F1 – Un Grand-Prix des États-Unis victorieux pour le Champion du Monde en titre

Nouveau Grand Prix, nouveau circuit. Avec ses 57 tours, ce nouveau Grand Prix des États-Unis a rassemblé près de 240 000 spectateurs ce dimanche. Entre les stars invitées et un spectacle décevant, le Grand Prix de Miami, ou le “nouveau Monaco” comme aiment l’appeler les promoteurs du circuit, n’a pas su captiver les fans de F1. Malgré cela, le tracé du circuit a su convaincre à la fois les pilotes et à la fois les spectateurs.
Max Verstappen, Charles Leclerc et Carlos Sainz, Grand Prix des États-Unis 2022 (Formula 1)
Controverses

La fausse marina et la dégradation très précipitée du circuit, notamment au virage 7, 17 et 18, où des nouvelles plaques d’asphaltes ont dû être posées ce jeudi, n’ont pas aidé à améliorer la réputation du Grand-Prix. Malgré les réparations apportées, la piste a pu amener du grip seulement sur la trajectoire et aucunement dans les virages, ce qui veut dire que les dépassements sont très compliqués à réaliser. 

Beaucoup de pilotes se sont plaints de ce problème. Carlos Sainz et Esteban Ocon ont fait également part de leurs inquiétudes concernant la sécurité de la piste. Les murs délimitant la piste seraient bien trop durs, ce qui causerait un impact beaucoup plus important qu’en temps normal, pour un impact de même vitesse/G. Particulièrement au 14ème virage, puisque c’est là-bas que l’Espagnol et le Français ont fini dans le mur. De plus, l’impact d’Esteban Ocon a été mesuré à 51G, la même force d’impact qu’a subit Max Verstappen lors du Grand-Prix de Silverstone la saison passée. 

 “Je suis désolé d’être critique, mais j’ai dit à la FIA hier que mon accident en deuxième vitesse ne devrait pas être si dur. Mais aujourd’hui, j’avais un peu mal au cou. Je leur ai dit de mettre des [barrières] Techpro là-bas parce que c’est un mur de béton très dur. Esteban s’est écrasé et je suis sûr qu’il l’a ressenti aussi. C’est une de ces choses que je ne comprendrai jamais. Je l’ai déjà évoqué, [mais] aucun changement.”

Carlos Sainz pour SkySport

“C’est inacceptable qu’il n’y ait pas de TechPro à cet endroit-là. On en a parlé avec Carlos hier, on en a parlé avec la direction de course. Malheureusement, ça n’a pas été pris en compte ce qui s’est passé. C’étaient 51G quand même. Carlos s’est fait mal hier, moi aussi aujourd’hui. Donc, il faut clairement que la FIA pousse pour plus de sécurité et regarde bien à ces endroits qui peuvent sembler ne pas être des gros chocs, mais qui l’étaient au final.”

Esteban Ocon pour Canal+
Déroulement de la course  

Les Aston Martin ont dû commencer leur course avec une pénalité. À cause d’un problème de température trop élevée du carburant, les mécaniciens ont dû réaliser des réparations sur les voitures, mais après le temps autorisé d’avant course par la FIA. Les Aston Martin sont donc parties de la voie des stands.

Max Verstappen quant à lui, a réalisé un très bon départ, le faisant remonter à la deuxième position, entre Charles Leclerc et Carlos Sainz. Ça n’a pas été la même chose pour Lewis Hamilton qui n’a pas réalisé un très bon départ. Son blocage de roues au premier virage lui fait perdre deux places. Le septuple Champion du Monde ne tarde pas à dépasser en retour Fernando Alonso, puis Pierre Gasly.

Une énorme déception pour Guanyu Zhou puisqu’il se trouve contraint d’abandonner dès le 7 ème tour à cause d’un problème technique. 

C’est au 9ème tour qu’avec son DRS, Max Verstappen prend l’avantage sur Charles Leclerc. Avantage qu’il gardera les 48 tours restants.

Fernando Alonso, en percutant Pierre Gasly au 40ème tour, prendra 5 secondes de pénalité. Un tour plus tard, Pierre Gasly et Lando Norris finiront par se toucher au 8ème virage, entraînant l’éclatement de la roue arrière droite de l’Anglais et un drapeau jaune. Premier abandon pour ce dernier depuis la Hongrie 2021. Pierre Gasly finit par abandonner également au 47ème tour. 

“C’était inconduisible. […] Ce qui est dommage, c’est qu’on faisait une bonne course, jusqu’à temps que Fernando nous casse la voiture”

Pierre Gasly pour Canal+

Une faute assumée pour l’Espagnol, mais il n’a pas tardé à s’excuser auprès du Français après sa course. 

Heureusement pour Alpine, Ocon a réalisé une excellente course. Le Français partant dernier, a fini sa course à la 8 ème position.

Après l’apparition du drapeau vert, le public a pu assister à une très belle bataille en Carlos Sainz et Sergio Perez. Bataille gagnée par Carlos Sainz puisque l’Espagnol finira sa course en 3ème position, tandis que le Mexicain finira juste derrière. 

Une bataille pour la 5ème position entre Valtteri Bottas, Lewis Hamilton et George Russell à également eu lieu en cette fin de course. Hamilton finit par prendre l’avantage, mais finalement, George Russell terminera sa course devant son coéquipier. Bottas finira juste derrière Hamilton. Une petite déception pour les flèches d’argents puisque celles-ci avaient réalisé de très bons temps lors des essais ce week-end. Cependant, c’est encore une fois une bonne course pour le Finlandais. Il continue d’apporter des points très importants à son équipe. 

Finalement, à deux tours de la fin, Mick Schumacher rate complètement son virage et finir par percuter son compère Sebastian Vettel, causant l’abandon de ce dernier.

Conclusion

La course s’est terminée par une victoire confortable de Max Verstappen, devant son rival Charles Leclerc. Le Néerlandais a pour l’instant gagné chaque course qu’il a terminée cette saison. De plus, il réalise le meilleur temps en course (1:31.361) et devient driver of the day. Ce nouveau Grand-Prix s’est révélé comme étant un des plus physiques. Il suffit de voir Max Verstappen, Charles Leclerc ou Carlos Sainz dans la salle de cool down pour l’affirmer. 

Le Monégasque est déçu de l’issue de sa course, lui qui partait en pôle position. Malgré tout Charles Leclerc ne se décourage pas. Il espère que son écurie apportera des améliorations pour le Grand-Prix d’Espagne.

C’est une victoire très importante pour la compétition puisqu’elle rapproche Max Verstappen de Charles Leclerc, toujours premier au championnat. Globalement, RedBull rattrape considérablement son retard sur Ferrari, puisqu’il n’y a que 6 points entre les deux écuries.

Rendez-vous au prochain Grand-Prix d’Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Lire plus

La décima romaine pour Rafa

Pour le cinquante-septième affrontement Nadal-Djokovic, c’est l’Espagnol qui a réussi à avoir le dernier mot dans cette magnifique finale romaine. Il remporte le tournoi pour la dixième fois. À deux semaines de Roland-Garros, Nadal a affiché son meilleur visage et Djokovic monte en puissance.
Lire plus

Ligue des Champions : L’AS Monaco à la trappe

Comme l'an passé, le club de la Principauté s'est vu refuser l'accès à la phase de groupes de la C1. Cette fois l'AS Monaco a subi la loi du PSV Eindhoven au 3e tour préliminaire. Tenus en échec à l'aller (1-1), les Monégasques se sont finalement inclinés au terme d'un match retour haletant (3-2 a.p.) et sont reversés en Ligue Europa.
Total
0
Share