hasard un ancien camarade, Omar Sy, qu’il aidera à se préparer physiquement pour son rôle dans le film Intouchables. Affublé du surnom de “Coach Joe”, ce Français devient rapidement un coach sportif très populaire, nouant des liens avec une clientèle américaine pour des séances outre-Atlantique. Sa rencontre avec Kanye West va apparaître comme une véritable étape. Il va, par la suite, décider de s’installer à Los Angeles pour faciliter son quotidien. Plus récemment, il a sorti un livre dans lequel il relate en détails son parcours: “Toujours Tout Donner”, paru en mai 2023.

Le coach Joe a gracieusement accepté de répondre à différentes questions qui ont été préparées par mes soins. Je tiens à remercier le CFA Stephenson pour l’opportunité d’avoir pu interviewer le coach Joe. C’est un véritable honneur de pouvoir recueillir son avis sur l’état du sport en général et sur l’influence de celui-ci auprès des jeunes générations. 

Quelle évolution remarquable avez-vous observée dans le paysage sportif au cours des dernières années?

“Le sport est de plus en plus présent dans la vie des Français. Je peux le voir aussi aux Etats-Unis où le sport se démocratise de plus en plus avec l’ouverture des salles de sports ou encore la création des complexes sportifs d’extérieurs. (comprenant des barres de tractions, barres de dips etc) Et je pense que ces éléments permettent de favoriser l’évolution du sport en général. Ces complexes possèdent d’ailleurs la particularité de ne pas coûter d’argent montrant qu’il n’y a pas besoin d’un gros budget pour pratiquer du sport.” 

Comment le rôle du coaching sportif a-t-il évolué avec les avancées technologiques et les nouvelles méthodologies d’entraînement?

“Au niveau de l’évolution technologique dans l’entraînement sportif, maintenant on peut avoir beaucoup plus de données précises sur les performances, les datas au niveau du corps et physiologiquement parlant également. En effet, on retrouve par exemple évaluer la tension, la pression artérielle, la contenance au niveau des poumons etc. Cela représente une avancée car plus on a ces informations là, plus on est précis dans ces informations, plus on peut être précis sur l’entraînement donc je pense que cela représente un vrai avantage. Ensuite en termes de méthodologie d’entraînement, nous revenons très souvent à une manière très “old school”.”

Quel a été l’impact de la démocratisation de la salle de sport sur votre profession ?

“C’est un bien pour un moins bien dans le sens où, oui c’est bien qu’il y ait beaucoup plus de salles de sport car plus de personnes peuvent pratiquer mais en terme d’impact sur ma profession c’est pas tellement bien car tout le monde se dit coach sportif. A partir du moment où ils ont fait un peu de salle, qu’ils ont un peu de pecq, un peu d’abdos, sur leurs réseaux sociaux ils se considèrent comme des coachs et c’est pas forcément vu d’un bon œil au sein de la profession.” 

Quels sont les principes que vous tentez de transmettre aux personnes que vous entraînez ? 

“Avant même de commencer à d’entraîner quelqu’un sur le plan physique, j’essaie de travailler sur l’aspect mental et psychologique. Dans le sens où je veux leur faire comprendre que ce n’est pas le coach qui va faire les efforts pour vous et ce n’est pas le coach qui va les changer. Moi je suis juste là pour apporter les outils et conseils nécessaires à votre transformation. Sans ce que vous allez me donner, sans ce que le client me donne moi je ne peux rien faire. Mon travail est de faire comprendre que le changement viendra d’eux et pas de moi.” 

Comment percevez-vous l’impact de la sédentarité croissante chez les jeunes sur leur performance sportive et leur santé globale?

“C’est clair que la sédentarité est croissante, moi je le veux juste avec l’émission que je suis entrain de faire où les jeunes ont entre 18 et 25 ans et lorsque je leur demande: “De quand date la dernière fois que vous avez fait du sport ?” et qu’ils me répondent “4-5 ans”, je pense qu’ils ne se rendent pas compte de l’impact que le sport peut avoir sur leur état de santé global. Je pense qu’ils vont s’en mordre les doigts et vont en payer les conséquences dans très peu de temps. Ils vont se sentir vieux très rapidement et beaucoup plus tôt que nos générations ou les générations avant moi.”

Quels défis majeurs pensez-vous que le monde du sport doit relever dans les prochaines années?

“Déjà en France, il faudrait que la population et les sportifs considèrent le sport comme une nécessité et comme quelque chose d’essentiel pour la santé et pas comme un simple hobby. A titre de comparaison, je vois aux USA que la considération des sportifs pour le sport est complètement différente. Lorsque je vois des athlètes français, pour les Jeux Olympiques, qui doivent ouvrir une cagnotte leetchi pour pouvoir représenter la France, pour moi, cela apparaît comme une preuve que le sport ne possède pas l’image qu’il devrait avoir. Il faudrait essayer de remettre le sport au cœur de beaucoup de choses. Il y a beaucoup de problèmes dans les quartiers ou dans les régions reculées, je sais que si le sport était présent cela pourrait changer de nombreuses choses et rien qu’avec les valeurs que le sport apporte. Moi je sais que tout ce que je fais, c’est grâce au sport et j’ai juste eu besoin d’appliquer les valeurs que j’ai apprises avec le sport dans ma vie en général pour devenir ce que je suis aujourd’hui.” 

Coach Joe : Toujours tout donner, Joël Bouraïma (Coach Joe), Talent Sport, 19,90 euros.

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share